Que bébé utilise des couches lavables ou jetables au quotidien, la couche-maillot lavable est un must. Écologique, simple à utiliser, ultra cute, super efficace, confortable et économique! Difficile de faire mieux!

Une couche-maillot, de quessé?

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’un bébé, ça fait caca. Beaucoup. Question d’éviter un «code brun» à la piscine ou à la plage, il est essentiel d’emballer les foufounes de votre mini dans une couche de piscine, qu’on appelle aussi une couche-maillot. Qu’elle soit jetable ou lavable, la couche-maillot sert strictement à éviter les évasions de crottes. Elle n’absorbe pas ou très peu le pipi. Ça peut sembler étrange, mais pensez-y : si la couche était absorbante, elle absorberait aussi l’eau. Une couche gorgée d’eau, c’est totalement inutile, ça ne retient plus rien. DONC, que votre couche-maillot soit lavable ou jetable, sachez qu’en aucun cas elle ne pourra absorber suffisamment de pipi pour être utile à l’extérieur de l’eau.

Couches-maillots lavables : juste des avantages

ÉCONOMIQUES

Un ou deux paquets de couches de piscine jetables, c’est l’équivalent du prix d’une couche de piscine lavable réutilisable. Vous rentabiliserez votre achat en claquant des doigts. Les couches-maillots lavables pourront servir à votre bébé longtemps, et même à votre petit deuxième, troisième et pourquoi pas, quatrième!

ÉCOLOGIQUES

Prenons l’exemple d’une journée à la plage : avec les lavables, vous pouvez remettre à mini la même couche (à moins d’un numéro deux) plusieurs fois de suite. Pratique quand on entre et sort de l’eau à répétition. Avec les couches de piscine jetables, une fois bébé sorti de l’eau : hop, à la poubelle! Vous vous retrouvez donc avec un beau gros sac vert rempli de couches à la fin de la journée.

CONFORTABLES

Souvent, les couches-maillots jetables s’étirent une fois dans l’eau. Votre pauvre petit poisson se retrouve donc avec une couche pendouillante qui frotte contre l’entrejambe et l’irrite. Ajoutez à ça du sable. Ish. Aussi confortable que des bobettes en lin. On n’a pas ce problème avec les couches-maillots lavables!

EFFICACES

Tel que mentionné précédemment, les couches de piscine jetables ont la fâcheuse habitude de s’étirer une fois dans l’eau. Cela rend donc la couche beaucoup moins efficace pour retenir les selles. Le tissu et les élastiques des lavables demeurent, quant à eux, aussi efficaces dans l’eau qu’en dehors. Aucun parent ne veut devoir aller ramasser une crotte qui flotte dans une piscine. Mmmm non.

BELLES

C’est juste un fait. C’est ben plus cute! Regardez comme il est beau, mon ti-poulet!

Oui, je suis vendue, mais tsé, vous vous attendiez à quoi, vous êtes sur le blogue Les Trappeuses. HAHA!

Couches-maillots lavables 101

En général, elles sont faites d’un extérieur en PUL (polyuréthane laminé), d’un intérieur en filet ou en microfibres et parfois d’une zone légèrement absorbante. Pour être étanche, la couche-maillot lavable doit être bien ajustée au niveau des cuisses et du dos, aussi simple que ça. Certaines s’attachent avec des velcros, d’autres avec des boutons pression, certaines avec des cordons, et d’autres s’enfilent. Personnellement, j’opte pour celles avec des boutons pression. Ceux-ci permettent un meilleur ajustement, tout en restant efficaces plus longtemps que le velcro. J’évite complètement celles qui doivent être enfilées. Pourquoi? Retirer une couche pleine par le bas, ça peut donner lieu à des dégâts de style «cuisses au Nutella». Bon appétit! Pas pour moi, non merci.

Vous envisagez une journée à la plage et vous vous demandez comment prévoir un nombre suffisant de couches? Si votre mini humain fait habituellement une selle par jour, allez-y avec 2-3 couches de piscine, pour être safe. Un accident est si vite arrivé, haha! Ultimement, vous êtes les mieux placés pour connaître le rythme digestif de vos héritiers. Prévoyez en conséquence, et un p’tit peu plus, au cas. Pour nettoyer la couche, il suffit de jeter le cadeau à la toilette, d’entreposer la couche dans un sac (un wetbag, c’est l’idéal) et de la mettre au lavage au retour. Comme pour tout maillot de bain, il est recommandé de la rincer après qu’elle ait été en contact avec du chlore ou de l’eau salée. À part ça, pas besoin d’une routine ni d’un savon particulier, lavez comme d’habitude.

Omaïki

J’ai eu la chance d’essayer la couche-maillot H2Ö et le chandail d’eau d’une fantastique entreprise d’ici : Omaïki. Constat : J’ADORE. L’ajustement est simple, la couche est hyper efficace, un gros thumbs up pour l’ajout d’un étage de tissu offrant une légère absorption… ça permet d’éviter les surprises lorsqu’on est à l’extérieur de l’eau, avec bébé dans les bras! Et que dire du look! Je n’ai pas pu résister aux ananas. Si mignon! Le chandail d’eau est simple et beau et s’agence bien à différents modèles de couches. J’adore l’encolure haute, ça protège le p’tit cou de mon mini.

Concours

Vous avez envie d’essayer? C’est votre chance! Omaïki offre à nos lectrices et lecteurs la chance de remporter un ensemble! YAY! Pour être éligible, vous devez participer en remplissant le formulaire ci-dessous, du 12 juin 12h00 AM au 17 juin à 12h00 AM, être âgé de 18 ans et plus et avoir une adresse postale au Canada. Pour voir les modèles, consultez la boutique en ligne.

Bonne chance!

***Cet article n’est pas commandité, mais les produits ont été fournis gratuitement par la compagnie. Merciiiii, Omaïki!***

Marie

Author Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, biologiste, intense, multitaskeuse x 1000 et #granoécochic. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : La lutte aux pesticides, la qualité de l’eau, la préservation de la biodiversité. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le liniment oléocalcaire. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

More posts by Marie

Leave a Reply