J’ai les cheveux frisés, très frisés et j’aime mes cheveux. Oui oui! Une frisée qui ne veut pas avoir les cheveux raides, ça existe et je suis convaincue que je ne suis pas la seule! Chez nous, tout le monde est frisé: ma grand-mère, ma mère, ma sœur, mon frère et autrefois mon père. Le gène est puissant et la boucle indomptable!

Toute petite, cette tignasse fut source de « drames » esthétiques tout aussi cocasses les uns que les autres. Mention d’honneur à la coupe « frange mottoneuse et sa structure pyramidale », signée maman. J’ai le « bonheur » d’avoir une photo de cette dite coupe. Indice: cherchez la pire coupe de cheveux du monde, accompagnée d’un superbe ensemble « chatons fleuris ». Une vraie beauté digne de mini-miss 1992! HAHAHAHA! Je ne manque pas une occasion de rappeler cette épopée capillaire à ma mère et à chaque fois, on rit beaucoup! Rassurez-vous, j’ai depuis réussi à apprivoiser et dompter ma chevelure.

collagebébémarie

Je pense donc être relativement bien placé pour vous parler de ma petite routine no-poo, spécialement conçu pour les moutonnes et moutons de ce monde. Mariane et Audrey vous ont déjà présenté les aléas du no-poo dans quelques billets. Par contre, comme les deux ont les cheveux raides, leurs techniques proposées ne sont pas toutes parfaitement transposables aux frisé(e)s. Non seulement cette méthode est possible, mais c’est spécialement recommandé pour les cheveux frisés. Pourquoi? Les cheveux frisés sont particulièrement secs et les shampoings standards assèchent les cheveux en raflant tout le sébum naturel. Les méthodes no-poo/low-poo sont beaucoup plus douces et conservent l’hydratation essentielle pour des boucles en santé. En prime, vous trouverez à la fin du billet une petite recette toute simple de vaporisateur au sel pour donner de la texture et du maintien à vos boucles. Une vraie brise marine pour votre crinière!

Voici donc ma routine, mais n’oubliez pas qu’il y a plusieurs types de cheveux. Il se peut que cette méthode ne vous convienne pas. Je vous invite à expérimenter et à voir ce qui fonctionne pour vous. Profitez-en donc pour inscrire en commentaire votre propre rituel cheveux : je veux savoir!!! :)

Le non brossage

Les régimes capillaires no-poo sont tous unanimes sur une technique à adopter: le brossage pour répandre le sébum et hydrater les cheveux. Par contre, vous en conviendrai que pour les frisé(e)s, ce n’est pas l’idée du siècle! Pourquoi? Parce qu’en brossant les cheveux à sec, on défait les boucles et on crée plutôt des frisottis. Pas convaincu? Voici ce que ça donne :

1-DSCN1608

Donc pas de brossage entre les lavages! Cela ne veut pas dire de jeter la brosse à jamais et d’adopter les dreads. Personnellement, je démêle mes cheveux avant de prendre ma douche, souvent dans la douche avec un peigne à longues dents et une dernière fois en sortant de la douche avant de les coiffer. Ensuite, dites adieu à votre brosse jusqu’au prochain lavage OU la prochaine fois que vous mouillerez vos cheveux.

Adieu shampoings!

Adieu shampoings conventionnels bourrés de surfactants qui assèchent le cuir chevelu et ALLO savons capillaires artisanaux hydratants et/ou « cowashing »! J’utilise les savons artisanaux naturels de la Savonnerie des diligences pour mes cheveux et mon corps. Ces temps-ci, j’utilise « Le voyageur » à la lime et à la citronnelle. Très pratique pour éloigner les insectes quand on travaille ou on passe du temps à l’extérieur! J’utilise ensuite un bon revitalisant naturel. Je pratique aussi le cowashing 1 fois de temps en temps (1-2 fois par mois). Cela consiste à laver ses cheveux avec du revitalisant seulement. L’action d’un bon massage du cuir chevelu jumelé aux huiles du revitalisant permet d’éliminer les saletés tout en douceur. Cette méthode ne mousse pas, on peut avoir l’impression que ce n’est pas efficace, mais je vous jure que vos cheveux seront propres! J’aime personnellement beaucoup les revitalisants québécois Oneka, mais il serait aussi éventuellement possible de le faire soi-même. Ça fait partie de mes futurs objectifs DIY ;). Certaines personnes pratiquent seulement le cowashing et ça semble très bien fonctionner. À vous de tester! Le fameux nettoyage au bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, méthode très populaire des no-pooeux, ne fonctionne pas super bien pour moi. Il assèche un peu trop mes boucles. Encore une fois, cela ne veut pas dire que cette méthode ne pourrait pas faire des miracles pour vous (Mariane en parle ici). Avez-vous déjà entendu parler de la poudre de Shikakai? Plusieurs personnes ne jurent que par cela. Si vous voulez-plus d’information à ce sujet, le blogue Biomama l’a testé pour vous. Je suis bien curieuse de tenter cette méthode! Avez-vous déjà testé?

Les produits coiffants

Comme Mariane le disait ici, le no-poo, c’est un peu une philosophie de vie. Le but est d’éliminer autant que possible les produits nocifs et transformés de son quotidien. Toutefois, les frisé(e)s le savent : difficile de ne rien mettre dans nos cheveux à la sortie de la douche. Les boucles sont rarement bien domptées et sans un petit coup de main, les frisottis prennent parfois le dessus. Se mettre une tonne de mousse, de gel ou de crème « standard » après une belle routine naturelle, c’est pas super conséquent… EN PLUS, c’est probablement la pire chose que vous pourriez faire pour vos cheveux, sans oublier l’impact négatif sur l’environnement… Ish.

Un des produits très populaires pour les cheveux frisés, c’est la fameuse mousse. J’avais envie de la prendre en exemple. Voici la liste d’ingrédient d’une mousse standard populaire Tresemme flawless curls, dont je vais taire le nom:

Water (Aqua), Isobutane, Hydrofluorocarbure 152a, VP/VA Copolymer, Polyquaternium 11, Propane, Polyquaternium 4, PVP, Polyquaternium 7, Cyclopentasiloxane, Polysorbate 20, Olealkonium Chloride, Cocamidopropyl Betaine, PPG 12 PEG 50 Lanolin, PPG 9 Diethylmonium Chloride, Glycerin, Gelatin/Keratin Amino Acids/Lysine Hydroxypropyltrimonium Chloride, Propylene Glycol, Sorbitol, Sodium Benzoate, Fragrance (Parfum)

Je n’entrerai pas dans le détail de chaque ingrédient, sinon on ne se couchera pas ce soir, mais voici tout de même quelques mentions « spéciales »:

Isobutane: Gaz dérivé du pétrole et du gaz naturel. C’est le remplaçant des CFC (chlorofluorocarbone), accusés de contribuer à la destruction de la couche d’ozone. Les CFCs ont été interdits pour cette raison, mais les fabricants ont cherché à le remplacer. C’est ce qui permet d’avoir un produit sous forme d’aérosol. Même si l’impact au niveau de la couche d’ozone est effectivement mieux, il n’en demeure pas moins que ces produits émettent des composés organiques volatils et contribuent au réchauffement climatique. Notez que les contenants sous vide (aérosols) sont des résidus domestiques dangereux et doivent être traités dans un écocentre.

VP/VA Copolymer: Cet ingrédient est un polymère synthétique composé de vinyle acétate et de vinylpyrrolidone. En gros: c’est dérivé du pétrole et c’est semblable au plastique. Comme on le répète souvent dans nos billets, tout ce qui est issu de l’industrie du pétrole: très très moyen au niveau environnemental. Au niveau de la santé, les données sont insuffisantes pour conclure quoi que ce soit. MAIS, la raison d’être de ce composé est l’effet « longue tenue » grâce à sa capacité d’inhiber la capacité des cheveux à absorber l’humidité. Donc, ce qu’on peut en comprendre: ce produit c’est un peu comme se promener avec un cass’ de bain permanent sur la tête. Il ne permet pas aux cheveux d’absorber l’humidité environnante ce qui contribue à les assécher . Mauvaise idée pour les frisées/frisés!

Cocamidopropyl Betaine: est un tensioactif dérivé de l’huile de coco et de diméthylaminopropylamine. Évidemment. En français: c’est un agent antistatique, un agent moussant, un surfactant, un agent de viscosité et plusieurs autres propriétés. Dans la mousse, il contribue à faire mousser, à conserver l’humidité, mais en même temps, il est un surfactant, donc au nettoyage: adieu sébum naturel et allié de vos cheveux frisés!

Fragrance/parfum: allez voir mon billet à ce sujet!

Bon, vous voyez le portrait, y’a pas grand-chose de naturel à par l’eau. Mais surtout: il existe des alternatives plus simples et saines, autant pour vos cheveux que pour l’environnement et votre porte-feuille. Vive la simplicité, vive les petites listes d’ingrédients et vive les ingrédients qu’on connait!

All-You-Need-Is-Less


 Sciences 101: Pourquoi il y a des cheveux raides et des cheveux frisés?

Je voulais faire une petite parenthèse pour aborder l’aspect biologique et chimique des cheveux. Après tout, je suis supposé être celle qui vous apporte une petite « twist » scientifique et m’semble que je me suis un peu laissé allé dans mes derniers billets. Je vais donc accomplir mon mandat ;).

Il y a encore des mystères à élucider et des débats dans le monde scientifique à savoir ce qui influence le plus le type de cheveux. Est-ce la texture? La forme du follicule? L’aspect génétique? L’influence de l’environnement? En fait, c’est possiblement un peu tout ça en même temps.

Sans identifier un ou des gènes en particulier, on rapporte que la texture des cheveux est fortement attribuée à l’ADN et qu’il s’agit donc d’un trait héritable. Ce trait génétique influencerait fort possiblement la forme des follicules.

Avant d’aller plus loin, il faut comprendre ce qui se passe dans chaque cheveu. Un cheveu est fait majoritairement de kératine, une protéine présente dans plusieurs structures des organismes du règne animal, comme la peau, les ongles, les plumes, le bec de nombreux animaux, les cornes, etc. En gros: cette protéine contribue à la protection et à l’imperméabilité de plusieurs organes. Dans les cheveux, les molécules de kératine sont liées ensembles par 3 types de liaisons, soit les ponts disulfures , les ponts hydrogènes et des liaisons ioniques (souvenir de chimie secondaire 5?). L’emplacement de ces liaisons chimiques donne aux cheveux leur forme. La liaison la plus forte, et celle majoritairement responsable du type de cheveu, c’est la liaison disulfure­. Un positionnement plus « désorganisé » des ponts disulfures donnera lieu à des cheveux frisés, alors qu’un positionnement plus régulier donnera lieu à des cheveux raides. Quelle est la raison de ces différents types de positionnement des ponts disulfure? La forme du follicule! Le petit dessin ci-dessus le démontre bien. Un follicule plus ovoïde donne lieu à un plus grand nombre de liaisons et à plusieurs replis des molécules de kératine. Fait intéressant: les ponts hydrogènes sont des liaisons plus faibles pouvant être brisées par l’eau. C’est ce qui explique la raideur temporaire des cheveux frisés qui sont mouillés!

Au niveau de l’influence environnementale, les hormones peuvent avoir un impact sur la forme des follicules au cours de la vie. Certaines personnes passent de frisés à raides ou de raides à frisés (comme certaines femmes après l’accouchement, weird hein!). Le mécanisme de ce changement est peu connu. Aussi, certains traitements comme la chimiothérapie peuvent changer la forme du follicule et transformer la texture des cheveux. On a même donné un nom à ce phénomène, soit chemo curls (traduction libre: boucles de chimio). La médication s’attaque aux cellules cancéreuses, mais aussi aux cellules normales, comme celles des follicules. 


Vaporisateur au sel = arme 100% naturelle contre les frisottis

Très peu de produits capillaires de pharmacie passent le test. En voulant simplement éliminer les parfums/fragrances synthétiques, on élimine déjà la grande majorité des produits, alors quand on s’attarde en plus aux autres ingrédients… rares sont ceux se retrouvant dans mon armoire de toilette. J’avais donc l’habitude de mettre simplement une petite quantité d’huile ou de beurre végétal sur mes pointes. Je le fais d’ailleurs encore! J’ai maintenant ajouté un autre « produit » capillaire à ma grande collection [lire ici: huile de coco, huile d’amande douce et beurre de karité]: le vaporisateur au sel!!  Après avoir testé ce spray, j’ai été flabbergastée!  Il définit les boucles, en plus de donner de la texture et du volume à ma chevelure. Ils sont ensuite beaucoup plus faciles à coiffer! Pratique quand on a envie de se faire un gros chignon architectural! D’un lavage de cheveux à l’autre, j’alterne entre le spray, l’huile de coco et le beurre de karité. Ça dépend de l’allure de mes cheveux, de mon humeur ou de l’alignement des astres (joke). Le seul mot d’ordre? Ne pas en abuser (en mettre tous les jours). Reste que la principale composante de ce spray est le sel et que le sel peut assécher les cheveux à la longue. D’où l’importance d’être attentive à l’apparence de nos cheveux! Pour moi, ce spray, je le compare un peu à un spray net en terme d’utilisation:  on n’en met pas toujours, mais on aime l’avoir sous la main pour se pomponner une fois de temps en temps. ;)

[Update, janvier 2016: j’ai maintenant un autre produit DIY dans mon armoire de toilette, et celui-ci, vous pouvez l’utiliser tous les jours: un gel aux graines de lin! Par ici pour la recette]

Ingrédients

  • Un contenant vaporisateur vide, idéalement réutiliser une vieille bouteille.
  • 1 tasse d’eau chaude (presque bouillante)
  • 1 c. à table de sel de mer (ou sel ordinaire)
  • 1 c. à table de sel d’Epsom
  • 1 c. à table d’huile d’amande douce (ou autre huile végétale en votre possession)
  • 1 c. à table d’aloès (j’ai opté pour de l’aloès avec peu d’agents de conservation, mais vous pourriez prendre n’importe quel type)
  • 6 gouttes des huiles essentielles (HE) de votre choix (facultatif)

ingrédients2

Marche à suivre

Mettre dans un bol le sel de mer et le sel d’Epsom. Ajouter l’eau chaude et mélanger jusqu’à ce que tout soit dissous. Ajouter l’huile d’amande douce et l’aloès, mélanger. Ajouter à la toute fin les HE de votre choix. J’ai choisi 3 HE qui sont réputées « amies des cheveux », soit l’HE de romarin, de lavande et de citron. Attention, l’HE de citron et autres agrumes sont photosensibles: éviter d’en mettre sur votre peau si vous vous exposez au soleil. Avec l’été qui s’installe, vous pouvez aussi simplement l’omettre ou la substituer du mélange. Suggestion de remplacement: l’HE d’eucalyptus. Elle pourrait ajouter une belle odeur zen, rappelant une journée au spa. :)

Verser le mélange dans le vaporisateur et voilà, c’est prêt!

Votre vaporisateur se conservera 3 à 4 mois à température pièce.

Mélanger votre contenant avant chaque utilisation et appliquer sur les cheveux humides. Personnellement, j’en vaporise partout, de la racine aux pointes et ensuite je froisse mes cheveux et je les laisse sécher à l’air libre. Le résultat est très beau, les boucles sont définies et les cheveux plus texturés! Ba-bye produits chimiques!

Évidemment, ne vous attendez pas à une tenue aussi ferme qu’une mousse ou un gel. Ça prend un petit moment d’adaptation, mais vous verrez, vous finirez par accueillir et apprécier vos boucles au naturel! :)

J’espère avoir donné le goût à quelques frisé(e)s de faire la transition vers une routine plus simple et naturelle!

Marie xx

curlyhairproblem1

Marie

Écrit par Marie

Maman d'un petit humain, biologiste de formation et une grano-chic-urbaine fièrement assumée. Il y a un peu plus de trois ans, j'ai cherché à mieux comprendre l'impact de différentes substances imprononçables que contenaient mes produits corporels. J'ai rapidement réalisé leur impact néfaste sur ma santé et/ou l'environnement. Résultat? J'ai commencé à éliminer plusieurs produits de ma vie. On pourrait maintenant qualifier mon armoire de toilette de minimaliste. Tranquillement, mais surement, la transition se poursuit aussi dans les autres sphères de mon quotidien. Dans la vie, comme dans notre corps, tout est question d’équilibre (ou d’homéostasie), je rétablis donc la balance de différentes manières: je n’ai aucun self-control avec un sac de chips ou de jujubes et mes visites dans les friperies sont intercalées de séances au Winners… J’essaie d’arrêter… Entretemps, j’ai envie de vous offrir une petite twist scientifique sur différents sujets entourant un mode de vie écoresponsable!

Les billets de Marie

Question? Commentaire? 22 Commentaires

  • Génial ton billet, Marie!
    Qu’est-ce que ça donnerait, tu crois, le vaporisateur au sel sur des cheveux raides?
    Les miens sont plutôt raides, légèrement vagués, surtout plein de frisottis… J’ai envie de faire le test :P

    • Marie dit :

      Merci pour ton commentaire M-H! :D

      Pour les cheveux raides/vagués, c’est aussi FANTASTIQUE! Le vaporisateur peut être utilisé pour faire des » beach waves »! Tsé quand on va à la mer, l’eau salée donne une texture vraiment l’fun aux cheveux (raides et frisés), et bien le vaporisateur fait exactement ça! Mariane pourrait probablement témoigner mieux que moi, mais selon ce qu’elle m’a dit, ça fait des belles vagues plus défini.

      J’pense que ça vaut la peine de l’essayer! :)

      xx

    • Mariane dit :

      Marie-Hélène! Ça marche SUPER bien sur les cheveux raides! Vraiment, ça reproduit super bien l’effet « cheveux de plage » (beach waves)! Après être revenue du Mexique, j’ai fais une recette similaire parce que je m’ennuyais haha. Faut l’appliquer sur les cheveux essorés à la sortie de la douche et laisser sécher à l’air.

      • Génial!
        Mais ça n’assèche pas trop les cheveux? Me semble que le sel de la mer, justement, c’est à rincer rapidement pour ne pas abîmer les cheveux…

        • Marie dit :

          Personnellement, mes cheveux ne sont pas plus secs et ma tignasse frisée est sujette à cela. Je crois que l’huile et l’aloès dans le vaporisateur font en sorte que ce n’est pas un problème. Évidemment, comme je le mentionne dans le billet: il ne faut pas l’utiliser tous les jours, parce que là, oui, tes cheveux vont s’assécher. Tu m’en donneras des nouvelles! :)

  • Josianne dit :

    Wow! Je n’ai jamais eu d’aussi belles boucles! Merci pour cette recette si simple à réaliser.

  • M-Aneshele dit :

    Je viens de découvrir votre site. Génial !
    Super produit. Je cherchais depuis longtemps l’alternative miracle aux produits chimiques.
    J’ai mis de l’huile d’argan (rève pour cheveux secs) et de l’huile jojoba (histoire d’ajouter une petite protection solaire ) moitié / moitié. J’adore le résultat !
    Merci de prendre le temps de partager avec nous vos trouvailles et merci de votre générosité !

    • Marie dit :

      Merci beaucoup pour ton bon commentaire et le partage de ta routine cheveux! Ça nous fait vraiment plaisir de partager nos trouvailles avec vous. Continue à nous lire! :) <3

  • Zicane dit :

    J’ai les cheveux frisés, les boucles sont belles qu’avec du gel !
    Je déteste ma tignasse !!
    Qu’est ce donc le sel d’epsom ?
    Merci

    • Marie dit :

      Bonjour!

      Le sel d’Epsom est en fait du sulfate de magnésium, soit un sel minéral. On l’appelle aussi le sel amer, sulfate de Magnésium hydraté, sel anglais, ou sel de Sedlitz. Le sel d’Epsom est obtenu à partir de minéraux naturels, provenant de gisements souterrains. On le trouve en pharmacie, dans les magasins de produits naturels, ou en ligne (Coop coco par exemple).

      Ça m’a pris du temps à apprivoiser ma tignasse, j’ai même déjà tenté la permanente pour aplatir mes cheveux lorsque j’étais une jeune adolescente (ça a fonctionné seulement 2-3 jours et je me suis retrouvé avec des cheveux très endommagés: je ne le recommande à personne!), je sympathise donc avec vous! Mon conseil: essayez de nouvelles méthodes! Souvent, on reste avec la même routine cheveux puisqu’on s’habitue à se voir d’une manière, mais osez. Vous pourriez être agréablement surprise! Aussi: éliminez les produits bourrés de surfactant et surtout, n’oubliez pas que vos cheveux frisés sont là pour rester, donc c’est mieux d’apprendre à vivre avec eux et à les apprécier plutôt que de constamment lutter contre eux.

      Courage! :)

      Marie xx

  • Anne-Marie dit :

    À -tu déjà essayer le gel maison au graine de lin? Moi je le fait graine de lin/Aloès et sa fonctionne quand même bien mais le problème est pour la conservation, même avec de la vitamine E il ne se conserve qu’environ 1 semaine au frigo :( j’ai bien envie d’essayer ton spray mais j’ai généralement besoin d’un gel pour donner de la forme à mes boucles! Pour l’instant j’utilise le gel de Mistik pure, une compagnie montréalaise qui fabrique des produits vegan et sans produits chimique! J’ai hâte d’essayer on verra bien ce que sa peut donner! ;)

    • Marie dit :

      Bonjour Anne-Marie,

      Merci beaucoup pour ton commentaire :)

      J’ai déjà testé le gel maison avec des graines de chia, je suis d’ailleurs encore en phase test afin de peaufiner une recette intéressante (peut-être qu’éventuellement elle apparaîtra sur le blog…à suivre!), mais jamais avec des graines de lin! Je ne sais pas si l’effet est semblable, mais je vais certainement l’essayer, merci pour l’idée! :)

      J’espère que tu aimerais le vaporisateur! De mon côté, je ne l’utilise pas après chaque lavage de cheveux. J’essaie d’alterner, puisqu’une sur-utilisation pourrait éventuellement les assécher. C’est habituellement mon produit de prédilection lorsque je veux être plus « coiffée », pour une soirée par exemple. Habituellement, j’alterne entre le vaporisateur et simplement de l’huile de coco ou du beurre de karité sur les pointes. Ça marche aussi très bien pour éviter les frisottis!

      Tu m’en donneras des nouvelles!

      Merci d’être passé nous lire :)

      Marie xx

  • Line dit :

    Hello ! Une amie m’a passé le lien de cet article et… Je suis vraiment contente ! MERCI, oui le brossage pour les bouclées, c’est PAS quelque chose à faire. (Je viens de faire mourir ma tignasse ce matin… Parce que je suivais assidûment les conseils de mes copines aux cheveux raides qui ne jurent que par le brossage quotidien mais éhéhé, je crois qu’elles n’ont pas remarqué que j’étais bouclée de base) Du coup vraiment un grand merci ! Par contre l’aloes tu l’achètes où donc ?

    Des bisous !

    • Marie dit :

      Bonjour Line! Merci beaucoup pour ton beau commentaire, ça fait vraiment plaisir!

      Pour ce qui est de l’aloès, je l’ai acheté dans une boutique d’aliments et de produits naturels, chez Avril. Je sais que certaines personnes l’on fait avec de l’aloès acheté à l’épicerie (de l’aloès à boire) et ça fonctionne aussi très bien! Idéalement, choisis une sorte qui contient le moins d’ingrédients possible. Mariane l’a aussi déjà testé avec un revitalisant naturel à la place de l’aloès, afin de donner de la texture à ses cheveux raides, et ça fonctionne aussi très bien! C’est une recette assez polyvalente. Le seul mot d’ordre à garder en tête: ne pas l’utiliser tous les jours. Le sel pourrait éventuellement assécher tes boucles. J’alterne avec de l’huile de coco ou du beurre de karité sur mes pointes lorsque je sors de la douche. Ça marche aussi très bien pour définir les boucles et diminuer les frisottis!

      Bonne découverte et merci d’être passé nous voir! :)

      Marie xx

  • Joëlle dit :

    Salut à vous les trappeuses!
    Salut Marie,

    j’aime beaucoup votre blogue, je l’ai découvert il y a peu et il m’a donné des idées pour prendre soin de mes cheveux.

    Comme j’ai les cheveux qui frisent (*parfois ils frisottent, bouclent ou ondulent selon le nombre de jours depuis quand ils ont été lavés et, ils me surprennent régulièrement, m’embêtent parfois et ce,… après tant d’années passées ensemble! ;) )

    J’ai décidé d’essayer le vaporisateur au sel pour m’aider à garder mes boucles et ondulations « actives » plus longtemps entre les lavages. En fait, j’avais des réserves, quand à la possibilité d’assécher encore plus mes boucles qu’elles ne le sont en y vaporisant un liquide avec du sel, mais je me suis dis que l’hydratation avec de l’huile d’amande douce et de l’aloès devait équilibrer la chose. J’ai décidé d’essayer.

    J’ai trouvé du jus d’aloès dans le rayon d’aliments naturels d’une grande épicerie, un pot de 946mL de jus de qualité (100% pur, non filtré-fillet intérieur inclu etc.) Je ne trouvais pas mieux ou un plus petit format ailleurs et je ne voulais pas du gel d’aloes en pot pour soigner les coups de soleil parce que ceux que je trouvais n’était pas pur à 100%).

    Bref, j’ai fait le mélange et ai essayé à deux reprises et, résultat: mes cheveux deviennent rêches et très secs au toucher! Ils peuvent avoir l’air d’avoir des  »beach waves » mais leur texture devient terrible au toucher !

    Conclusion: je ne compte pas réessayer.

    Dans tous les cas, ça a bien valu le test, mais je me demande comment je vais pouvoir utiliser ma grosse bouteille de jus d’aloès qui, une fois ouverte, est bonne un mois et qui vaut environ 16 $ taxes incluses! Avez vous une idée?

    J’ai essayé d’en boire 2 c. à Table avec du jus, mais je ne sais pas si c’est si bon que ça pour moi, ça me chamboule l’intérieur. J’en ai essayé sur mon bras et il semble aussi que ce jus assèche ma peau plus qu’elle ne l’hydrate. Donc, je ne sais pas trop quoi en faire.

    En tous les cas, si vous avez des idées en ce qui concerne mes cheveux (côté hydratation surtout) ou les usages possibles du jus d’aloès: je suis ouverte à les lire!

    Merci aux lecteurs-lectrices et à Marie pour ses explications quant aux particularités de nos cheveux, nous les frisées!

    Joëlle

    • Marie dit :

      Bonjour Joëlle!

      Merci beaucoup pour ton commentaire et merci de nous lire, on l’apprécie vraiment! :)

      Tout d’abord, effectivement, le spray au sel assèche les cheveux, surtout s’il est utilisé quotidiennement. Comme je le mentionne dans le billet, c’est un produit à utiliser un peu à la même fréquence qu’un fixateur: une fois de temps en temps, pour une coiffure plus « coiffée ». Personnellement, je l’adore lorsque je me fais des chignons, ou des coiffures avec des tresses. Le spray au sel donne une texture qui permet de garder ma coiffure en place.

      C’est aussi tout à fait possible que pour tes cheveux, ça ne fonctionne pas. Il n’y a pas un type de cheveux pareil! Voici donc ma proposition pour tes cheveux et c’est d’ailleurs ce que j’utilise le plus souvent lorsque je sors de la douche: une petite quantité d’huile de coco ou de beurre de karité, tu réchauffes cela entre tes mains et tu l’appliques sur tes pointes (sur les cheveux mouillés). L’hydratation de l’huile ou du beurre permet de dompter les frisottis et de définir les boucles. Aucun risque d’assèchement ici, c’est promis! ;) Aussi, si tu veux un petit traitement hydratant, je t’invite à essayer la recette de démêlant à la guimauve d’Audrey.

      Concernant l’utilisation de ton aloès, il pourrait te servir, entres autres, pour te faire un démaquillant maison. Si tu aimes bien fabriquer tes propres produits pour le corps, l’aloès peut aussi servir de phase aqueuse dans une recette de crème hydratante. Nous n’en avons pas encore sur le blogue, mais une petite recherche Google tel que : « DIY moisturizer aloes vera » te donnera plusieurs résultats intéressants. L’important, c’est de ne pas utiliser l’aloès seul, puisque cela peut assécher la peau (ou les cheveux!). Cela peut sembler étonnant, mais en fait, pour qu’un produit soit hydratant, il faut qu’il ait la capacité de conserver l’hydratation. L’aloès est fait à 98,5% d’eau. Dans le produit brut, on ne retrouve rien qui de permet de conserver l’hydratation et c’est pour cette raison que son utilisation seule peut donner un effet asséchant (en chimie, on parle d’un composé hydrophile)… L’aloès est donc un produit à utiliser en combinaison avec des ingrédients nourrissants (des composés hydrophobes), tel que des huiles et des beurres végétaux.

      J’espère que cela répond à tes questions! N’hésite pas à nous écrire à nouveau. :)

      Marie xx

      P.-S.: Bientôt sur le blogue: une recette de gel pour les cheveux frisés/bouclés/ondulés à base de graines de chia et de graines de lin. Peut-être la solution parfaite pour tes cheveux, qui sait? Reste à l’affut! :)

  • Joëlle dit :

    Bonjour Marie,

    Wow! Je viens tout juste de lire ta réponse et je suis vraiment contente que tu l’aies aussi bien détaillée. Surtout côté explication scientifique, là, vraiment: c’est super! ;)

    En ce qui concerne l’aloès liquide, je vais voir si je peux toujours l’utiliser. La date d’expiration après ouverture était d’un mois et il s’en est passé peut-être deux. Mais bon, y’a des chances que, pour une utilisation externe, la péremption ne doit pas être tenue en compte. Et j’en ai tellement! Ce serait dommage de le vider dans l’évier … !

    Et puis, pour la chimie naturelle du gel pour cheveux frisés-bouclés … sera assurément chouette à expérimenter! À sa publication, je l’essaierai sur mes cheveux avec joie! J’ai déjà essayé le beurre de karité après la piscine, mais comme c’est une pâte, sur mon cheveux, c’est un peu trop gommant on dirait, même en faisant des mouvements vers le haut en l’appliquant doucement. Mais, par contre, tout ça me donne l’idée d’essayer 50% karité + 50% huile de coco *L’huile pour l’instant j’en ai une ordinaire, non bio, presque commerciale, mais éventuellement, j’irai pour une bonne qualité si ça marche bien :)

    Hier je suis allée me faire couper les cheveux (je ne suis pas encore douée pour les couper moi-même) et, malgré que j’allais simplement pour une coupe, elle a voulu « activer » mes boucles et éliminer les frisottis avec un produit qui les as formées, oui, mais elles étaient très collées et formaient des boucles dures comme avec un gel artificiel bien sûr
    Par chance, je suis contente de la coupe et, avec les tests à venir, ça « ré-active » mon moral côté cheveux souvent rebels et « fluffy » !

    Bref, merci, je te suis reconnaissante pour les infos et commentaires; à bientôt! :)

    Joëlle xx

  • Laura dit :

    Bonjour Marie,

    Je viens de passer au shampoing Oneka il y a quelques temps et mes cheveux frisés sont beaucoup plus lourd. Est-ce qu’il y a un rinçage en particulier que je peux faire pour diminuer cet effet de lourdeur/cheveux pas propre?

    Merci!

    • Marie dit :

      Bonjour Laura!

      Lorsqu’on abandonne les shampoings « standards » pour passer à des alternatives naturelles, comme Oneka, il y a toujours une période de transition. Les shampoings « standards » éliminent le sébum naturel à chaque lavage en raison de la présence de surfactant, provoquant ainsi une surproduction de sébum. Dans les produits plus naturels, les surfactants sont souvent totalement absents ou très doux. De ce fait, notre cuir chevelu, qui était habitué à produire du sébum intensément, se voit un peu déréglé en présence de produits doux. La texture lourde de tes cheveux est donc NORMALE et en théorie, ça devrait finir par se placer, avec du temps et de la patience.

      Entre temps, voici ma suggestions pour t’aider: Un rinçage au vinaigre de cidre! Mariane en parle ici. Ce rinçage apporte brillance et douceur, en plus de rééquilibrer ton cuir chevelu. Cela t’aideras probablement à diminuer l’effet lourd. Attention! Ne pas utiliser trop souvent. Voir les détails dans le billet de Mariane. Finalement, puisque le shampoing Oneka entre dans la catégorie « Low poo », je t’invite à consulter notre série « No poo/low poo – pour des cheveux hippy/happy! », tu y trouveras plusieurs articles utiles!

      Merci de nous lire Laura et en espérant t’avoir aider! :)

      -Marie xx

  • Audrey dit :

    Bonjour,

    J’aimerais savoir combien de fois par semaine tu te lave les cheveux ? (1 à 2 fois par semaine, comme pour le no-poo ?)

Mon commentaire