Les huiles essentielles peuvent être un outil précieux dans le quotidien d’une famille, que ce soit pour calmer un bébé agité, aider à apaiser les peaux irritées, désinfecter l’air ambiant dans la chambre d’un petit malade, soigner en douceur des petits troubles de la sphère ORL ou faire appel au système immunitaire. De par leurs principes actifs, les huiles essentielles offrent une solution efficace et naturelle à tout plein de nos petits maux journaliers. Par précaution, mais aussi par manque d’information, plusieurs s’abstiennent souvent de les utiliser pendant la grossesse. Cependant, les huiles essentielles possédant des vertus intéressantes pour tout ce qui touche la sphère maternelle et familiale sont nombreuses. Ce billet se veut un petit guide des huiles essentielles utiles et compatibles lors de la grossesse (à partir du deuxième trimestre!), l’allaitement et avec les bébés (moins de 3 ans) et les enfants (moins de 6 ans). Lisez jusqu’à la fin! Vous y trouverez toutes sortes d’astuces et quelques petites recettes faciles pour mamans, bébés et enfants! Oh Yeah!

*L’expression HE utilisée dans ce texte réfère aux huiles essentielles et HV aux huiles végétales (olive, avocat, tournesol, etc.).

Note : Je n’ai pas le titre d’aromathérapeute, mais l’information contenue dans ce billet provient de plusieurs ouvrages, articles et notes de cours cités à la fin du billet. À des fins d’usage thérapeutique, ou si vous avez une condition particulière (traitement médical, épilepsie ou autre maladie, etc.), il est conseillé de consulter un professionnel avant l’utilisation des huiles essentielles, ainsi que d’en cesser immédiatement l’utilisation si une réaction indésirable se manifeste. Il est aussi conseillé de faire un test cutané sur une petite partie de votre corps (le pli du coude, par exemple) avant d’utiliser les HE sur une grande surface. L’utilisation de ces huiles ne peut se substituer à un traitement médical ni à une consultation auprès d’un professionnel de la santé. Il est également recommandé de ne pas en faire un traitement prolongé et de ne pas jouer à l’apprenti sorcier en mélangeant les huiles essentielles au hasard.

Cela dit, bonne lecture!

Qu’est-ce qu’une huile essentielle?

Une huile essentielle (HE), c’est la fraction odorante et volatile des vétégaux (feuilles, fleurs, racines, etc.) extraite par divers procédés. Les seuls fruits dont on peut extraire l’huile essentielle sont les agrumes. Elle est huileuse au toucher mais n’est pas grasse, c’est pourquoi elle se dissout si bien dans les huiles végétales (HV). L’HE se mélange également à d’autres solvants, tel l’alcool, mais ne se mélange pas à l’eau, car elle est plus légère que cette dernière.

Ne pouvant pas se déplacer comme nous, les plantes utilisent leurs huiles essentielles afin de se protéger des agressions externes. C’est leur système de protection, qui, soit dit en passant, est extrêmement efficace. Vive les plantes! Les huiles essentielles possèdent plus de 200 substances actives (principes actifs) : les alcools, éthers, terpènes, acétates, cétones, phénols… D’ailleurs, les HE qui contiennent des cétones sont interdites durant la grossesse (menthe poivrée, sauge, romarin, etc.), car elles peuvent être neurotoxiques et pourraient même aller jusqu’à provoquer un avortement. Celles qui sont oestrogéniques sont également à proscrire (badiane, fenouil, anis, sauge sclarée, niaouli, cyprès, par exemple), car elles ont un effet sur le système hormonal. Les HE sont souvent anti-infectieuses, antiseptiques et antivirales, cependant elles peuvent aussi posséder des propriétés antidouleurs, cicatrisantes, antihémorragiques, digestives, aphrodisiaques, aider à régulariser l’immunité, les hormones, déstocker les graisses infiltrées ou renforcir les vaisseaux sanguins. Il a également été démontré que certaines HE ont des propriétés antibactériennes, comme vous pouvez le voir dans ce tableau-ci. Chaque huile essentielle possède ses propriétés, et la synergie des mélanges peuvent apporter des vertus encore plus intéressantes! N’est-ce pas merveilleux, ce que la nature peut nous offrir!? Wawow!

Comment les utiliser?

Il y a trois principales voies d’administration des HE, selon celles utilisées et les vertus recherchées. Je vous présente ici celles qui, à mon avis, sont les plus courantes et les plus faciles d’utilisation, surtout avec les enfants.

  1. La voie cutanée : Bien que quelques-unes soient indiquées en application pure, il faut toujours diluer les huiles essentielles dans une huile végétale, car elles peuvent être irritantes pour la peau. Pour l’application des huiles essentielles sur les bébés et enfants, l’huile d’amande douce est indiquée pour ses vertus adoucissantes, cependant vous pouvez choisir une autre huile, selon les propriétés recherchées.  Attention les futures mamans, on évite la bedaine et toute la ceinture abdominale enceinte, ainsi que la poitrine durant l’allaitement!

Dosage HE/HV bébé et enfant (3 mois à 6 ans): 1 à 2 gouttes d’HE pour 1 c. à thé d’HV

Dosage adulte : 2 à 3 gouttes d’HE pour 1 c. à thé d’HV

Le dosage ci-haut est celui proposé par Danièle Festy, pharmacienne et spécialiste en aromathérapie. Notez qu’on trouve dans la littérature des dosages différents, selon l’effet recherché. Personnellement, j’utilise un dosage moins concentré (surtout avec la grossesse), soit 1 goutte par c. à thé pour un bébé/enfant et 2 gouttes par c. à thé pour un adulte.

Vous pouvez également mettre dans l’eau du bain quelques gouttes d’HE préalablement mélangées à une base pour bain, une huile végétale, un jaune d’œuf ou même du lait.

Même si elles sont, pour la plupart, contre-indiquées dans la sphère familiale, il est bon de savoir que certaines HE sont dermocaustiques (irritante sur la peau). Même diluées, on les évite ou du moins, on les utilise avec prudence en massage. En voici quelques-unes : cannelle, laurier, pin, menthe poivrée, origan de Grèce, origan compact, basilic, girofle, sarriette (notez que cette liste n’est pas exhaustive!). Il faut aussi faire attention avec certaines HE dites photosensibilisantes (citron, pamplemousse, bergamote, orange amère, limette, mandarine, tangerine, gingembre) c’est-à dire, qui peuvent provoquer des réactions cutanées sur la peau lors d’une exposition au soleil. Usez de prudence, évitez de les utiliser juste avant l’exposition.

  1. La voie olfactive : En diffusion atmosphérique, les huiles essentielles sont de véritables alliées lorsqu’il s’agit de désinfecter la chambre de votre bébé/enfant malade, ou simplement pour créer une ambiance relaxante/stimulante. Le phénomène est SUPER intéressant. Lorsqu’elle est respirée, l’HE va directement au système limbique de notre cerveau (siège de nos émotions) et celui-ci enverra en réponse un signal pour faire sécréter l’hormone requise (selon les propriétés de l’HE choisie). Le corps en sera ainsi stimulé ou apaisé. Qui aurait cru qu’une simple odeur avait tout ce pouvoir!

Quoique ceux-ci soient parfois un peu chers, il existe sur le marché des diffuseurs qui ne chauffent pas les huiles, mais qui fonctionnent par ultrasons. Les propriétés des HE sont ainsi conservées. Les prix peuvent plus ou moins varier entre 35 à 100$. Il faut suivre les recommandations du fabricant quant au nombre de gouttes à utiliser. On ne diffuse jamais dans la pièce lorsque l’enfant s’y trouve et 5 à 10 minutes suffisent amplement pour une petite pièce. Personnellement, je trouve que l’investissement en vaut la peine, surtout lors de la saison grippale! Sinon, vous pouvez également verser 4 à 5 gouttes dans une soucoupe, placée près d’une source de chaleur modérée. Attention à ce que celle-ci ne soit pas accessible aux jeunes enfants, qui pourraient être tentés d’en boire une bonne gorgée… Yiouuu.

  1. La voie interne : Cette voie n’est pas recommandée lors de la grossesse, sauf sur avis d’un professionnel. Il est également impératif d’utiliser des HE de bonne qualité et pures à 100%. Il est possible d’ingérer les huiles essentielles, préalablement diluées à une huile végétale, ou de les utiliser en suppositoires préparés par un spécialiste. Il ne sera pas question de cette voie d’administration dans le billet, je laisse les spécialistes vous guider à ce niveau!

La qualité des huiles essentielles: comment choisir?

Huile essentielle de bonne qualitéPhoto: Caroline

Préconisez les huiles essentielles pures à 100%, car elles contiennent ainsi toutes les composantes aromatiques de la plante et sont sans pesticides ou autres résidus indésirables. Celles achetées en pharmacies ou en boutiques d’aliments naturels sont, la plupart du temps, biologiques et se conforment aux normes de qualité. Lorsque vous magasinez vos HE, recherchez les informations suivantes sur les étiquettes : Le grade (qualité), la partie de la plante utilisée, le chemotype (molécule phytochimique principale). Attention aux termes comme « fragrance » ou « parfum » et aux huiles contenant des ingrédients comme de l’éthylparaben, du benzophone-3 ou du polysorbate-20… EURK! Dans ce cas, ce ne sont pas des HE de qualité, mais plutôt des huiles parfumées ou des fragrances. On aime pas ça! Au Québec, plusieurs compagnies offrent des huiles essentielles de qualité, dont plusieurs sont fabriquées localement: Divine Essence, Aliksir, PranaSens, VintsiniCoop Coco, Noblessence, Kamelya Aromacosmétique. Encourageons le local!

Huiles essentielles bébé et famille friendly et contre-indications

J’ai regroupé sous forme de listes (non exhaustives) plusieurs HE qui peuvent être utilisées lors de la grossesse, l’allaitement et pour des bébés et enfants entre 3 mois et 6 ans (à condition de respecter le dosage recommandé).

Plusieurs des recettes DIY sur le blogue utilisent des HE. Si vous fabriquez vous-même vos cosmétiques (déodorant, crème pour le corps, visage, etc.) que vous parfumez aux HE ou que vous utilisez des produits nettoyants qui contiennent des HE, il est impératif que vous preniez connaissance des listes suivantes. Pendant les périodes contre-indiquées, vous pouvez remplacer vos HE par des essences aromatiques naturelles, si vous ne les utilisiez que pour l’odeur.

La grossesse

GrossessePhoto: Caroline

Important:

  • Ne pas utiliser les huiles essentielles lors du premier trimestre;
  • Évitez à tout prix celles qui contiennent des cétones (ex: menthe poivrée, sauge, romarin, etc.) et celles dites oestrogéniques (ex: badiane, fenouil, anis, sauge sclarée, niaouli, cyprès, etc.);
  • Évitez l’application sur la région de la ceinture abdominale et la poitrine;
  • Soyez prudentes avec les HE photosensibilisantes;
  • Évitez l’utilisation prolongée dans le temps;
  • Appliquez sur de petites surfaces de la peau seulement;
  • Ne pas appliquer les HE pures sur la peau;
  • Évitez-les si vous avez vécu une/des fausses couches ou si vous avez des saignements suspects.

Huiles essentielles sécuritaires:

  • Arbre à thé (tea tree ou melaleuca)
  • Bergamote (grossesse de + de 5 mois)
  • Bois de Hô
  • Camomille allemande (grossesse de + de 5 mois)
  • Carotte
  • Citron
  • Citronnelle
  • Encens (oliban) à respirer seulement (grossesse de + de 5 mois)
  • Estragon
  • Eucalyptus radié
  • Geranium rosat (grossesse de + de 5 mois)
  • Hysope officinale (grossesse de + de 5 mois
  • Inule odorante (grossesse de + de 5 mois)
  • Lavande vraie
  • Lentisque pistachier (grossesse de + de 5 mois)
  • Litsée citronnée
  • Mandarine (grossesse de + de 5 mois)
  • Matricaire
  • Mélisse
  • Myrrhe amère (grossesse de + de 5 mois)
  • Néroli
  • Orange douce
  • Pamplemousse (en diffusion)
  • Patchouli (grossesse de + de 5 mois)
  • Petit grain bigarade
  • Pin Sylvestre (grossesse de 5 mois et +)
  • Ravintsara
  • Rose
  • Tanaisie
  • Thym à thujanol (respecter les doses recommandées)
  • Vanille
  • Verveine citronnée

L’allaitement

AllaitementPhoto: Caroline

Important:

  • Éviter l’utilisation prolongée dans le temps;
  • Appliquez sur de petites surfaces de la peau seulement, évitez la poitrine;
  • Ne pas appliquer les HE pures sur la peau.
  • Soyez prudentes avec les HE photosensibilisantes.

Huiles essentielles sécuritaires:

  • Arbre à thé (tea tree ou melaleuca)
  • Bergamote
  • Bois de Hô
  • Camomille allemande
  • Cardamone
  • Carotte
  • Citron
  • Citronnelle
  • Encens (oliban) à respirer seulement
  • Épinette noire
  • Estragon
  • Eucalyptus radié
  • Fenouil doux
  • Géranium rosat
  • Gingembre
  • Hélichryse Italienne
  • Hysope officinale
  • Inule odorante
  • Laurier noble (avec précaution)
  • Lavande vraie
  • Lavandin
  • Lemongrass
  • Litsée citronnée
  • Mandarine
  • Mélisse
  • Myrrhe amère
  • Néroli
  • Orange douce
  • Petit grain bigarade
  • Pamplemousse
  • Patchouli
  • Pin Sylvestre
  • Ravintsara
  • Rose
  • Tanaisie
  • Thym à thujanol (respecter les doses recommandées)
  • Vanille
  • Verveine citronnée

Bébés et enfants

Bébés/enfantsPhoto: Caroline

Important:

  • Ne jamais utiliser pure sur la peau;
  • Ne pas diffuser dans une pièce lorsque l’enfant s’y trouve;
  • Éviter l’utilisation prolongée dans le temps;
  • Appliquez sur de petites surfaces de la peau seulement;
  • Prudence avec les HE photosensibilisantes;
  • Ne pas utiliser d’HE sur un bébé de moins de 3 mois.

Huiles essentielles sécuritaires:

  • Arbre à thé (tea tree ou melaleuca) (à partir de 3 ans)
  • Bois de Hô
  • Camomille allemande (12 mois et +)
  • Citron
  • Citronnelle
  • Encens (oliban) à respirer seulement (à partir de 3 ans)
  • Épinette noire (à partir de 3 ans)
  • Estragon
  • Eucalyptus radié (à partir de 3 ans)
  • Géranium rosat (bébé de + de 6 mois)
  • Genévrier (+ de 3 ans)
  • Gingembre (+ de 3 ans)
  • Hélichryse Italienne (+ de 12 mois)
  • Hysope officinale (+ de 12 mois)
  • Lavande vraie
  • Lentisque pistachier (+ de 3 ans)
  • Mandarine (à partir de 3 ans)
  • Mélisse
  • Néroli
  • Orange douce
  • Palmarosa (+ de 3 ans)
  • Petit grain bigarade
  • Pamplemousse
  • Patchouli (à partir de 12 mois)
  • Ravintsara (+ de 6 mois)
  • Rose
  • Tanaisie
  • Thym à thujanol (respecter les doses recommandées, enfant de + de 3 ans)
  • Vanille (dès 12 mois)
  • Verveine citronnée (dès 3 ans)

Les incontournables dans la pharmacie: astuces et recettes 

Je vous partage ici mes petits trucs, recettes simples  et trouvailles qui découlent de mon expérience de maman, ainsi que de mes recherches et apprentissage dans le domaine des huiles essentielles.

Nausée de grossesse

En massage ou en diffusion:

  • 1 goutte d’HE de mélisse
  • 1 goutte d’HE de citron
  • 5 ml d’HV d’amande douce (pour les massages)

Acné de grossesse

Mélanger une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) ou de citron à une c. à t. d’HV de noisette ou de jojoba, puis appliquer sur le (les) bouton(s).

Huile SOS terreurs nocturnes et petits troubles ORL

  • 20 ml d’HV d’amande douce
  • 4 gouttes d’HE de bois de rose

Appliquer sur les tout-petits, derrière les oreilles, dans le haut du dos et le long de la colonne vertébrale. Une goutte pure d’HE de bois de rose peut aussi être appliquée sur la doudou de votre mini. L’HE de bois de rose est aussi très recommandée pour les troubles de la sphère ORL.

Les états d’esprit

  • Pour calmer et apaiser les tout-petits très agités, faire diffuser ou ajouter à l’eau du bain dans une base, une des HE suivantes : orange douce, petit grain bigarade, lavande ou bois de rose.
  • Pour susciter la bonne humeur lors des moments « plus hormonaux » durant la grossesse, faire diffuser de l’HE de pamplemousse.

Voilà! J’espère que ce billet vous sera utile dans votre utilisation de ces chères huiles. Je vous laisse sur un petit vidéo informatif à propos des huiles essentielles.

À plus! xxx


Crédit photos :
Caroline (Produits Artémis)

Références :

Danièle Festy, Ma bible des huiles essentielles, Les Éditions Caractères

Note de cours sur la fabrication artisanal de produits thérapeutiques, Les âmes fleurs, Herboristerie en ligne.

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=aromatherapie_page1_1_do

http://www.passeportsante.net/fr/HuilesEssentielles/

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HuilesEssentielles/Fiche.aspx?doc=huile-essentielle-bois-de-rose

http://www.aromalin.com/pour-debuter-cest-ici/apprendre-dosage-huile-essentielle/

http://www.infobebes.com/Grossesse/Beaute/Les-soins/Enceinte-votre-corps/Les-huiles-essentielles-pendant-la-grossesse

http://www.babycenter.fr/x7200007/puis-je-sans-risque-utiliser-des-huiles-essentielles–pendant-la-grossesse-

http://www.lessentieldejulien.com/2012/02/femmes-enceintes-la-verite-sur-les-huiles-essentielles-a-utiliser/

http://www.aroma-essentiel.fr//fr/faq-aroma-essentiel-h-e/precautions-indications.html#.Vdup5vZ_NBc

http://www.naturemania.com/naturo/essentiel6.html

http://www.union-nature.com/fr/usages.html

 

Caroline

Écrit par Caroline

Mon souvenir le plus lointain d’exploration remonte à ma petite enfance, lorsque j’allais me réfugier dans la forêt entourant le chalet rustique de mes parents. Mon élément est le bois. J’adore aussi les hauteurs, la photographie, le DIY et la cuisine gourmande, mais santé. J’ai voyagé durant ma vingtaine et vécu un mode de vie minimaliste en transformant une roulotte en mini maison écolo, habitable à l’année. Les randonnées en montagnes de 3 jours durant lesquelles ont doit traîner nos déchets m’ont ouvert les yeux sur notre empreinte écologique en général. Je suis de nature nomade; l’exploration fait partie de ma vie dans toutes les sphères, autant professionnelle que culturelle, en voyageant avec mon sac à dos et alimentaire en expérimentant divers régimes (végéta*isme, sans gluten…). J’explore présentement le monde merveilleux du parentage et tout ce que ça implique. Fournir un environnement naturel pour mes enfants et les orienter vers des valeurs écoresponsables est un but que j’atteins un peu plus chaque jour à travers des petits changements. J’utilise probablement trop de papier essuie-tout, parfois des couches jetables et de la vaisselle pour enfant en plastique du Ikea… Malgré cela, j’ai l’intention de vous parler de sujets reliés à la maternité, la grossesse, les bébés et les enfants, tout ça de façon très granochic. Au plaisir!

Les billets de Caroline

Question? Commentaire? 11 Commentaires

  • Cindy dit :

    Salut Les Trappeuses! Je suis vraiment contente de voir un article sur les HE. J’ai tellement reçu de question à ce sujet que je partage ce contenu avec plaisir! J’ai cependant une question au sujet de l’arbre à thé, puisque dans mes lectures, j’ai lu que c’était une HE contre-indiquée durant la grossesse, l’allaitement et les animaux…? Ici, vous mentionnez qu’elle fait partie des HE sécuritaire.

    Est-ce qu’il y a plusieurs forme de cet huile pour que ça soit différent d’un livre à l’autre?

    Merci beaucoup!

    • Caroline dit :

      Bonjour Cindy! L’huile essentielle de tea tree est aussi appelée arbre à thé ou melaleuca alternifolia. Selon Danièle Festy, pharmacienne et aromathérapeute, il n’y a pas de contre-indication avec cette HE. Du côté de passeport santé.net (voir les références du billet), la seule contre-indication est l’utilisation sur les enfants de moins de 3 ans. Il y a parfois des différences selon la ressource consultée mais en général, cette huile essentielle est sécuritaire et même très utile dans la trousse familiale. Si on regarde le site d’aromalin, elle est effectivement contre-indiquée avec les chats. Il existe des ouvrages de référence pour l’aromathérapie animale.
      J’espère que cela répond bien à ta question! Merci pour ton intérêt!

  • laurence dit :

    Bravo, pour cet article très complet

  • caroline dit :

    Il est déconseillé d’utiliser des huiles essentielles lors du premier trimestre de grossesse même pour faire des produit maison comme deo, savon linge, savon pour le corps?

    • Caroline dit :

      Bonjour Caroline, effectivement, il est fortement recommandé de ne pas les utiliser lors du premier trimestre, que ce soit en interne ou sur la peau. Il ne faut pas oublier que la peau absorbe les produits et ceux-ci pénètrent, par conséquent, dans le sang. Étant donné que le premier trimestre de la grossesse est un moment plus critique pour le développement du foetus, il est plus sage d’attendre au 4ième mois avant d’utiliser celles qui sont sécuritaires. Pour la fabrication de savon à linge, peut-être que d’en utiliser un peu moins dans la recette serait plus sécuritaire? Tu peux aussi vérifie avec un spécialiste des huiles essentielles en cas de doute. J’espère que ça répond bien à ta question!

  • Caroline dit :

    Bonjour et merci pour cet article complet (déjà dans mes favoris! ;) ).
    Petite question concernant l’HE de palmarosa qu’on retrouve notamment pour les déos homemade: pas de contre indication en période d’allaitement (les aisselles étant assez proches de la poitrine). Merci et bonne journée! :)

    • Caroline dit :

      Bonjour Caroline,
      Merci beaucoup pour ton beau commentaire, ça fait toujours plaisir à lire!
      En ce qui concerne ta question, selon Danièle Festy (Ma bible des huiles essentielles, Les Éditions Caractères), qui est aromathérapeute et pharmacienne, l’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii) est déconseillée avec l’allaitement et le premier trimestre de la grossesse. Effectivement, il est encore plus prudent de suivre les contres indications des huiles essentielles, surtout pour une application dans cette région durant tout l’allaitement! Cette huile essentielle pourrait alors être remplacée par celle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) ou de citron (Citrus limonum), qui sont sécuritaires.
      J’espère bien répondre à ta question, bonne journée :)

  • Nancy dit :

    Bonjour,
    J’aimerais connaître les huiles que l’on peut utiliser sur les animaux.
    Merci!

    • Woody dit :

      Bonjour Nancy,
      Nous nous sommes encore très peu penchés sur le sujet, donc je ne peux pas vous répondre avec une réponse exhaustive. Toutefois, selon nos recherches, aucune huile essentielle ne peut être utilisée sur les chats parce qu’ils ont la peau très fine, comme celle des bébés. Pour ce qui est des chiens, il en est autrement. Mariane fera bientôt un billet sur un chasse-moustique pour chien et en parlera un peu dans son billet.

      Merci de votre intérêt pour le blogue!

  • Jacinthe dit :

    Super article!! Wow. Moi aussi j’ai ajouté ta page à mes favoris. Je crois que j’ai laissé mon diffuseur trop longtemps.. Ouf, 30 minutes parfois pour le HE de tea tree et lavande. On ne pense pas que « respirer » une odeur peut influer à ce point pour nous et les enfants!! Merciii!!!

Mon commentaire