À mon avis, repimper sa chevelure avec des reflets ou une couleur vibrante est toujours une stratégie efficace pour se redonner du pep quand on commence à se trouver le teint verdâtre au beau milieu de l’hiver — ce qui est actuellement mon cas. Mais la grano en moi refuse, depuis plusieurs années maintenant, d’acheter des teintures de pharmacie ou d’aller se faire faire une coloration dans les salons de coiffure. Il suffit d’avoir essayé une fois ces crèmes à l’odeur chimique rappelant vaguement le pipi de chat (on va se le dire) pour comprendre que ce n’est bon ni pour notre corps ni pour l’environnement quand ça passe par le drain de la douche.

Mais tout n’est pas perdu : il y a d’autres options, notamment la teinture au henné, la solution granochic DIY par excellence!

Le henné, de quessé

Le henné est en fait un arbuste épineux qui pousse dans les régions tropicales du globe, principalement en Afrique, en Asie et en Océanie. On en extrait une poudre colorante utilisée depuis des millénaires pour la teinture des cuirs et textiles, de même que pour les soins corporels et divers traitements médicinaux. C’est dire que ça a fait ses preuves : on en a trouvé des traces sur le corps de momies égyptiennes! Dans certaines cultures, notamment en Inde et au Maghreb, le henné est traditionnellement utilisé pour la teinture des cheveux et la réalisation de superbes tatouages temporaires sur les mains et les pieds à l’occasion de différentes célébrations, dont le mariage.

En Amérique du Nord, nous retenons aussi ses services pour la coloration capillaire et les tatouages non permanents (dont je vous parle aussi plus bas), mais son utilisation demeure un peu plus marginale. Pour ce qui est de la coloration capillaire, on retrouve du henné sous forme de poudre spécialement préparée pour la teinture des cheveux et vendue en boîte dans la plupart des boutiques de produits naturels. Hélas, je ne vous parlerai pas dans ce billet de henné en vrac non préparé, parce que je n’ai pas fait de test et qu’il est plus difficile de prévoir les résultats sur le plan de la couleur, d’après ce qu’on me dit. Je vais donc m’en tenir aux deux marques que j’ai essayées et qui permettent de choisir une teinte de façon plus précise. Si vous souhaitez partager avec nous vos trucs et bonnes adresses pour la poudre de henné en vrac, n’hésitez pas à le faire en commentaires!

La marque déjà préparée la plus courante, donc, est sans doute Surya Brasil (c’est celle que j’utilise actuellement parce qu’elle n’est pas testée sur les animaux et ne contient ni parabènes ni OGM et autres produits malfaisants). Le fabricant offre une gamme de 15 teintes intéressantes allant du blond au noir en passant par le roux, en poudre ou en crème, et enrichies d’ingrédients naturels. Et il propose même des traitements non colorants qui ne font que nourrir les cheveux et raviver votre couleur. Donc, contrairement à ce que certains peuvent penser, les teintures au henné ne vous donnent pas que du rouge ou de l’orangé.

Vous trouverez également des teintures capillaires au henné chez Lush, en quatre teintes différentes et sous forme de blocs − tristement appelés les «Cacas» parce que le henné y est additionné d’une bonne part de beurre de cacao. Zéro pour le jeu de mots, mais mille points pour le résultat. J’ai déjà essayé la teinte rouge et j’avais été très satisfaite : mes cheveux (je n’avais pas de dreads* à l’époque) étaient incroyablement nourris et soyeux, et la couleur était top.

*Parenthèse de dreadeuse : chers amis aux cheveux nattés (dreads, tresses ou autres), je ne vous recommande malheureusement pas les barres Lush, même si elles sont pratiques, économiques, qu’elles font très bien le travail et qu’on vous dira sans doute en boutique qu’il n’y a aucun problème. Toutefois, avec le beurre de cacao qu’elles contiennent, le risque de dépôts est élevé et je vous souhaite bon courage pour le rinçage. Perso, je n’oserais jamais essayer.

Tout plein de bons arguments

Le henné, mesdames et messieurs, en plus de colorer vos cheveux et de couvrir le blanc comme un champion, soigne votre tignasse, l’hydrate et lui donne souplesse et lustre. Il convient à tous les types de peaux et de cheveux (incluant ceux qui ont été colorés auparavant avec des teintures chimiques), même s’il est toujours plus prudent de faire un petit test dans le creux du coude pour vérifier si vous faites une réaction allergique avant de vous en tartiner la tête.

C’est également une teinture temporaire, puisque le henné ne contient aucun agent bleachant, et la couleur s’en va graduellement et uniformément au lavage. Je ne pourrais pas vous dire en combien de temps exactement, mais ça me dure facilement une saison, perso. La question des repousses est ainsi moins problématique, c’est-tu pas magnifique? D’autre part, le henné est une solution économique : j’ai rarement vu une boîte me coûter plus de 12 $, et même les barres Lush, qui sont plus chères sur le coup, sont finalement à peu près dans les mêmes prix puisqu’une seule «tablette» peut servir à 2, voire 3 teintures et plus, selon la longueur de vos cheveux.

Si vous utilisez une couleur déjà préparée (acajou, marron, blond suédois, etc.), vous savez un peu quelle teinte vous obtiendrez, mais il faut quand même retenir que le henné donne un résultat qui tend vers la teinte choisie. Ce n’est pas une science exacte parce qu’il faut tenir compte de trois facteurs déterminants :

  1. Votre couleur naturelle;
  2. La «distance» entre votre couleur naturelle et la teinte de henné choisie;
  3. Le temps d’application et de repos.

Pour une teinte très vibrante, on peut laisser agir longtemps, environ 2-3 heures − c’est à peu près le délai maximal que les fabricants recommandent, mais j’ai vu des filles sur le web parler de dormir avec sans problème − et pour avoir des reflets, moins longtemps (60 minutes environ). Il y a un petit côté aléatoire dans tout ça, c’est vrai, mais en même temps, il y a aussi une forme de contrôle qui fait qu’on peut se créer seulement des reflets, justement, ou aller vers une couleur vibrante et/ou saturée, ce qui représente à mon avis un GROS avantage sur les teintures de pharmacie, qui ne vous laissent pas trop de choix.

Bouette 101

Préparation:

Mise en scène. Vous avez devant vous :

  • Un bon 2-3 heures de temps libre.
  • Un proche (facultatif, mais recommandé) qui possède un minimum de dextérité pour procéder à l’application. Revêtez tous deux vos suits de peinture pour l’occasion.
  • Votre poudre de henné ou un coin de votre barre de henné haché finement. (Si vous avez les cheveux très longs, prévoyez le coup et achetez une deuxième boîte au cas où vous viendriez à en manquer.)
  • Une paire de gants minces (il y en a souvent une paire en plastique fournie par le fabricant). Les gants de jardinage propres en tissu peuvent convenir très bien et sont une excellente option zéro déchet. Ils seront peut-être même mieux ajustés que ceux en plastique, mais dites adieu à leur couleur initiale… et ça se peut que vous tachiez vos mains s’il n’y a pas un peu de caoutchouc pour couvrir la paume et les doigts.
  • Une tasse à mesurer contenant la portion d’eau tiède/chaude recommandée par le fabricant.
  • Un bol à mélanger de taille moyenne en céramique, verre ou autre matériau qui n’est pas du stainless, car le henné n’aime pas le métal.
  • Un instrument en plastique ou en bois pour mélanger.
  • Une vieille débarbouillette humide pour nettoyer le front et les oreilles si ça dépasse un peu, voire le plancher si vous en échappez. Vous pouvez aussi délimiter votre chevelure (front, tempes, oreilles, nuque) en y appliquant une bande de beurre de karité, par exemple, pour éviter de tacher votre peau.
  • Un sac de plastique pour couvrir votre jolie tête pendant que ça repose, une fois l’application terminée.
  • Des serviettes que vous n’avez pas de scrupules à tacher pour recouvrir vos épaules, votre plan de travail et pour vous essuyer la tête post-rinçage.
  • Facultatif : pince à cheveux, pinceau applicateur, bouteille d’eau avec un «pouche-pouche».

Si vous avez déjà teint vos cheveux avec une teinture de pharmacie, vous n’êtes pas trop dépaysé(e), non? C’est le même principe. Sauf que là, vous allez faire… de la bouette DIY!

Mélange et application :

1) Mélangez l’eau et la poudre (qui deviendra brune, c’est normal) jusqu’à atteindre une texture de bouette uniforme et sans grumeaux qui ait la consistance approximative du yogourt;

2) Appliquez ladite bouette sur les cheveux humides par petites touches en commençant par le fond de la tête et en frottant bien pour couvrir les racines. Ensuite, couvrez mèche par mèche à partir du dessus, par étages, jusqu’à ce que toute la chevelure soit enduite. Il vous en manque un peu parce que vous avez mal calculé votre affaire? C’est pas grave, ça arrive. Mon truc : vaporiser un peu d’eau avec un «pouche-pouche» sur les mèches déjà couvertes de henné, afin de réhydrater légèrement la pâte. Vous devriez pouvoir réussir, en la travaillant, à l’étendre sur les petits coins qui en manquent.

3) Couvrez votre chevelure avec le sac de plastique et laissez reposer le nombre de minutes/heures recommandé pour l’effet que vous recherchez.

4) Rincez en frottant bien du bout des doigts jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule par le drain de la douche ne soit plus colorée, ou alors à peine. Vous noterez d’ailleurs aux prochains lavages que l’eau de rinçage continuera probablement d’être un peu colorée, c’est normal. Utilisez de vieilles serviettes de bain après la douche pendant quelques jours et, si ça vous inquiète, de vieilles taies d’oreiller pour dormir.

5) Séchez et coiffez comme d’hab’!

*Parenthèse de dreadeuse no 2 : la bouette a intérêt à être un peu plus liquide pour les cheveux nattés, n’ayez donc pas peur de la diluer un peu plus pour obtenir une texture de smoothie, mettons. Pas de souci pour le rinçage : le plus gros part super bien, et s’il en reste, c’est normal et ça finira par ressortir, promis promis.

En terminant, voici un aperçu de ma dernière application (un gros merci à Woody pour sa patience et les photos! <3). J’avais choisi la teinte Red de Surya Brasil et l’avais laissée reposer une heure, juste pour avoir des reflets plus lumineux. Ça montre la variation légère de teinte, qui est pile ce que je voulais pour un premier test avec cette couleur. Mais dès que j’en refais un autre, je laisserai plus longtemps et j’uploaderai un avant-après plus vibrant sur le fil Facebook des Trappeuses, qu’est-ce que vous en dites? Ah, en passant, la raison pour laquelle la photo de droite est particulièrement échevelée, c’est que le henné, je vous le rappelle, hydrate en profondeur. Pis des dreads hydratés, c’est fluffy! ;)

Les tatouages au henné

Est-ce qu’on peut se servir de la même poudre de henné pour se colorer les cheveux et se faire des tatouages temporaires, mettons qu’il en resterait un peu qu’on n’a pas utilisé? La réponse est NON. Les teintures commerciales au henné et la poudre de henné pour les tatouages temporaires (le body art), ce n’est pas exactement la même game : la préparation et la consistance du mélange diffèrent un peu, et il faudrait, pour pouvoir utiliser une pâte de henné indifféremment sur vos cheveux et votre peau, que votre poudre de henné soit 100 % naturelle et sans aucun additif. Voici celle que j’ai commandée en ligne.

Si vous souhaitez vous lancer dans la création d’une pâte pour les tatouages au henné DIY, YouTube vous présente des tonnes de méthodes. J’ai fait des tests et à peu près toutes fonctionnent très bien, aussi je vous laisse faire des recherches pour voir laquelle vous tente le plus, c’est vraiment une question de préférence. Vous trouverez aussi en ligne de nombreux de tutoriels pour reproduire des motifs (allô Pinterest et Instagram!) et fabriquer des cônes destinés à l’application.

Attention : ça teint vite! Aussi, vous pourriez tracer d’abord votre motif avec un crayon aquarelle à l’endroit choisi pour votre tatouage, ça minimisera les risques d’erreurs et de taches involontaires!

Si vous n’avez pas envie de faire tout ça vous-même, sachez qu’il existe des artistes tatoueurs spécialisés qui vous font ça pour des prix raisonnables. Je pense notamment aux femmes enceintes qui auraient envie de décorer leur bedaine, c’est si beau!

Dernière mise en garde : les tatouages au «henné» noir sont absolument, complètement et définitivement non recommandés… La couleur noire dans les pâtes utilisées pour les tatouages temporaires est le plus souvent due à l’ajout d’une substance synthétique appelée para-phenylenediamine (PPD). Il y a de nombreux cas de réactions allergiques qui circulent sur Internet, dont des photos ici qui achèveront de vous convaincre de ne pas prendre de chance.

Voilà, je vous ai dit à peu près tout ce qu’il y a à savoir pour commencer à vous familiariser avec le henné! Si vous tentez le coup, n’hésitez pas à nous envoyer des photos avant-après de votre coloration ou des images de vos tatouages DIY, pour que tout le monde constate les résultats! <3

À vos bouettes, les granos! ;)

Cat

Références :

http://www.suryabrasilproducts.com/pages/henna-cream

http://www.hennapage.com/henna/encyclopedia/index.html

Crédits photo:

http://www.plantanswers.com

http://www.suryabrasilproducts.com/pages/henna-cream

http://www.lush.ca/fr/cheveux/henné/rouge/00671.html

Catherine

Auteure Catherine

Je me décris comme : Grano-et-fière-de-l’être, lectrice, amoureuse, curieuse, dreadeuse. Ma devise : Love the life you live, live the life you love. (Bob Marley) Mon cheval de bataille écolo : Les agents chimiques dans l’eau et nos produits de consommation courante, ça me donne des frissons d’horreur. Mes faiblesses : Côté alimentaire, je n’achète pas encore assez en vrac à mon goût. Ma recette DIY favorite : Le fond de teint d’Audrey! Plus de retour en arrière possible! Je jase de quoi sur le blogue? De livres et de sujets qui m’inspirent. <3

Les billets de Catherine

Join the discussion 7 Commentaires

  • Eliane dit :

    Ça me donne le goût d’essayer! Une petite question: J’ai les cheveux bruns assez foncés.. Est-ce que le blond donnerait un résultat comme il n’y a pas de bleach ou ça serait inutile?

    Merci pour l’inspiration :)

    • Catherine dit :

      Bonjour Eliane,

      J’aimerais tellement t’aider, mais ne suis pas en mesure de te donner une réponse précise, hélas, n’ayant essayé que des teintes brunes et rouges pour ma part. Je te suggère de te référer au « color chart » de Surya Brasil qu’on a mis pour illustrer l’article, pour les teintes de blond. La distance entre ta couleur actuelle et celle que tu voudrais est assez grande, et d’après le tableau, on voit qu’il y a peu de chances que tu obtiennes du blond clair à partir du brun sans avoir à décolorer ta chevelure. Peut-être que cet été, si tes cheveux pâlissent au soleil, tu as un peu plus de chances d’avoir une teinte plus pâle? Dans tous les cas, tu peux aussi poser la question à d’autres lecteurs et lectrices du blogue sur le fil Facebook des Trappeuses, peut-être que quelqu’un qui a de l’expérience avec deux couleurs distantes pourra te répondre! :) Bonne chance!

      • Catherine dit :

        bonjour, je me fais des hennés depuis 10 ans, alors je connais le sujet! Le vrai henné ne donne que des reflets allant de cuivré a rouge, selon la provenance, et il n’éclaircit pas les cheveux. Les autres colorations proposées sont des mélanges fait avec d’autres plantes (cassia, indigo, katam) et ils n’éclaircissent pas non plus. Sur des cheveux bruns, tu auras des reflets auburn avec le henné.

        Il est possible d’éclaircir un peu si tu utilises du jus de citron pour faire la pâte de henné au lieu de l’eau (laisse reposer le mélange 12 h avant d’appliquer).

        Aussi, sur des cheveux poreux et clairs en particulier, le henné est PERMANENT après plusieurs applications.

  • Madeleine dit :

    Pour les cheveux vraiment secs, comme les miens, on peut mélanger un jaune d’œuf et de l’huile d’olive avec la poudre d’henné et l’eau, comme ça c’est à la fois une coloration et un soin naturel…

  • Elise dit :

    Bonjour,
    dois-je appliquer le henné sur des cheveux propres? Et si je l’applique sur des cheveux sales j’imagine que plutot que de simplement rincer après la pause de dois laver comme à l’habitude (à noter que je me  »lave » les cheveux environs une fois au 7-8 jour avec simplement de la farine de pois chiche, de l’eau et je termine par un rincage avec un peu de vinaigre de cidre)?

    • Catherine dit :

      Bonjour Elise,

      Hum, pour être honnête, j’ai toujours appliqué le henné après m’être lavé les cheveux, ne serait-ce que parce qu’il est recommandé que l’application se fasse sur des cheveux humides en premier lieu. Perso, je fais toujours suivre d’un rinçage à l’eau seulement, et comme je le dis dans l’article, il est difficile de tout faire partir en une seule fois. L’eau de rinçage continue de montrer que la couleur se stabilise pendant plusieurs lavages, au cours des jours/semaines qui suivent. Je ne peux pas te prédire l’effet d’un rinçage au vinaigre de cidre immédiatement après l’application du henné… je sais pas, mais j’aurais un peu peur de l’effet sur la couleur. Mais bon, si tu te sens à l’aise de prendre le risque, c’est pour toi! :) Bonne chance! Tiens-nous au courant!

  • Marie-Claude dit :

    Comment le henné se comporte avec les cheveux gris? Plus blanc en avant et bruns à l’arrière :)

Répondre

X