Pour les carencé(e)s en vitamine D qui rêvent déjà de tropiques et de piña colada, je ne vous laisse pas tomber et vous proposerai des arômes estivaux un peu plus loin dans ce billet, mais à l’aube de la saison froide et sèche, voici une recette de baume à lèvres simple aux arômes réconfortants.img_0006

Babines forestières

Faut dire que j’ai des rushes d’odeurs de forêt en automne/hiver et que je m’arrange pour que ça sente partout. Mon shampoing sent le cèdre, mon chum met de l’HE de sapin dans la bouilloire sur le poêle à bois, j’en mets dans la cuvette au moment de tirer la chasse d’un # 2, dans mon sel de bain, etc.

Tout ça pour dire qu’avec un baume à lèvres qui sent l’sapin, je jouis.
img_0009

N’attendez pas de craquer!

On a tendance à mettre du baume à lèvres lorsqu’on a les lèvres sèches, mais c’est en l’utilisant de façon préventive que vous éviterez la déshydratation de votre peau, en raison de la barrière protectrice qu’il forme pour faire face aux «agressions» extérieures.

Ingrédients

  • Cire d’abeille (option végane : cire de candelilla) (agent de texture et durcisseur)
  • Beurre de karité (ou autre beurre, mais celui-ci aide à maintenir l’hydratation, nourrit, régénère et protège les lèvres)
  • Huile de noix de coco (vous pouvez utiliser de l’huile d’olive ou une autre huile que vous avez sous la main, cependant, il vous faudra prévoir un peu plus de cire pour la solidification. J’ai choisi l’huile de coco parce qu’elle est nourrissante, protectrice, solide en hiver, mais surtout parce que j’adore l’odeur) 
  • Miel (facultatif, mais il hydrate, aide à la cicatrisation et à régénérer la peau)
  • Vitamine E (facultatif, mais prévient le rancissement et aide au maintien de l’élasticité et de l’hydratation de la peau)
  • Huile(s) essentielle(s) (au choix, mais informez-vous toujours sur les propriétés et contre-indications)

Le choix d’arômes

J’en ai fait un à mon chum à la menthe poivrée parce qu’il aime bien la sensation de fraîcheur «style Blistex» et j’ai fait le mien avec de l’HE de sapin baumier. Le mix entre l’odeur de noix de coco et de sapinage me renverse!

(Et si vous feelez été, bien allez-y avec des essences aromatiques de noix de coco et d’ananas!)

Quantité

Cette recette donne environ 12 ml d’hydratant solide, soit une quantité que je sépare en deux pots/tubes de 7 ml.

Recette

  • 1 ml (¼ c. à thé) de cire d’abeille (environ*) (ou 0,5 ml de cire de candelilla)
  • 1 c. à thé de beurre de karité
  • 1 c. à thé d’huile de noix de coco
  • 1 ml (¼ c. à thé) de miel (facultatif)
  • Une belle goutte de vitamine E
  • 2 à 4 gouttes d’HE (j’en mets 4, soit 2 par pots)

(*Tel que mentionné précédemment, il vous faudra ajouter un peu plus de cire si vous utilisez une autre variété d’huile végétale, puisque l’huile de noix de coco se solidifie en hiver.)

Marche à suivre

J’ai un vieux couteau et des ustensiles en verre et en porcelaine que j’utilise exclusivement pour mes cosmétiques maison. 

Sans quoi, voici un truc pour éviter de maudire le DIY! En trempant dans l’eau bouillante les instruments qui ont été en contact avec la cire d’abeille (ou végétale), il vous sera beaucoup plus facile de déloger cette dernière. Son point de fusion est supérieur à 60 °C, ce qui fait qu’on peut avoir du mal à la faire fondre dans l’eau de vaisselle.
img_0008

  • Couper ou râper la cire d’abeille (si vous utilisez votre râpe de cuisine, le truc précédent vous sera utile, sinon c’est assez chiant à laver).img_0001
  • Faire fondre la cire d’abeille dans un bain-marie, suivie du beurre et de l’huile, du miel et de la vitamine E.img_0002
  • Une fois le tout liquide, mélanger et verser dans vos petits pots.
  • Ajouter la ou les huiles essentielles et mélanger avec le bout du manche de votre cuillère.
  • Laisser figer à l’air libre (le mélange se solidifie quand même rapidement par temps frais), sinon au frigo.img_0007

C’est tout, c’est doux et ça sent bon!

 

Références :

Billet très intéressant sur les baumes à lèvres DIY : 

FAIRE SON BAUME A LÈVRES MAISON, C’EST FACILE!

Les propriétés des ingrédients :

http://www.aroma-zone.com

Matériel :

https://coopcoco.ca

Chantal

Écrit par Chantal

Je me décris comme : La partie féminine de Saratoga, écolo, créative, artisane, entrepreneuse, amoureuse des vieux objets, toujours coiffée pareil, souvent naïve. Ma devise : Faut faire quelque chose. Mon cheval de bataille écolo : Recréer un mode de vie plus harmonieux et durable et donner le goût au monde d’embarquer. Mes faiblesses : Le sport, la lecture, me souvenir de ton nom, me souvenir... tout court! Ma recette DIY favorite : Le déo au lait de magnésie et huiles essentielles. Je jase de quoi sur le blogue? De réduction significative des déchets et de comment rendre cette simplicité volontaire facilement applicable au quotidien.

Les billets de Chantal

Question? Commentaire? 10 Commentaires

  • Lou dit :

    Super pour la recette! Je n’aurais pas pensé mettre de l’HE de sapin dans un baume à lèvres mais quelle bonne idée! Sapin-miel, hummm!

    • Chantal dit :

      Oui! Cette magnifique odeur touche des cordes sensibles dans mon cerveau je pense!
      Si tu es maniaque de miel, je t’invite à lire le commentaire plus bas à ce sujet. Au cas où tu serais tentée d’en mettre plus que pas assez ;)
      Tu m’en donneras des nouvelles!

  • Catherine dit :

    Wow! super ta recette. Mais tes petits pots sont superbes. Ou les as-tu pris?

  • Marianne-Marilou dit :

    Oh oui! Un baume à lèvre au sapinage. Je fais toujours mon baume à lèvre et j’ai l’habitude de mettre des HE à la menthe, mais je raffole des tisanes au sapin, alors pourquoi ne pas m’en lubrifier les lèvres! Excellente idée!

  • Jasmine dit :

    Autre truc pour la cire : une fois qu’on a passé les instruments à l’eau bouillante, il reste encore une mince pellicule de cire (pas grave quand on n’utilise nos contenants que pour ça, mais sacrant quand on veut les réutiliser à d’autres fins). Il suffit de frotter un linge imbibé d’huile (peu importe laquelle, moi j’utilise de l’huile d’olive puisque c’est la bouteille la plus proche) sur la cire et ensuite, on lave avec du savon à vaisselle. Vaisselle brillante et exempte de cire !

  • Marie-Lou dit :

    Super recette!

    J’ai une question: J’y ai mis du miel mais il ne s’est pas dissous dans le reste des ingrédients.Je me retrouve donc avec une couche de miel dans le fond de mes tubes, quelque chose que je n’ai pas fait/aurait pu faire?

    • Chantal dit :

      Pour ma part je n’ai pas eu ce problème, peut-être parce que je n’en mets vraiment pas beaucoup. Je crois que ce résultat peut se produire en fonction de la quantité de cire et du temps de durcissement. Peut-être que si on fait figer au congélateur tout de suite après avoir brassé le mélange final, on évitera que le miel ait le temps de se déposer au fond. Sinon, peut-être qu’il faudrait ajouter un peu de cire? À voir selon la consistance obtenue.
      Je suis désolée de ce petit désagrément!
      J’espère que la texture de surface te plait?!
      Merci de ton commentaire :)

Mon commentaire