C’est la saison de la rhubarbe et c’est à ce moment que les tiges roses sont les plus belles.

Ces temps-ci, il est possible d’acheter des bottes de 10 longues tiges pour environ 4 $ au marché. Faites des réserves, profitez-en! Manquant d’inspiration, je me suis amusée à explorer les possibilités de la rhubarbe en cuisine selon la perspective du mode de vie zéro gaspillage. J’ai déniché quelques idées pour déguster la rhubarbe sans jamais m’en lasser. Sucrée ou salée, elle donne du punch à un plat. Pour la découvrir ou la redécouvrir, voici trois façons de l’apprêter en réduisant les étapes de cuisson au minimum.

Je vous invite à visionner sur ma chaîne YouTube la petite vidéo maison d’une minute qui vous présentera comment lui «cuisiner» trois vies.

Première vie: Infusion de rhubarbe

Temps de préparation : 15 minutes

Rendement : selon le volume d’eau

Conservation : 1 semaine au frigo

Congélation : oui

Ingrédients

  • eau
  • tiges de rhubarbe (ATTENTION: les feuilles de rhubarbe sont toxiques et ne doivent pas être consommées!)
  • épluchures ou fruits endommagés
  • sucrant (facultatif)
  • épices au choix (facultatif)
  • vanille (facultatif)

Préparation

  1. Couper les épluchures et rebuts alimentaires et les déposer dans une casserole de taille moyenne.
  2. Ajouter une quantité suffisante d’eau pour les recouvrir. On peut aussi ajouter des épices pour aromatiser (quantité au goût).
  3. Amener à ébullition (laisser mijoter environ 8 minutes). Retirer du feu et filtrer avec une passoire à mailles fines.
  4. Servir chaud ou froid. Ajouter du citron pour transformer l’infusion en limonade et sucrer avec un sucrant de votre choix.

Pour faire le mélange qu’on voit sur la photo, j’ai mis des tiges de rhubarbe, des épluchures et des cœurs de pommes bios, un peu de gingembre, une gousse de vanille, une petite cuillerée de miel, puis j’ai ajouté du jus de citron et du jus d’orange fraîchement pressé. Et hop! Une mémorable limonade à la rhubarbe!

Deuxième vie: Rhubarbe cuite (astuce zéro gaspillage)

Les tiges de rhubarbe et les épluchures de pommes ont cuit. Si les tiges étaient assez larges, elles sont encore bien formées. Récupérez-les et mangez-les en garniture de vos bols de granolas du matin, sur vos boules de crème glacée, pour accompagner une protéine, etc. Les possibilités sont infinies.

Si la rhubarbe est trop cuite, elle s’écrasera naturellement, détruisant la forme des tiges. Transformez-la alors en une délicieuse compote. Vous n’aurez besoin d’ajouter qu’un sucrant afin d’adoucir le goût acide de la rhubarbe. Si vous la mangez en compote, ne prenez pas la peine de retirer les épluchures de pommes et les morceaux d’épices. Broyez le tout au mélangeur pour donner du pep, et voilà!

Troisième vie: Canapés salés de rhubarbe confite

Les tiges cuites sont encore bien formées? Récupérez-les pour réaliser des canapés originaux, au goût sucré-salé et acidulé. Qu’ils soient végétariens ou carnés, vous pourrez les garnir de ce que vous avez à portée de main dans le frigo.

Ingrédients

1) Garniture

  • rhubarbe cuite
  • herbes fraîches ou épices (facultatif)
  • base crémeuse (yogourt, pesto, tapenade, curd)
  • fromage (facultatif)
  • noix, fruits séchés (au goût)
  • viande froide (facultatif)
  • épices, herbes ou légumes marinés

2) Canapés

  • pain, rondelles de patate douce grillée ou morceaux de pâte feuilletée

Préparation

  1. Tailler à l’emporte-pièce ou au couteau les bases des canapés dans des tranches de pain, de la pâte feuilletée ou un légume racine.
  2. Tartiner les bouchées d’une base crémeuse, puis déposer dessus quelques morceaux de rhubarbe confite. Ajouter du fromage, des garnitures au goût et enfourner à 400 °F pendant environ 10 minutes afin que les canapés soient croustillants et le fromage, fondu. Vous pourriez également déposer la garniture sur une pâte cuite.
  3. Manger chaud, tiède ou froid, en accompagnement d’un cocktail.

__________

Crédits photo : Sara-Maude Ravenelle

Florence-Léa

Author Florence-Léa

Ma devise : La créativité est la meilleure arme contre le gaspillage alimentaire ! Mon cheval de bataille : Le zéro gaspillage alimentaire. Mes faiblesses : Je produits trop de déchets d’emballage... Ma recette DIY favorite : Les sirops d’épluchures (Mariane je sais que tu rigoles en ce moment, mais avoue que tu adores !!) Je jase de quoi sur le blogue ? : Du mode de vie zéro gaspillage, de trucs et astuces d’économie familiale et surtout, je vous propose des canevas de recettes à reproduire à la maison, sans alourdir votre routine et en améliorant la qualité de vos recettes... Oui, oui !!

More posts by Florence-Léa

Leave a Reply