Quatre ans que j’ai adopté un mode de vie zéro déchet. Ça fait quelques fois maintenant que je me dis: «Mmmm… je ne pense pas réussir ce défi-là en mode zéro déchet.» Pourtant, chaque fois, sans que tout soit parfait, j’arrive à trouver des solutions alternatives vraiment chouettes.

En octobre dernier, je me suis retrouvée nez à nez avec le plus corsé de ces défis à ce jour: mon déménagement.

Vous savez, M. Déménagement c’est le bon ami de Mesdames Boites de Carton et de leur enfant Ruban Adhésif. Et il y a toujours le beau-frère prêt à donner un coup de main: M. Camion Polluant. Disons-le haut et fort: ces petits copains ne sont pas les meilleurs amis de mon p’tit cœur vert.

Mais, comme dans toutes bonnes pratiques de notre vie moderne, il existe une façon alternative et plus écolo de faire les choses. Et ça, ça fait mon bonheur!

Nous allons donc jaser de déménagement à vélo (oui, oui, c’est possible) et de boites réutilisables. Bien sûr, pour l’instant, l’offre se trouve principalement à Montréal. Mais c’est en créant la demande qu’on crée l’offre! Travaillons donc ensemble pour que le déménagement à vélo devienne monnaie courante.

BOITES RÉUTILISABLES

Avant de déménager, il faut faire ses boites (yeah!). Quoi de plus désagréable que de courir les épiceries du coin pour récupérer leurs vieilles boites de carton mouillées, sans couvercle, sans poignées et de formats différents (pas idéal pour jouer à Tetris)? Ou de payer une fortune pour des boites de carton neuves qu’on va ensuite… jeter?

Personnellement, mon p’tit côté organisé aime les boites pareilles, solides et… réutilisables! J’ai donc opté pour l’entreprise montréalaise PolarBox, qui m’a été référée par ma compagnie de déménagement, et j’en suis très satisfaite. Mais sachez qu’il en existe plusieurs autres, à vous de choisir. Le concept est simple: ils vous livrent les boites, vous les remplissez, vous les déménagez, vous les videz et ils viennent les reprendre à votre nouvelle adresse. Magie!

DÉMÉNAGEURS À VÉLO

On va tout de suite mettre quelque chose au clair: ce sont des déménageurs qui roulent à vélo. Plutôt que de conduire des camions, ils conduisent des vélos. Les employés de cette entreprise connaissent leur boulot et le font à merveille. En fait, je dirais même qu’ils sont davantage professionnels et beaucoup plus minutieux que certains déménageurs en camion que j’ai engagés par le passé…

Comment ça s’est passé? À l’heure dite, deux déménageurs sont arrivés chez moi, chacun armé d’un vélo et de sa remorque faite sur mesure à Montréal. Ils ont vidé mon appartement et ont commencé une impressionnante partie de Tetris avec mes électroménagers (des déménageurs, je vous dis: ils déménagent tout!), mes boites, mon futon, mon divan, etc. Du grand art! Il aura fallu deux voyages et trois heures pour que ma petite maison soit relocalisée. Tout ça, dans une bonne humeur contagieuse. Parce que les employés de Déménagement Myette font ce travail par plaisir et non seulement ça parait, mais ça fait du bien!

Oui, mais l’hiver? Jusqu’à tout récemment, cette sympathique compagnie de déménagement arrêtait ses opérations l’hiver pour des raisons évidentes de sécurité. Depuis quatre ans, elle continue ses activités, mais en camion. Et l’idée est vraiment chouette! Vous connaissez Cyclo Nord-Sud? C’est un organisme qui, dans leurs propres mots, «récupère les vélos inutilisés au Nord et les expédie aux communautés défavorisées du Sud afin qu’ils servent d’outils de développement». Comme ils ne se servent pas de leur camion l’hiver… c’est Déménagement Myette qui le loue. Le match parfait, quoi!

Déménagement zéro déchet? Presque. Mais pas tout à fait. Il leur faut tout de même du ruban adhésif pour emballer les gros morceaux dans une couverture et pour solidifier leur Tetris géant. Cela dit, la compagnie a bien essayé d’utiliser seulement des sangles élastiques pour ne plus produire de déchets, mais le résultat n’était pas aussi solide et efficace. Comme on le dit si bien, rien n’est parfait en ce bas monde. Cela dit, les seuls déchets produits par mon déménagement sont ces fameux morceaux de rubans, soit l’équivalent d’un sac d’épicerie. De quoi être fière!

Petite astuce: s’il ne pleut pas la journée de votre déménagement, demandez à ce que votre matelas ne soit pas emballé dans un immense sac de plastique. À quoi bon? Vous pouvez le protéger grâce à deux draps-housses en tissu et les laver par la suite.

Oui, mais, le prix? Cent dollars de moins que ce que j’avais prévu dans mon budget.

JULIEN MYETTE

(Propriétaire et fondateur de Déménagement Myette)

Avant de créer son entreprise, Julien avait déjà travaillé comme ingénieur informatique et comme déménageur, il était cycliste et… écolo! Les ingrédients gagnants pour créer une compagnie de déménagement à vélo. Depuis la fondation de l’entreprise en 2008, celle-ci a pris de l’expansion à une vitesse folle. Lors de sa première année d’opération, Julien n’avait qu’une seule remorque sur la route. En 2016, il en avait douze. La clientèle de Déménagement Myette a aussi beaucoup évolué depuis les commencements. Alors qu’au tout début, seuls les «écolos endurcis» optaient pour un déménagement à vélo, aujourd’hui, c’est aussi l’excellent service offert par la compagnie qui attire les gens.

Non seulement Julien est impressionnant par son parcours, mais en plus, il est végéta*ien. Ici, l’astérisque n’est pas anodin. C’est que Julien, comme plusieurs d’entre nous, est végétalien la grande majorité du temps, mais il lui arrive de faire des exceptions végétariennes par manque de temps ou dans un contexte social particulier.

Grâce à son entreprise et à son mode de vie, Julien s’attaque donc à deux des plus grandes sources de pollution: le transport et l’élevage. Et pour ça, on lui dit MERCI!

P.S. En 2006, Julien a mis sur pied un site de rencontre pour végétariens qui a fait fureur en France. Un homme inspirant, je vous dis.

Ce texte a tout d’abord été publié dans le Véganes, magazine contreculturel édition printemps-été 2017.

Crédit photo: Same Ravenelle

Mélissa de La Fontaine

Écrit par Mélissa de La Fontaine

Je me décris comme : Cohérente avec mes valeurs sociales, féministes et environnementales. Ma devise : Faire de mon mieux. Essayer. Avancer. Mon cheval de bataille écolo : Le Zéro Déchet. Pour moi, c’est un choix de vie qui englobe tous les modes de consommation responsable. Mes faiblesses : La mayonnaise, les friperies, les produits laitiers et mon incapacité à refuser un énième projet zéro déchet… Ma recette DIY favorite : Mon baume à lèvres et mon déo! ;) Je jase de quoi sur le blogue ? De Zéro Déchet en particulier et de consommation responsable en général.

Les billets de Mélissa de La Fontaine

Mon commentaire