Vous connaissez le Système D? C’est un des trucs fondamentaux que mes parents m’ont appris. C’est le Système Débrouillardise! Ça, ça veut dire que même si je me retrouve dans une situation problématique devant laquelle je n’ai pas tout à fait les compétences ou les connaissances pour dénicher une solution… baaaah… je me débrouille. ;) Ça nécessite un peu de créativité (ce qui n’est pas pour me déplaire). D’ailleurs, tout le monde a un Système D! S’agit simplement de l’activer. Et on va se le dire : le Système D est essentiel au mode de vie Zéro Déchet. Plus on utilise cette faculté régulièrement, plus elle devient… efficace! À employer sans parcimonie.

Je vous propose donc ici quelques pistes pour utiliser votre Système D afin de trouver (ou de créer?) des endroits où vous approvisionner en produits Zéro Déchet!

Comme le dit le vieil adage : « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. »

Trouver ce qui existe déjà

Quand on entreprend un changement d’habitudes de vie, le plus motivant et le plus efficace est toujours de commencer… par le plus facile. C’est donc la première étape que je vous propose. Il existe déjà des ressources qui permettent de trouver des magasins en vrac ou des réseaux de citoyens en transition vers le Zéro Déchet. S’agit simplement de les découvrir! Pour ce genre de démarches, Google et Facebook sont vos meilleurs alliés.

Bulk

Bulk  (Zero Waste Home)

J’en profite pour vous jaser un peu de l’application mobile Bulk! C’est Bea Johnson, l’instigatrice du mouvement Zéro Déchet, qui a fait naître cette magnifique application nourrie par la communauté mondiale. Rien de trop beau! L’application géolocalise pour vous, grâce aux ajouts de ses utilisateurs, toutes les adresses qui offrent du vrac à proximité. Trop beau pour être vrai? Presque! :P Malheureusement, l’application est actuellement désuète sur Android et un peu défaillante sur iPhone… Elle a besoin d’une petite cure de rajeunissement (ce qui est plutôt coûteux). Si le cœur vous en dit (et si vous souhaitez avoir l’occasion de profiter de cette app magique), je vous invite à participer à la campagne de socio-financement de Bulk qui est en cours!

N.B. : N’oubliez pas que ce sont les membres de la communauté qui indiquent les adresses sur l’application. Si vous avez une bonne adresse, partagez-la! :)

Le Zéro Déchet dans la grande capitale

Plusieurs m’ont demandé les bonnes adresses de vrac à Québec. Malheureusement, comme je n’y vis pas et m’y rends seulement comme touriste, je suis loin d’être une référence sur le sujet. Cela dit, il existe un réseau Zéro Déchet à Québec! Non seulement ça, mais ces gens merveilleux ont créé une carte de la ville avec les adresses à connaître. Voilà! La bonne nouvelle est partagée. ;)

 

Québec

Crédit: Anthony Charbonneau Grenier

Parler!

Vous cherchez une alternative Zéro Déchet à un produit emballé et croyez la mission impossible? Parlez-en autour de vous! Sans demander. Simplement… parlez-en! Je vous garantis que quelqu’un finira par vous dire : « Mais attends! Je connais cette petite boutique au coin de la rue qui en vend. » ou « Mais c’est facile! Ma grand-mère a une recette. Je te l’envoie ce soir! » ;) C’est exactement comme ça que j’ai trouvé du vin en vrac (Vin en vrac), que j’ai déniché mes magasins favoris (Frenco et Noblessence) et que j’ai découvert ma recette de crème solaire. Vous seriez surpris de connaître toute l’information qui se trouve autour de vous… à votre insu. Parlez-en!

Créer un réseau sur mesure

Vous avez mis votre Système D à rude épreuve en accomplissant les étapes ci-haut et vous ne trouvez pas (assez) de ressources dans votre ville/quartier/milieu de vie? C’est le temps de passer au niveau supérieur : créer votre propre réseau! Facebook est le lieu idéal pour le faire. Créez-vous un groupe (ouvert ou fermé, selon vos intentions) et invitez vos amis écolos. Ces derniers inviteront leurs amis écolos… qui inviteront leurs amis écolos…! ;) Très rapidement, vous vous retrouverez avec un superbe réseau de partage de connaissances et d’adresses.

Bon. Je vais vous dévoiler un secret de polichinelle. Après ma première année Zéro Déchet… je me sentais un peu seule. Je trouvais difficile de dénicher les bonnes adresses, de n’avoir personne (ou presque) avec qui partager mes expériences (bonnes et mauvaises), personne pour me donner des trucs… Alors je me suis créé un groupe (fermé et secret… mouhahahaha!). Quand je l’ai ouvert, nous étions 50. Aujourd’hui, nous sommes 250. C’est ma famille Zéro Déchet/écolo/grano. On se partage nos recettes, nos succès, nos échecs, nos frustrations, nos bonnes adresses, nos questions, les nouvelles écolos, nos conseils, etc. Je ne suis plus seule. On est 250. Je n’ai plus une paire d’yeux pour trouver ce que je cherche. J’en ai 250 paires. C’est fou! Sans ce réseau, je n’aurais pas avancé si vite dans mon cheminement vers le Zéro Déchet et je ne serais jamais allée aussi loin, mais surtout, je ne l’aurais pas fait avec autant de plaisir. À tous ceux qui se reconnaissent ici : merci!

 

Mini-Vert

Profiter de l’expérience d’autrui

Si vous pensez être seul à entreprendre la démarche vers un mode de vie Zéro Déchet, détrompez-vous! Plusieurs ont déjà emprunté cette voie. Chacun dans un contexte singulier, avec des objectifs qui leurs sont propres et des contraintes différentes. Plusieurs partagent leurs expériences (bonnes et moins bonnes) sur des blogues, comme moi d’ailleurs. Je vous invite à fouiller la toile et à suivre les blogues qui vous ressemblent dans vos défis et vos valeurs. Ça aura le double avantage de vous permettre de vous sentir moins seul et de profiter des expériences des autres afin de simplifier votre parcours!

Voici quelques suggestions de blogues Zéro Déchet québécois que j’affectionne particulièrement :

*Notez que je ne connais pas tous les blogues et donc que cette liste n’est pas exhaustive. ;)

Tu es autant passionné par le Zéro Déchet que le végétalisme? Le Blog de Jule est pour toi!

Tu as une famille et tu as l’impression qu’accomplir le Zéro Déchet dans ce contexte est impossible? Attache ta tuque, j’ai trois blogues pour toi: Tendance RadisTranches de Pimou(s) et L’an-vert des Crapules! Tu en auras pour ton argent. ;)

Tu n’as que toi-même à gérer dans ce processus et l’idée de te désencombrer et de simplifier ta vie t’empêche de dormir le soir tellement tu en rêves (les yeux grands ouverts)? Charlotte de Sortir les Poubelles est ton amie!

L’aspect de l’alimentation est ce qui t’anime le plus pour sauver la planète? Le Nutritionniste Urbain va être magique dans tes yeux!

Pour ceux qui désirent changer leurs habitudes de vie dans la ville de Québec, vous avez le blogue Bric à Bacs.

Pis… bin… y’a nous, Les Trappeuses… la rumeur dit qu’on est bin sympathiques! Vous pouvez lire tous les articles de Chantal sur le Zéro Déchet ICI! ;)

Faque si tu ne savais pas quoi faire de ta soirée, voilà, t’as une belle nuit blanche devant toi. :P

 

Montage

Être curieux!

Entrez dans TOUTES les boutiques autour de chez vous et inspectez les allées. Presque tous les magasins offrent au moins quelques items en vrac. Questionnez les employés pour savoir s’il est possible d’apporter vos propres contenants. Si ce n’est pas possible (pour le moment), parlez au gérant et suggérez-lui l’idée d’offrir cette option! Une boutique à la fois, un employé à la fois, un gérant à la fois, vous allez connaître votre quartier sous un regard Zéro Déchet et vous ferez de belles rencontres et de belles découvertes. Psssssst! C’est souvent plus facile avec les petits commerces locaux qu’avec les grandes bannières… je dis ça de même! ;)

Personnellement, lorsque je vais changer de quartier (ou de ville), je vais être plutôt triste de quitter mon boulanger, les employés de chez Lemieux et de la friperie de mon quartier, la gérante du resto du coin… Ce sont eux qui rendent ma vie de quartier lumineuse!

Si vous habitez en région, pourquoi ne pas vous informer auprès des producteurs locaux afin de savoir si vous pourriez vous approvisionner directement auprès d’eux… en vrac ? Vous sauverez ainsi argent, emballages et transport. Et le producteur gardera tout le profit: pas d’intermédiaires! Tout le monde est gagnant. :)

Créer la demande

Vous avez tout fait en votre pouvoir pour trouver des boutiques de vrac dans votre village, mais les deux magasins du coin ne l’offrent pas et vous vous trouvez à bout de ressources? Attendez! Il vous reste encore deux autres options! Hihi, vous ne viendrez pas à bout de moi aussi facilement! ;)

Vous savez ce que les commerçants disent? Qu’ils répondent à la demande. Quand on les questionne pour savoir pourquoi ils suremballent autant les aliments qu’ils vendent, ils répondent que c’est ce que les clients veulent. Prouvez-leur le contraire. Allez les voir et dites-leur que vous voulez du vrac. Ça ne fonctionne toujours pas? Écrivez-leur et suggérez à votre entourage de faire pareil! « Le poids du nombre », qu’ils disent. ;)

P.-S. Dans votre parcours, si vous demandez à un commerçant de vous servir dans vos contenants et qu’il vous répond que c’est interdit par le MAPAQ, sachez que c’est totalement faux! Cindy de Tendance Radis vous l’explique ICI!

NousRire

Créer l’offre

Toujours rien ? Pas de problème. Allons-y pour le Système D ULTIME : créons l’offre! Les possibilités sont INFINIES! Vous pouvez ouvrir votre propre boutique de vrac. Pourquoi pas? Si vous suivez l’actualité écolo, vous savez probablement que les magasins Zéro Déchet se multiplient dans le monde. Pourquoi? Parce que des citoyens, insatisfaits par l’offre, ont décidé de se servir eux-mêmes et, du coup, d’en faire profiter les autres. D’ailleurs, une nouvelle épicerie Zéro Déchet, LOCO, ouvrira ses portes dans Villeray ce printemps (wahouuuu!). Et l’Amaranthe, une épicerie écologique avec plusieurs options de vrac, vient tout juste d’ouvrir à Cabano dans le Bas-Saint-Laurent. Qu’est-ce que je vous disais? ;)

IMG_8925

Mes premiers spaghettis Zéro Déchet grâce à NousRire! :D

Et si vous vous lancez dans l’aventure, pourquoi ne pas faire comme ces deux commerces et en profiter pour offrir des produits locaux et biologiques?

Ouvrir une boutique n’est pas pour vous? Tournez-vous vers les groupes d’achat. J’en profite pour glisser ici un mot au sujet d’une initiative d’achat en gros (plus qu’intéressante!), biologique et la plus locale possible: NousRire! Ils desservent présentement Val-David, Montréal et Sherbrooke (bientôt Québec). Il semblerait qu’ouvrir une cellule en région est plutôt accessible. Si ça vous intéresse, venez voir ICI!

« Be the change you wish to see in the world. » – Gandhi –

(Incarnez le changement que vous souhaitez voir dans le monde.)

Bonbons Zéro DéchetLa région vs la ville!

Vous pensez que c’est plus ardu de tendre vers le Zéro Déchet en région ? Vous avez raison. Vous pensez que c’est impossible? Vous avez tort. Et j’espère en avoir fait la démonstration ici! ;)

Bonne aventure Zéro Déchet! :D

Mélissa

Mélissa de La Fontaine

Author Mélissa de La Fontaine

Je me décris comme : Cohérente avec mes valeurs sociales, féministes et environnementales. Ma devise : Faire de mon mieux. Essayer. Avancer. Mon cheval de bataille écolo : Le Zéro Déchet. Pour moi, c’est un choix de vie qui englobe tous les modes de consommation responsable. Mes faiblesses : La mayonnaise, les friperies, les produits laitiers et mon incapacité à refuser un énième projet zéro déchet… Ma recette DIY favorite : Mon baume à lèvres et mon déo! ;) Je jase de quoi sur le blogue ? De Zéro Déchet en particulier et de consommation responsable en général.

More posts by Mélissa de La Fontaine

Join the discussion 8 Comments

  • Amandine dit :

    Salut melissa,

    Tout cela m’inspire beaucoup mais j’ai cru comprendre que tu habites sur l’est du plateau et moi aussi. Pourrais tu partager tes adresses dans ce coin? Se serai genial je commence tout juste mon virage vert et malgrés mon systeme D j’avoue que de profiter de ton experience m’aiderai.

    Au plaisir de te lire amandine

  • Lou dit :

    Merci Mélissa pour tous ces trucs! Ça facilitera la vie à bien des personnes désireuses de se lancer dans le Zéro Déchet. Tu n’as pas dû l’avoir facile au début. La beauté de la chose, c’est que tu as pavé la voie pour d’autres qui n’ont pas ton courage. Et pour ça, merci! Je progresse tranquillement. Mes sacs sont faits, j’ai repéré plusieurs commerces de vrac, commencé à changer mes habbitudes et posé des questions. Et je lis beaucoup sur le sujet. Je vois qu’il y a beaucoup plus de gens qui s’intéresse à la cause que je pensais et c’est tant mieux!

    • Merci pour les beaux mots Lou! :)

      Oh non! Tu es loin d’être seule!
      Plus tu vas avancer, plus tu vas rencontrer d’autres personnes comme toi!
      En plus, le mot se passe rapidement, alors on est de plus en plus! :)

      Ça fait mon bonheur! Hihi!

  • Cloé dit :

    J’ai la chance d’être à Montréal également où on est assez gâté niveau vrac. Je suis encore dans la phase repérage, j’entre dans les commerces, je rôde un peu. Je demande si on peut amener nos contenants, j’ai toujours eu des oui pas de problème! Je n’ai pas encore fait le grand saut de ma première épicerie en vrac avec mes pots Masson… Contemplation quand tu nous tiens! Ça ne saura tarder, ma lecture de blog s’intensifie. Aurais-tu des commentaires sur Noblessence versus Coop Coco niveau prix/qualité?

    • Coucou Cloé!

      Yeah! Le « rôdage » est une période importante! ;)
      Je t’encourage tout plein à sauter sur tes contenants réutilisables, tu vas voir, c’est pas si compliqué! Hihi!

      Pour Coop Coco, j’avoue n’y être jamais allée! Cela dit, pour Noblessence, ils n’affichent plus officiellement leur vrac (si tu entre dans la boutique, tu ne le verras pas!). Cela dit, si tu leur demande, il devrait accepter sans problème de te laisser te servir dans leur « backstore » pour remplir tes propres contenants! Ils le font pour moi! :P

      Bonne aventure! :)

  • Du vin en vrac à Saint-Hyacinthe, ça fait ma journée! Merci pour les bonnes adresses, je vais aller faire un tour sur les autres blogs ;)

Leave a Reply