Hola! Vous avez été nombreuses à nous manifester votre intérêt pour avoir des recettes de démaquillant maison. Ça nous fait tellement plaisir de recevoir vos demandes spéciales! Ça veut dire qu’on est plusieurs « écolo grano » à tripper DIY et ça, c’est hot! Vous serez ravis de savoir qu’il n’y a rien de plus SIMPLE à faire qu’un démaquillant ou un nettoyant pour la peau : de l’huile, un liquide et hop! En fait, la peau a besoin de très peu de choses pour être entretenue. Pour les gens qui ne se maquillent pas, l’eau est suffisante la plupart du temps! Oui oui, pas besoin de rien de fancy. Lorsqu’on se maquille, l’eau n’est toutefois pas suffisante, on veut quand même quelque chose qui va nous assurer d’enlever le maquillage pour ne pas que ce dernier reste collé à notre peau. Alors voici, pour vous mesdames, quelques recettes de démaquillant maison qui sauront venir à bout de votre maquillage, même des plus waterproof des mascaras.

Pourquoi fabriquer son propre démaquillant?

  1. Pour savoir ce qu’on met sur notre peau (et dans nos yeux!)

Savez-vous que, selon l’Association canadienne des aliments de santé, la femme occidentale moyenne applique sur son corps chaque jour en moyenne 500 différents produits chimiques? o.O Et pour plusieurs de ses produits, on ignore toujours leurs effets à long terme sur le corps et la santé. Fait que… C’est pas mal la meilleure des raisons de fabriquer soi-même ses produits hehe! Bon, c’est sûr que ça dépend du niveau de tolérance de chacun envers l’utilisation de produits “chimiques”, mais réduire leur présence dans notre routine quotidienne ne peut pas être une mauvaise idée, surtout si on peut facilement les remplacer par des ingrédients naturels safe. Ces recettes ne requièrent que des ingrédients naturels, voire commestibles. Pas de cochonneries dans votre petite face;) En plus, s’il y a une partie du corps dans laquelle on ne veut pas se mettre de crap, c’est bien les yeux! Les yeux sont des muqueuses et ils absorbent absolument tout ce qu’on met dedans. Alors du parabène, du PEG, du propylène glycol (voir leur impact ICI) dans un démaquillant ou dans un mascara, c’est sûrement pas super sur le long terme.

  1. Pour que ça coûte moins cher

C’est sûr que ça dépend du démaquillant que vous utilisez généralement, mais les démaquillants Bioderma, La Roche Posay, Vichy ne sont pas donnés merci! Nos recettes coûtent moins de 5$ le 100 ml. C’est quand même vraiment pas cher pour du naturel!

  1. Pour l’environnement et l’économie locale

Lorsqu’on fabrique soi-même ses produits, on les fabrique à partir d’aliments qu’on achète en grande quantité ou en vrac. On consomme donc moins de plastique et d’emballage! En plus, comme les ingrédients sont souvent bio, leur impact sur l’environnement est diminué de beaucoup! Finalement, comme les produits demandés ne se trouvent la plupart du temps pas dans les magasins à grande surface, on encourage nos petites entreprises locales pour se procurer nos ingrédients. Vivre le local!

Pssst! Si vous avez dix minutes, allez voir ce petit vidéo fort intéressant! ;)

Pour les petites maquilleuses

Nul besoin de préparer une mixture si vous ne vous maquillez qu’occasionnellement. Si vous ne vous démaquillez pas tous les jours, votre mélange ne vous durera pas assez longtemps et vous finirez par le gaspiller. Le shelf life du démaquillant maison est relativement court (environ un mois). Pour vous démaquiller les yeux, je vous conseille plutôt ceci: Mouillez un tampon démaquillant, ajouter quelques gouttes d’une huile végétale de qualité (coco, amande douce, olive vierge, jojoba) et frottez vos yeux. Rincez avec une débarbouillette imbibée d’eau chaude. Les huiles végétales sont excellentes pour démaquiller les yeux, surtout le mascara waterproof. Mélangées à un peu d’eau, elles ont le même effet qu’un démaquillant biphasé! ;) Pour le reste du visage : vous n’avez pas réellement besoin d’un réel « démaquillant » (c’est une histoire de marketing), votre nettoyant quotidien fera amplement le travail! ;) Sinon, vous pouvez vous démaquiller le visage à l’huile (coco, amande douce, olive vierge, jojoba), en rinçant bien par la suite avec une débarbouillette d’eau chaude et en terminant avec votre nettoyant quotidien. Si vous êtes un adepte du oil cleansing method, vous savez déjà qu’il est possible de vous nettoyer le visage uniquement avec de l’huile, sans utiliser un autre nettoyant. Mais ça demande beaucoup d’essais et d’erreurs et une méthode particulière. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous en parle dans un prochain billet!

PS : Le maquillage est souvent gras et, ironiquement, le gras (l’huile) fait partir le gras!

Pour les moyennes et grandes maquilleuses

Si vous portez régulièrement du maquillage, optez pour un petit mélange tout fait! Beaucoup plus pratique que de courir à la cuisine chaque soir. J’ai pour vous deux recettes simplissimes : une recette de démaquillant biphasé et une recette de type gel démaquillant. À vous de choisir!

1. Démaquillant biphasé à l’eau de bleuet et de rose (yeux)

Voici une petite recette facile que j’ai trouvé sur le blogue Les Bêtises de Dame B et que j’ai adaptée suite aux conseils de l’Alchimiste en Herbe (merci!). Pour une petite bouteille de 100ml (je vous conseille de ne pas en faire une trop grande quantité à la fois pour que le produit se conserve jusqu’à la fin de son utilisation), on veut 50% d’eau florale et 50% d’huile. Dans cette recette, on conseille l’hydrolat  de bleuet (cornflower en anglais – snif ce n’est pas de l’eau de notre petit fruit bleu, mais plutôt d’une fleure de France… hehe) combinée à l’hydrolat de rose. L’hydrolat de bleuet est reconnu comme étant une des meilleures eaux florales pour le soin des yeux! Elle est réputée pour apaiser les yeux irrités ou fatigués. Psst, psst : en pharmacie, Klorane fait un démaquillant populaire au bleuet de France. L’eau de rose, de son côté, prévient le vieillissement cutané et aide aussi à calmer les irritations et les rougeurs. Pour l’huile, je conseille d’utiliser de l’huile d’amande douce, de jojoba ou de pépin de raisin combinée à de l’huile de ricin. La portion d’huile de ricin (castor oil en anglais – non non il ne s’agit pas d’huile de castor, fiou!) peut être omise et remplacée par l’huile d’amande douce ou de jojoba, mais elle est excellente pour nourrir les cils, les renforcer et les allonger (bonjour regard de chameau!)

Ingrédients (pour un contenant de 100ml)

  • 25 ml d’hydrolat de bleuet (ou 1 c à s + 2 c à t)
  • 25 ml d’hydrolat de rose (ou 1 c à s + 2 c à t)

** Ou 50ml de l’un ou de l’autre.

  • 30 ml d’huile d’amande douce ou de jojoba ou de pépin de raisin (ou 2 c à s)
  • 20 ml d’huile de ricin (ou 1 c à s + 1 c à t)

Verser le tout dans une petite bouteille de 100 ml. Voilà! Bien agiter avant chaque utilisation. Il est conseillé d’utiliser votre démaquillant à l’intérieur d’un ou deux mois. Si vous ne vous en servez pas tous les jours, réfrigérez-le entre vos utilisations.

Plusieurs personnes qui ont utilisé ce genre de recette sur une longue période disent que l’eau de bleuet a grandement aidé à réduire les cernes et les poches sous les yeux. Aussi, les huiles utilisées permettent de lubrifier légèrement les yeux et certains ont notés ne plus avoir de problèmes de sécheresse oculaire.

PS : L’hydrolat de bleuet devrait être conservé au frigo. N’hésitez pas à vous le vaporiser au visage de temps à autre pour vous rafraîchir et tonifier votre peau!

2. Gel démaquillant à l’aloès (yeux et visage)

Petite recette facile dénichée sur le blogue de Whole Foods. Seulement 3 ingrédients! Cette recette peut aussi bien être utilisée pour démaquiller les yeux que tout le visage. Encore une fois il est conseillé de ne pas faire une trop grosses batch à la fois, car la recette ne reste pas bonne indéfiniment (pas plus qu’un ou deux mois elle aussi). Si vous comptez l’utiliser aussi pour le visage, songez à doubler la recette. Si ce n’est que pour les yeux, les quantités ci-dessous seront suffisantes.

Ingrédients

  • 3 c à s de gel d’aloès (100% naturel)
  • 1 c à s d’huile de jojoba ou de pépin de raisin (peaux normales à grasses) ou d’amande douce (peaux sèches)
  • 1 c à s d’huile de coco vierge liquéfiée
  • Optionnel : remplir une des c à s d’huile au ¾ et combler le manque avec de l’huile de ricin. L’huile de ricin est excellente pour fortifier les cils (regard de chameau, rappelez-vous). Aussi, si vous utilisez ce démaquillant pour votre visage aussi, vous apprécierez son côté astringent!

Versez tous les ingrédients dans un contenant (un ancien contenant de démaquillant ou de nettoyant fera très bien l’affaire!). Bien agiter pour mélanger le produit et n’oubliez pas de l’agiter à nouveau avant chaque utilisation.

Un tampon démaquillant réutilisable avec ça?

poko_produit_sm_-24-362x363Le top du top de l’écoresponsable, est de combiner l’utilisation d’un démaquillant maison à des tampons démaquillants lavables. La marque québécoise (lavalloise) Öko est splendide! Leurs tampons sont faits de chanvre ouaté et de coton biologique et se lavent très bien. Ils font un travail extraordinaire en plus d’être doux sur la peau. On ne les utilise pas seulement pour les yeux, mais aussi pour enlever le fond de teint et le rouge à lèvre. Ils sont super résistants! J’en utilise un par jour (je les adore, Audrey aussi!), je peux donc facilement les mettre dans une brassée de linge la fin de semaine sans jamais en manquer. À l’achat, ça peut sembler un petit peu cher (12$ pour 8 tampons), mais c’est très vite rentabilisé! J’ai les miens depuis plusieurs mois et ils ont encore l’air neuf. Vous pouvez vous les procurer sur leur site web (ICI) ou dans la plupart des boutiques écoresponsables (ex : La Mistinguette) et dans des boutiques de produits naturels.

Pssst! On peut aussi fabriquer ses propres tampons démaquillants. Marie-Hélène du blogue Cuit l’eût cru vous en parle juste ICI!

blanchevillePS : Pour les tampons les plus tachés, avant de les mettre au lavage, on peut les mouiller et les frotter avec le savon détachant Madame Blancheville de la Savonnerie des Dilligences (par ICI, ça fait des miracles!). Je les passe tous au Madame Blancheville de temps à autre et ça les repimp! On peut l’acheter en ligne ou dans la plupart des boutiques écoresponsables (ex : La Mistinguette, Maison Écolonet)!

Où trouver les ingrédients?

L’hydrolat de bleuet et de rose : Alchimiste en Herbe (métro Mont-Royal)

Huile d’amande douce, de jojoba, de coco : épiceries naturelles (Aliments Merci, Tau, Rachelle-Béry, etc.) et magasins de matières premières (Noblessence, Coop Coco, Les Âmes Fleurs)

Huile de ricin : même chose, mais y’en a aussi au Jean Coutu! Y’a aussi de l’huile d’amande douce au Jean Coutu, mais elle y est très dispendieuse.

Gel d’aloès : j’ai utilisé un reste de gel d’aloès buvable que j’avais acheté il y a quelques mois chez Jean Coutu (ça fonctionne très bien!), sinon je vous conseille d’acheter un gel 100% naturel dans une épicerie de produits naturels (assurez-vous qu’il n’y a pas d’autres ingrédients que l’aloès dedans!)

Et voilà! Enjoy! Quelles sont vos recettes de démaquillants maison préférés?

 

Sources:

http://www.wholefoodsmarket.com/blog/diy-eye-makeup-remover

http://lesbetisesdedameb.wordpress.com/2013/09/16/jai-teste-le-demaquillant-fait-maison/

http://www.medicaldaily.com/4-common-mascara-ingredients-can-harm-your-health-safe-alternative-natural-mascara-253297

http://www.mindbodygreen.com/0-5971/12-Toxic-Ingredients-to-AVOID-in-Cosmetics-Skin-Care-Products-Infographic.html

http://www.aromatherapie-huiles-essentielles.com/hydrolats-aromatiques/

Mariane

Author Mariane

Je me décris comme : Émotive, traîneuse, curieuse, engagée et mangeuse compulsive de pizza hawaïenne (végé). Ma devise : (Mieux) vivre et laisser vivre. Littéralement. Mon cheval de bataille écolo : Le végéta*isme, pour l’environnement et l’éthique animale. Mes faiblesses : Le fromage en grains, la ponctualité et l’organisation... Ma recette DIY favorite : Le shampooing sec, toupet oblige. Je jase de quoi sur le blogue? J’aime faire découvrir à nos lecteurs des entreprises locales et écoresponsables (artisans, restaurants, bonnes adresses) et partager des DIY de produits corporels simples.

More posts by Mariane

Join the discussion 24 Comments

  • julie l dit :

    Toujours hyper intéressantes vos idées. Merci!

  • Jessie dit :

    Merci pour la recette! Les hydrolats se conservent longtemps, alors si on remplace l’eau de rose par de l’hydrolat de rose (plus cher oui, mais aux propriétés pas mal plus intéressantes que l’eau de rose), on obtient un produit avec une shelf life beaucoup plus longue! J’essaie ça! :)

  • Alexandra dit :

    Pour ma part, j’utilise les produits pour soins de la peau Live clean une marque biologique canadienne et je les adores! Mais je suis très tenté par votre démaquillant pour les yeux car j’utilise de l’huile pour bébé et ça ne part jamais complètement… Et j’ignore si c’est bon pour la santé (sûrement pas). Merci les filles!

    • Mariane dit :

      Bonjour Alexandra!

      Merci de nous lire! :) J’évite l’huile pour bébé car elle est plus souvent qu’autrement fait à partir d’huile minérale, un dérivé pétrolier. ;) Ma règle à moi: Si ne ne peut pas le manger (ou presque), je profère ne pas le mettre sur ma peau (parce que la peau est très absorbante et finalement ça fini dans mon système).

      http://www.encyclo-ecolo.com/Huile_min%C3%A9rale

  • Laurent dit :

    Je trouve que les femmes dépensent trop pour se faire belles. Et pourtant, il suffit de suivre vos conseils pour se faire belle tout en économisant. Mais est-ce que toutes ces pratiques ne présentent aucun risque? En effet, il ne faudrait pas non plus que ça fasse des ravages au visage.

    • Mariane dit :

      Merci pour votre commentaire Dr. Bennaïm. Vous avez tout à fait raison, les femmes utilisent beaucoup trop de produits pour la peau! Je n’ai jamais eu aucun problème avec nos recettes. On ne prétend pas être spécialistes, mais on fait beaucoup de recherche et d’expérimentations et on utilise des ingrédients sécuritaires (et surtout, pour la plupart, commestibles!) pour la peau sous les conseils d’herboristes et de conseillers en produits naturels. Toutefois, comme n’importe quel produit (commercial ou non), il y a toujours le risque que certains types de peaux réagissent aux ingrédients utilisés. Par exemple, certaines peaux (dont la mienne) sont sensibles au bicarbonate de soude dans les déo (on doit alors le remplacer par l’argile – justement je prépare un billet là dessus!). Évidemment, on conseille de cesser l’utilisation si on remarque des réactions cutanées. On offre des recettes et des conseils généraux, mais chacun doit faire ses propres tests pour connaître les ingrédients qui conviennent le mieux à leur peau. Il est important aussi de respecter la « shelf life » des recettes. Pour ma part, ma peau ne s’est jamais mieux portée que depuis que j’ai arrêté d’utiliser des produits commerciaux et des nettoyants pour le visage! Je lave seulement à l’eau et j’utilise une crème de jour 100% naturelle (lorsque ma peau est séche et/ou pour la protéger du froid québécois) et mes problèmes de peau sèche/peau grasse/pores bloquées ont cessé du jour au lendemain. On ne prétend pas que le « naturel » est miraculeux pour tout les problèmes dermatologiques(évidemment), mais, bien que je ne sois pas spécialiste, mon intuition et mon expérience me disent qu’une partie d’entre eux est probablement causée par une surutilisation de produits.

      Merci de nous lire! Au plaisir!

  • Audrey dit :

    A noter tout de même que l’eau de rose n’est pas un produit médicinal : il s’agit d’eau et d’arômes plus ou moins naturels selon la compagnie. C’est différent d’un hydrolat de rose, extrait par distillation, qui comprend les principes actifs extrait de la plante.

  • […] attendant, si vous cherchez d’autres recettes de démaquillant, comme toujours, Les Trappeuses en ont quelques unes qui semblent chouettes à vous […]

  • Jodie dit :

    Bonjour!
    Notez qu’il est possible d’acheter des tampons à démaquiller réutilisables (et des serviettes sanitaires , wouhou!) sur le site de « http://lescollectionsbonzay.com/ »
    C’est une compagnie québécoise basée à St-Bruno. Marie-Josée, l’investigatrice, et très chaleureuse!
    À découvrir!

    • Woody dit :

      Bonjour Jodie! Merci beaucoup pour l’information! Je connais Bonzay à cause de leurs serviettes hygiéniques lavables que j’aime beaucoup. Pour ma part, je n’ai pas encore essayé leurs tampons démaquillants par contre. J’ai hâte!

  • Josée dit :

    Bonjour Mesdames,
    J’ai eu la chance de vous découvrir à l’émission télévisée : Salut,bonjour.
    Je m’apprête à effectuer un virage écolo avec grand plaisir.
    Étant native du Lac-St-Jean ,auriez-vous des suggestions quant aux endroits où je pourrais me procurer les produits nécessaires à la fabrication des produits de beauté? Ceux que vous citez dans les rubriques sont pour la plupart inexistantes dans ma région …
    J’attendrai vos suggestions avec impatiente!
    Bravo pour vos initiatives !!!

    • Mariane dit :

      Bonjour Josée! Félicitations pour ton virage écolo! :D Ça fait toujours plaisir de lire ça! C’est plus difficile en région effectivement. Pour l’instant, la plupart de nos lectrices qui n’ont pas accès à des boutiques de matières premières commandent leurs ingrédients en ligne. L’herboristerie en ligne Les Âmes Fleurs ont de très bons prix et je vous la conseille vivement! L’idéal serait de faire le tour des recettes que vous voudriez essayer de te faire une grosse commande pour éviter de devoir recommander et repayer les frais de postes. Ou si vous avez des ami(e)s intéressé(e)s, vous pouvez toujours aussi commander en groupe. Merci de votre message et bienvenue dans le monde du « granoécochic », c’est passionant! :)

  • […] Les trappeuses ont d’autres options à vous […]

  • Valérie dit :

    Bonjour ! Je ne me maquille pas (disons une fois ou deux par année je mets un peu de mascara) mais je me cherche une recette de nettoyant pour le visage. J’ai longtemps utilisé la marque Vichy, puis la marque Druide, mais, depuis quelques temps, je préfères fabriquer moi-même mes produits. J’ai fin quarantaine, alors j’ai besoin de quelque chose pour peau mature. Pour l’instant, j’utilise seulement de l’huile de jojoba, puis un gant de toilette imbibé d’eau chaude, puis je me vaporise d’eau de rose je laisse sécher puis j’applique une crème hydratante. Mais je cherche quand même une alternative. Avez-vous une recette ?

    Merci !

    • Mariane dit :

      Bonjour! Malheureusement nous n’avons pas d’alternative pour l’instant. Ce que vous faites est déjà très bien (je vous aurais conseillé une pratique similaire)! Je sais que l’huile d’églantier (rosehip) est réputée pour être une bonne huile anti-âge (il y en a sûrement d’autre, mais je n’ai pas fait beaucoup de recherche là-dessus). Vous pourriez peut-être la mélanger à votre huile de jojoba ou simplement remplacer la jojoba par celle-ci? Je vous conseille aussi de remplacer l’eau par un hydrolat. Plusieurs hydrolats sont spécialement bons pour les peaux matures (voir ici: http://www.gardenofwisdom.com/hydrosol.html). Vous pouriez fabriquer un nettoyant biphasé comme proposé dans le billet, mais avec un hydrolat pour peau mature et de l’huile d’églantier. Pour le démaquillant je fais noralement 50% hydrolat et 50% huile, mais pour un nettoyant vous pourriez faire 80% hydrolat et 20% huile pour que ce soit plus légé vu que vous ne vous maquillez pas. Voilà, j’espère que ça vous aide! Bonne fabrication et donnez-moi des nouvelles!

  • Valérie dit :

    Bonjour!

    Est-il possible de mettre un préservant (comme vit E ou extrait de pépin de pamplemousse) pour prolonger la durée de vie du démaquillant? Si oui en quelle quantité ce serait recommandé? Merci!

    • Marie dit :

      Bonjour Valérie!

      Il s’agit d’un mélange d’une phase aqueuse et d’une phase huileuse. La source de contamination de ce genre de produit est l’eau. Il faudrait donc opter pour un agent de conservation soluble dans l’eau. L’extrait de pépin de pamplemousse pourrait te faire gagner un peu de temps, mais pas plus qu’un mois. C’est d’ailleurs ce qu’on peut lire sur le site web de coop coco. Il est bien important de conserver le produit à l’abri de la lumière et de la chaleur. La vitamine E quant à elle, n’est pas un agent de conservation. C’est un antioxydant qui ralentit le rancissement des huiles. Pour réellement prolonger la durée de vie, il faudrait un conservateur antibactérien et antifongique à large spectre, je pense ici au Leucidal.

      J’espère que ça répond à ta question! :)

      Marie

  • Marta dit :

    Bonjour!

    Je m’initie dans le démaquillant maison car fatiguée de dépenser pour des produits de beauté plus trop naturels. Aussi, j’ai arrêté d’acheter de tampons démaquillant, trop de déchets! Alors je suis tombée sur vous! Ça semble vraiment facile, alors je vais essayer! Ma question pour la 2e recette: peut-on remplacer le gel d’aloès par une vrai feuille d’aloès en purée (épluchée et mixer avec un peu d’eau)? Je l’ai déjà bu, donc, je suppose que c’est bon mais dans la recette?
    Merci d’avance pour vos commentaires!

  • Claire dit :

    Super merci pour les recettes ! Par contre j’ai acheté des cotons réutilisables et je n’arrive absolument pas à les avoir tout blanc après lavage. Le savon que vous conseillé serait plus efficace ?

  • Marie dit :

    Bonjour et merci pour les recettes!
    J’ai du gel d’aloes au frigo que j’ajoute à mes jus pressés. j’aimerais l’utiliser pour faire une des recettes. Est-ce que je devrais le conserver au frigo aussi (pas pratique).
    2e question: est-ce que l’huile de coco de ne va pas rendre le mélange dur lorsqu’elle va refroidir?

    Merci beaucoup!

    • Mariane dit :

      Bonjour! Si vous utilisez votre démaquillant tous les jours, vous devriez pouvoir laisser votre démaquillant à température pièce car il se videra assez rapidement. Par contre, prenez l’habitude de le sentir de temps à autre pour être certaine qu’il est encore bon! Pour l’huile de coco, c’est une bonne question car je n’ai jamais testé cette recette en hiver. Mais d’après-moi si vous brassez bien le mélange, ça ne devrait pas causer problème. Le meilleur moyen de savoir c’est de tester. Faite un échantillon! ;) Vous m’en donnerai des nouvelles!

      Mariane

  • Julie dit :

    Bonjour! J’aimerais simplement ajouté que l’eau ne nettoie pas la peau (comme pour le reste du corp on doit utiliser un nettoyant) Même si on ne ce maquille pas, il y a tellement de polluants, poussières..ect dans l’air que l’on ce doit de la nettoyer avec un nettoyant! Le terme demaquillant visage peu être parfois trompeur..je me maquille pas je n’ai pas a utiliser ce produit. Démaquillant=Nettoyant 😉 Merci pour ce super blog! Vous êtes fantastique!

Leave a Reply