Cette semaine, je vous propose une petite recette facile et polyvalente : le liniment oléocalcaire. Mon premier billet depuis mon accouchement, yé!!! Je suis contente d’être de retour, du moins partiellement, hihi! J’écris d’ailleurs d’une main, l’autre étant occupée à tenir bébé pendant sa tétée. #multitaskingvignette (1)

Le liniment est un produit vraiment polyvalent. On l’adore autant pour le popotin des bébés que pour se démaquiller, masser, s’hydrater, etc. Qui dit naturel et multifonctionnel dit aussi produit essentiel pour toute armoire de toilette grano! D’autant plus qu’il s’agit d’un produit vraiment facile à faire soi-même, et ce, même pour les non-initiés!

J’applique presque exclusivement le liniment sur les foufounes de mon poulet, qui est né le 7 juin dernier. Depuis sa naissance, nous utilisons des couches jetables, qui sont plus irritantes (comparativement aux couches lavables) et le liniment offre une protection et une hydratation supplémentaires. Oui, des couches jetables, vous avez bien lu. Lancez-moi des roches! Haha! Mes couches lavables attendent patiemment dans le tiroir. N’ayez crainte, on les sortira bientôt. Mes convictions écologiques sont encore bien présentes, je connais l’impact des couches jetables sur l’environnement… même si en ce moment, j’aime pas trop y penser…

diapers

Les couches jetables, c’est un choix que nous avons fait pour préserver notre santé mentale. Je suis réellement en mode survie et adaptation. Une chose à la fois. Quand on va avoir trouvé notre rythme, nous intégrerons les couches lavables. Mais là, sincèrement, le tempo de ma vie ressemble pas mal plus à du jazz expérimental contemporain qu’à du reggaeton répétitif et prévisible. Je sais que le temps viendra où ça va devenir possible, mais là, je cours après les secondes. Oui oui, les secondes. Ce n’est pas rare que l’heure du souper arrive et que mes dents ne soient pas encore brossées, et je ne vous parle même pas de la douche, cet objet de convoitise… Si près de moi… mais en même temps tellement loin!!! HAHA… ha?

Ma face quand je réussis à me doucher… avant d’entendre bébé pleurer et de sortir à moitié rincée… Uhuhuhu.

Reste que j’ai quand même réussi à faire quelques tentatives avec les couches lavables, question d’avoir une idée de ce à quoi je devais m’attendre. Je crois que le temps venu, l’adaptation sera plutôt simple. En plus, c’est tellement plus beau!!! #cuuuuuuutiepopotinCouche

Le liniment : le pourquoi du comment

Le liniment, une recette ancestrale originaire du sud de la France (rien de moins!), est un genre de lait/lotion/crème nettoyante ET hydratante. En plus d’être naturel et sain, il n’a pas besoin d’être rincé et est compatible avec les couches lavables. Juste du bon, quoi! Sur les fesses de bébé, on applique le liniment à l’aide d’une lingette lavable, on nettoie les foufounes et c’est tout! Il a la propriété de nettoyer, hydrater et protéger la peau, de neutraliser l’acidité de l’urine en plus de prévenir et guérir l’érythème fessier. Tout ça en un seul produit et en une seule étape. WOW!  C’est aussi un excellent démaquillant (bon, le mascara a pris le bord depuis le mois de juin, mais j’y reviendrai éventuellement!), et une merveilleuse lotion pour faire des massages, soulager l’eczéma et la peau sèche, et contrer aussi la dermatite séborrhéique des tout-petits, communément appelée «chapeau» ou «croûte de lait». Pas mal le summum en termes de multifonctionnalité!

La recette de base du liniment est composée d’une part d’huile d’olive (ou tournesol, amande douce…) et d’une part d’eau de chaux (hydroxyde de calcium).

Pour éviter la séparation de l’huile et de l’eau de chaux, et pour un résultat plus épais et protecteur, on peut ajouter de la cire d’abeille. On peut également opter pour de la cire de candelilla ou un autre épaississant végétal, voire une cire émulsifiante (Olivem) afin d’obtenir une version végane, mais je ne l’ai pas testé. Notez que la recette de base est sans cire, donc naturellement végane.

Pour conserver le liniment plus longtemps, on peut ajouter un conservateur naturel, comme l’extrait de pépins de pamplemousse (0,5 à 1 % de la recette), ainsi que de la vitamine E, pour éviter le rancissement des huiles. Mais n’ayez crainte, vous risquez de passer votre bouteille tellement vite que les huiles n’auront pas le temps de devenir rances.

Si vous désirez l’utiliser comme soin pour «adulte», vous pouvez ajouter des huiles essentielles. Attention, il y a des restrictions pour l’utilisation des huiles essentielles par les femmes enceintes et qui allaitent. De plus, elles sont complètement à éviter pour les bébés (consultez ICI le guide de Caroline pour vous informer).

Je vous propose donc deux options : la recette de base, tout à fait efficace et très rapide, et une version pimpée, si vous avez envie de vous amuser.bouteille

Recette de base

  • 100 ml d’huile d’olive ou de tournesol (éviter les huiles potentiellement allergènes pour les bébés, comme l’huile d’amande douce)
  • 100 ml d’eau de chaux (la mienne vient de chez Coop Coco)

Préparation (en 4 minutes top chrono)

  1. Mesurer 100 ml d’huile, ajouter tranquillement 100 ml d’eau de chaux en fouettant simultanément le mélange jusqu’à ce qu’il soit homogène.
  2. Verser dans un contenant. Optez pour un contenant à pompe ou un tube que vous pouvez presser afin de faciliter l’utilisation lors des changements de couches.
  3. C’EST TOUT! :D Quand le seul temps que tu as à ta disposition, c’est le 10 minutes de sieste entre une tétée et un changement de couche, ce genre de DIY est un must!

Notez que cette version peut se séparer puisqu’elle ne contient pas d’épaississant. C’est normal et n’est pas grave du tout! Suffit d’agiter le contenant avant l’utilisation pour redonner une homogénéité au liniment. Cette version ne contient pas non plus de conservateur ni d’antioxydant. On doit donc en théorie l’utiliser dans les 2 semaines suivant la fabrication. Si c’est pour les foufounes de bébé, je vous jure, ça passe vite, n’ayez donc aucune crainte! Mais entre vous et moi, je l’ai utilisé pendant plus de 2 semaines sans problème. Fiez-vous à votre gros bon sens et surtout, à l’odeur et à l’apparence du produit. Promis, vous vous en sortirez indemne ;). Pour prolonger la durée de vie, vous pouvez ajouter 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse.14089377_10154598614417573_918115871_n

Recette pimpée

  • Environ 70 ml d’huile de tournesol
  • 1 c. à t. (5 ml ou 2 g) de cire d’abeille* (en pastilles ou râpée) (possibilité de remplacer par ½ c. à t. de cire de candelilla)
  • 1 c. à s. (15 ml) d’huile de coco
  • 1 c. à t. (5 ml) de beurre de karité
  • 1 c. à t. (5 ml) de vitamine E
  • 100 ml d’eau de chaux

Ingredients

*Note sur la cire d’abeille : la cire d’abeille en tant que telle n’est pas compatible avec les couches lavables. Toutefois, en raison de la faible quantité dans la recette ainsi que de la manière dont on utilise le liniment, la présence de cire d’abeille ne pose aucun problème. Lors de l’application avec la lingette, il est important d’essuyer le surplus. Il restera donc seulement une petite pellicule hydratante sur les fesses de votre coco/cocotte. Celle-ci sera absorbée rapidement par la peau et n’encrassera pas la couche. Yeah!

Préparation (10 minutes)

  1. Dans une tasse à mesurer en verre, mettre la cire, l’huile de coco et le beurre de karité. Allonger jusqu’à 100 ml avec l’huile de tournesol.
  2. Mettre la tasse dans un chaudron d’eau bouillante (bain-marie) et remuer jusqu’à ce que la cire et le karité soient fondus. Retirer du feu.
  3. Ajouter la vitamine E.
  4. Ajouter tranquillement 100 ml d’eau de chaux en fouettant simultanément le mélange afin de l’émulsionner (j’ai utilisé mon petit fouet pour mousser le lait, mais un bon vieux fouet manuel et du jus de bras feront très bien l’affaire!).
  5. Laisser refroidir avant de verser dans un contenant. Voilà! Cette version est un peu plus riche et protectrice grâce au karité et à la cire d’abeille, et nous fait de plus bénéficier des multiples propriétés de l’huile de coco. Par ailleurs, elle ne se séparera pas. J’ai choisi de ne pas ajouter de conservateur ou d’extrait de pépins de pamplemousse puisque je l’utilise en totalité en moins de 2 semaines et que je préférais une version minimaliste pour les foufounes toutes neuves de mon coco. Notez aussi que la vitamine E protège les huiles et les beurres du rancissement. Donc, on est en business. Si vous désirez mettre de l’extrait de pépins de pamplemousse (5 gouttes) pour augmenter encore plus la durée de vie de votre liniment, faites-le à l’étape 3, en même temps que l’ajout de vitamine E.

14060516_10154598612937573_1665609285_o
La recette que je vous propose a une texture de lotion, plutôt liquide. Je préfère cela puisque ça fonctionne super bien dans un contenant à pompe. Vous pourriez jouer avec la quantité de cire d’abeille (par exemple : 4 g) ou de beurre de karité pour un résultat plus épais.

VOILÀ! Je vous l’avais dit que c’était fafa!

Si, malgré cela, ça ne vous dit pas de vous embarquer dans la fabrication de liniment, sachez que nous avons de belles entreprises québécoises qui font de super produits : Les produits de Maya, BB & Moi, Bébé Hibou, Pravi.

À vos lingettes et bons changements de couches! ;)

Marie

P.S.: Petite note sur le lavage des lingettes! À la longue, les lingettes peuvent se charger d’huile et tacher les autres éléments de votre brassée. Prenez soin de les laver à part ou avec des vêtements qui ne vous tiennent pas trop à cœur. Vous pouvez les décrasser, comme on le ferait avec des couches lavables. Pour une traitement choc, utilisez du savon à vaisselle et des cristaux de soude dans votre routine de décrassage.

Marie

Écrit par Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, biologiste, intense, multitaskeuse x 1000 et #granoécochic. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : La lutte aux pesticides, la qualité de l’eau, la préservation de la biodiversité. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le liniment oléocalcaire. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

Les billets de Marie

Question? Commentaire? 26 Commentaires

  • Lucie dit :

    Génial! Pour mon premier bébé il y a quatre ans, on n’en trouvait pas à Montréal et je m’en faisais envoyer de France par mes parents (je m’étais aussi lancée dans une quête infinie à la recherche d’eau de chaux pour le fabriquer, sans résultat). Maintenant, pour mon deuxième, je le fabrique et ça fonctionne tout aussi bien. Et vu le prix de ceux faits au Québec, c’est VRAIMENT plus rentable! Le seul petit désagrément que je vois, c’est que les lingettes lavables que j’utilise restent graisseuses à cause de l’huile à répétition, même en sortant du lavage. Et en les lavant avec des draps par exemple, ça peut faire des tâches de graisse sur le reste de la brassée. Je les lave donc avec du linge qui ne craint pas. Pour le reste, c’est un produit révolutionnaire pour les petites fesses! Et c’est le fun de faire sa petite tambouille soi-même ;) Merci pour la version améliorée que je vais essayer à coup sûr!

    • Marie dit :

      C’est vrai les lingettes restent graisseuses, mais c’est possible des les « décrasser », comme avec les couches lavables, en utilisant des cristaux de soude (washing soda) et du savon à vaisselle.

      N’hésitez pas à venir nous donner votre verdict après avoir testé la version améliorée du liniment :)

      Merci pour votre commentaire!

  • Merci Marie, je suis très contente de trouver ton article, je pense que je vais m’y mettre!

  • Cloé dit :

    Je n’ai pas de bébé, mais je serais très intéressée à le tester comme démaquillant. Penses-tu qu’il y a un avantage niveau efficace à utiliser la recette pimpée ou l’originale?

    • Marie dit :

      Allô Cloé!

      Tu fais bien de vouloir tester le liniment comme démaquillant. J’ai présenté ces recettes avec une optique « bébé », mais c’est vraiment pour toute la famille!

      Au niveau de l’efficacité, les deux recettes sont super efficaces pour démaquiller et tu es vraiment en business, peu importe ce que tu décides de faire.

      Au niveau des bienfaits pour la peau, c’est certain que la version avec karité, cire d’abeille et huile de coco sera plus nourrissante et protectrice pour la peau. En prévision de l’hiver, la version pimpée peut être plus intéressante :)

      J’espère que ça répond à ta question!

  • Estelle dit :

    Je suis vendue à cette recette :D Tellement écono!

  • Claire dit :

    Wow, mais c’est miraculeux comme recette! J’aimerais bien la tester comme démaquillant et aussi sur mon chum qui a un problème d’eczéma sur les mains. J’imagine que dans ce cas je suis mieux d’utiliser plus de cire et de beurre de karité ? Des conseils pour les proportions? (ou est-ce qu’une autre recette serait plus appropriée pour l’eczéma…?) Merci les filles!

    • Marie dit :

      Bonjour Claire!

      Pour l’eczéma, effectivement, la recette avec karité et cire d’abeille sera plus nourrissante et protectrice. Au niveau des proportions, je crois que vous pouvez les garder telles quelles, ou augmenter un peu la quantité de karité. Vous pourriez par exemple mettre 2 c. à thé plutôt qu’une. Si vous décidez de faire cela, diminuez de 5 ml la quantité d’huile de tournesol (ou autre huile végétale). J’ai la « chance » d’avoir aussi de l’eczéma et j’ai testé le liniment pour soulager les démangeaisons et calmer les crises. C’est vraiment efficace!

      Vous m’en donnerez des nouvelles et merci de nous lire! :)

      Marie

  • Déa dit :

    Bonjour Marie,

    J’aimerais savoir où tu te procure l’eau de chaux. Je reste en Estrie dans la région de Orford, je crois que nous habitons la même région :)

    Merci!

    Déa

    • Marie dit :

      Allô Déa,

      Effectivement, on vient du même beau coin, hihi! Je suis juste à côté, à Magog :)

      Personnellement, je la commande en ligne sur coop coco. Elle arrive à ma porte assez rapidement! C’est juste ici: https://coopcoco.ca/liquide/eau-chaux

      Sinon, je sais que certaines personnes ont eu du succès en demandant à leur pharmacien, qui commandait pour eux l’eau de chaux à leur fournisseur.

      Voilà, j’espère que ça t’aide un peu!

      Marie :)

      • Marie dit :

        Update: Allô Déa! Je voulais t’informer que l’Écolo Boutique de Shebrooke aurait maintenant de l’eau de chaux en stock! Yay! Il parait qu’il y a eu une grande demande. hihihi! Bon, c’est pas à la porte, mais si tu as à aller à Sherby, tu peux l’ajouter à ton trajet ;)

  • Sylvianne Landry dit :

    Bonjour, je veut essayer ta recette pimpé, mais sans la cire d’abeille car j’utilise des couches lavables, est-ce que ça va fonctionner pareille?
    Et pour le beurre de karité c’est du brut ou raffiné?

    • Marie dit :

      Bonjour Sylvianne,

      Comme je le mentionne dans le billet, la recette avec la cire d’abeille est aussi compatible avec les couches lavables! Oui oui! Ce n’est pas le cas de recettes qui contiendrait majoritairement cet ingrédient. Toutefois, en raison de la faible quantité dans la recette que je propose, ainsi que de la manière dont on utilise le liniment, la présence de cire d’abeille ne pose aucun problème! Lors de l’application avec la lingette, il est important d’essuyer le surplus. Il restera donc seulement une petite pellicule hydratante sur les fesses de votre coco/cocotte. Celle-ci sera absorbée rapidement par la peau et n’encrassera pas la couche. Yééé! Si vous désirez quand même l’omettre, vous pouvez le faire sans problème. Vous devrez réajuster très légèrement les quantités afin d’avoir un ratio 1:1 d’eau de chaux et du mélange d’huile de tournesol, coco et karité. Je vous suggère d’augmenter de 5 ml l’huile de tournesol et le tour sera joué!

      Merci de votre question!

      Marie :)

  • Lisa Dugré dit :

    Merci d’avoir pris le temps de nous partager tes recettes au travers la folie des premiers de mois de vie d’un bébé. Le mien va avoir 6 mois dans quelques jours et je t’assure que tu retrouveras un peu de temps pour toi bientôt. Reste que ça demeure une job plus qu’à temps plein, mais combien gratifiante en le voyant grandir chaque jour. Je vais essayer le tout pour ces petites fesses!

    • Marie dit :

      Merci pour les bons mots et les encouragements Lisa! Mon coco a bientôt 5 mois et les douches sont de plus en plus fréquentes, j’ai espoir que je vais regagner un mini peu de temps pour moi plus il vieillira. Hihi! Tiens moi au courant de ton appréciation du liniment! :)

      Marie

      • Lisa Dugré dit :

        Coucou, j’ai fait la recette de luxe un peu modifié, sans d’huile de coco car j’en avais pas à la maison (en respectant la proportion d’huile VS eau de chaux) et avec de l’huile d’olive bio à la place de l’huile de tournesol et je suis super satisfaite du résultat. Psstt.. J’en ai volé à mon gars et en ai mis qu’une seule fois sur mon eczéma sur les mains et je vois déjà une amélioration. Merci encore!

        • Marie dit :

          Ohhh merci pour te rétroaction! Je suis bien contente que le liniment te plaise! :) Je fais la même chose que toi, haha, j’en vole à mon coco pour appliquer sur mes mains dès que j’ai des poussées d’eczéma.

          Marie xx

  • Nathalie dit :

    Bonjour, j’utilise cette crème pour moi-même (je n’ai pas d’enfant) et je dois vous avouer que ce liniment est le seul à être venu à bout de mes problème de peau…

    J’utilise les «Produits de Maya» (que j’adore…), que j’adapte plus pour moi ( j’ajoute de l’huile de chanvre, vit. E et des HE)… maintenant que la recette est ici, je vais pouvoir m’y mettre… :)

    Merci!! Pour les nombreuse recettes ULTRA pratiques!!

  • Julie Pier dit :

    Est-ce que tu crois qu’on peut laver les lingettes avec les couches lavables si on utilise la version pimpée avec cire d’abeille?

    • Marie dit :

      Oui, on peut! La quantité est tellement petite que cela ne cause pas de problème. Toutefois, il faut savoir qu’il y a un risque que l’huile du liniment tache les couches. Je sais que certaines mamans font très très attention à leurs CL, je voulais donc t’en informer. hihi! Ce n’est pas irréversible toutefois! Un décrassage avec un peu de savon à vaisselle permet d’éliminer les taches.

      Bonne découverte! :)

      • Ann-Marie dit :

        Merci pour la réponse sur la vitamine E. Un décrassage avec du savon à vaisselle? C’est la première fois que j’entend cela! J’utilise du liniement depuis un bon moment et mes décrassage ne détachent jamais complètement mes couches. De quelle façon le décrassage au savon à vaisselle? On laisse tremper dans le bain?

        • Marie dit :

          Oui, le Dawn Bleu en particulier est un ingrédient assez populaire dans le monde des couches lavables, par exemple pour les taches créées par de la crème de zinc. Dans le cas des taches de gras fait par le liniment, personnellement, lorsque je constate que mes lingettes propres commencent à accumuler du gras, je mets environ une c. à thé de savon de vaisselle + 1/4 de tasse de cristaux de soude (washing soda) dans ma brassée. Je laisse tremper un peu (30 minutes – 1h, ou plus si c’est très taché!) et je lave ensuite à chaud (heavy). :)

  • Ann-Marie dit :

    Question: Pour la vitamine E, est-ce que je peux utiliser celle en onguent vendue en pharmacie? C’est un tube bleu et blanc et c’est sous forme d’onguent transparent.

    Merci!

    • Marie dit :

      Bonjour Anne-Marie,

      Non, je ne le recommande pas, puisque cet onguent contient plusieurs ingrédients, donc de la gelée de pétrole, ce qu’on ne recommande vraiment pas. Tu peux toutefois acheter des gellules de vitamine E et les percer.

      J’espère que cela répond à ta question!

      Marie :)

Mon commentaire