… c’est génial et c’est mon mode de vie! Je me présente : Florence-Léa Siry, j’ai le bonheur d’être une nouvelle blogueuse sur le site des Trappeuses. Enchantée! :)

Pour ma petite histoire, je suis auteure, chroniqueuse et conférencière zéro gaspillage (ZG). J’ai fondé le Chic Frigo Sans Fric en 2012 afin d’offrir des solutions domestiques à la problématique du gaspillage alimentaire à la maison. Traiteur pendant plus de 17 ans pour les plateaux de tournage, je me consacre désormais exclusivement au ZG depuis le début de l’année 2017. J’offre également le service de conseillère zéro déchet (ZD) dans les cuisines ou les entreprises qui désirent réduire leur empreinte écologique. 

Maintenant que vous me connaissez, entrons dans le vif du sujet…

Ça mange quoi, le zéro gaspillage?

Le mode de vie zéro gaspillage fait la démonstration qu’il est possible de réduire nos surplus et déchets alimentaires au quotidien, et ce, en améliorant la qualité de nos recettes! Vous avez bien lu! L’antigaspi stimulera vos réflexes créatifs et donnera du chic à votre assiette.

Bien que la cuisine zéro gaspillage s’apprivoise un jour à la fois, elle n’alourdit cependant pas la routine, et même qu’au fil du temps, elle l’allègera, vous dégageant plus de moments de divertissement.

Comment s’y prendre?

La créativité est la meilleure arme contre le gaspillage alimentaire. Grâce à celle-ci, on apprend à inventer de magnifiques recettes avec les fonds de frigo et les rebuts alimentaires. Au fil du temps, vous découvrirez que le coût de votre facture d’épicerie aura été réduit considérablement, car vous aurez appris à rebondir sur vos épluchures et vos surplus. En leur donnant une deuxième, puis une troisième vie et ainsi de suite, vous ferez des économies sur les ingrédients dispendieux de votre panier d’achats. Alors, comment commencer?

Deux façons de cuisiner zéro gaspillage, en se posant les bonnes questions.   

  1. EST-CE VRAIMENT UN DÉCHET?

La première étape est de réfléchir à votre production de déchets alimentaires. Inspirez-vous du mode de vie zéro déchet. Dans un premier temps, réduisez à la source. Pensez à acheter en moins grandes quantités et à prioriser les aliments sans emballage et en vrac. Ensuite, demandez-vous : est-ce VRAIMENT un déchet?

Redéfinissez vos déchets alimentaires. Ce que vous jetiez d’emblée à la poubelle ou au compost est-il toujours comestible? Pouvez-vous tenter de le transformer? Vous serez surpris(e) de constater que la plupart des déchets alimentaires n’en sont pas et qu’ils sont non seulement savoureux, mais qu’ils ajouteront cette petite touche unique à vos recettes si vous les revalorisez.

  1. BLASÉ(E) DE MANGER VOS RESTANTS?

Pour adopter le mode de vie zéro gaspillage, la deuxième étape est de lire toutes vos recettes préférées en les décortiquant en canevas et en catégories d’aliments que vous pourrez substituer. Ainsi, ne lisez plus «1 tasse de sucre» mais bien «1 part de sucrant» et insérez le sucrant de votre choix. Cassonade, miel, sirop d’épluchures? Qu’avez-vous sous la main pour compléter votre recette ?  

Le mode de vie zéro gaspillage ne touche pas seulement au gâchis alimentaire, mais aussi à celui de la consommation énergétique, à la main d’œuvre et aux coûts de transport. Tenez compte du fait qu’en rebondissant sur vos surplus pour leur donner plusieurs vies, donc en les transformant en différentes recettes, vous pourrez réduire votre temps de préparation et les ressources énergétiques employées, et vous ferez ainsi des économies.

Concrètement, le zéro gaspillage goûte quoi?

Prenons un exemple concret. Un jour, il vous prend l’envie de manger des fraises. Après les avoir consommées (première vie), posez un geste zéro déchet en transformant vos queues de fraises en sirop (deuxième vie). Miam! Vous pourrez donner plusieurs vies à ce sirop, soit en le substituant au sirop d’érable sur vos crêpes du dimanche ou dans vos recettes de limonade et de gâteaux, par exemple.

Disons que vous décidez d’utiliser ce sirop pour sucrer la crème fouettée qui accompagne votre pointe de tarte (troisième vie).

Que faites-vous avec votre crème fouettée en surplus ? Vous pouvez la congeler pour en faire une crème glacée en ajoutant au préalable des petits fruits, des bonbons, du coulis ou en la laissant telle quelle. Au bout de six heures de congélation, vous obtiendrez une délicieuse crème glacée maison (quatrième vie) qui n’aura pas nécessité plus de consommation énergétique pour un résultat rivalisant avec celui du commerce. Dégustez-la de toutes les façons du monde, selon votre inspiration du moment. Ajoutez-en sur une banane, saupoudrez-la de granolas, ajoutez-y des noix, des copeaux de chocolat…

Et finalement, s’il vous en reste encore, utilisez votre surplus de banana split dans un smoothie (cinquième vie) et je vous garantis que vous le trouverez meilleur que jamais! Une recette banale qui aura du chic et qui n’aura pas alourdi votre routine, au contraire, elle l’aura dynamisée!

Canevas de recettes

Vous êtes donc prêt(e) à adopter le mode de vie zéro gaspillage. Afin de vous aider à consommer des aliments locaux et de saison, j’ai produit 10 petites capsules maison qui sauront vous inspirer. Rhubarbe, herbes, fraises, carottes, betteraves, chips, maïs, bleuets, pommes et courges seront à l’honneur dans ces courtes vidéos d’une minute. Je vous présenterai deux fois par mois des recettes qui respectent le cycle de la vie zéro gaspillage. Évidemment, à chaque publication, je joindrai les canevas de recettes pour que vous puissiez les reproduire à la maison.

Pour ceux et celles qui auraient envie d’approfondir davantage la cuisine zéro gaspillage, sachez qu’il est possible de se procurer mon livre dans les différentes épiceries zéro déchet de Montréal. Je vous laisse regarder la capsule de présentation qui résume bien les idées de ce livre, un ouvrage de référence pertinent.

Pour me suivre au quotidien dans mes aventures zéro gaspillage, je vous invite à suivre ma page Facebook ou mon compte Instagram @chicfrigosansfric.

Au plaisir de vous lire et de vous aider dans votre démarche zéro gaspillage!

Florence-Léa

Écrit par Florence-Léa

Ma devise : La créativité est la meilleure arme contre le gaspillage alimentaire ! Mon cheval de bataille : Le zéro gaspillage alimentaire. Mes faiblesses : Je produits trop de déchets d’emballage... Ma recette DIY favorite : Les sirops d’épluchures (Mariane je sais que tu rigoles en ce moment, mais avoue que tu adores !!) Je jase de quoi sur le blogue ? : Du mode de vie zéro gaspillage, de trucs et astuces d’économie familiale et surtout, je vous propose des canevas de recettes à reproduire à la maison, sans alourdir votre routine et en améliorant la qualité de vos recettes... Oui, oui !!

Les billets de Florence-Léa

Question? Commentaire? 2 Commentaires

  • Andréanne dit :

    J’ai vraiment hâte de lire tes prochains articles :) C’est vraiment mon mode de pensée en cuisine! Souvent quand des gens sont en visites chez moi il trouve mon frigo vide et comprennent pas comment j’ai réussi à leur cuisine un bon repas avec « rien » :P Les gens sont habitués d’avoir des frigos qui débordent de partout alors que ce n’est pas sain comme mode de gestion. Je calcule a peu près tout ce que je peux faire avec les choses que j’achète à l’épicerie et j’ai toujours des trous « repas vide frigo! » dans mon menu pour maximiser le plus possible. Je pourrais par contre faire mieux avec mes épluchures ou les têtes de fraises pour reprendre ton exemple. Ça s’en va souvent dans le composte, mais c’est vrai que le tout pourrait avoir une deuxième vie :) J’ai hâte de voir tes propositions….et j’ai déjà conservé ton idée de sirop de fraises ;)

  • Marianne-Marilou dit :

    Ah J’adore! J’ai super hâte de voir les idées proposées! Moi aussi mon chum trouve toujours que mon frigo est vide et qu’il n’y a rien à manger. À nous de les surprendre!

Mon commentaire