Quand t’es zéro déchet dans un village reculé et que tu ne veux pas de machine à pain, eh bien tu te mets sur le cas de trouver une recette qui torche et qui se fait vite. Sinon, tu manges des céréales!

Je suis consciente que cette recette va faire friser les oreilles des boulangères et boulangers puisqu’il ne s’agit pas ici d’un magnifique pain au levain bichonné par une main de maître pendant des heures. Je vous parle plutôt de faire un bon pain, RAPIDEMENT.

L’affaire, c’est que pour sauver du temps, je ne fais qu’une seule levée et j’utilise un batteur électrique. Façon de faire qui demeure tout de même pas mal plus artisanale, écolo et santé que pour les pains d’épicerie.

Si vous êtes OK avec tout ça, voici LA recette de pain savoureux, moelleux en sandwich, nutritif, riche en fibres et en protéines, zéro déchet et rapide à faire que vous cherchez!

*Notez que cette recette contient du gluten et n’est pas végane (mais pourrait l’être).

Un pain en 90 minutes!

Au début, vaut mieux prévoir 15 minutes de plus, mais quand on pogne la twist, on a du pain chaud dans la bouche en 1 h 30.

On parle d’un 25 minutes de préparation et d’un 60 à 75 minutes de levée et cuisson, pendant lesquelles on peut aller faire notre vie.

Il faut savoir que le batteur électrique est LE grand responsable du facteur rapidité. La cuillère de bois suivie d’un mixage à la main est beaucoup plus respectable, mais allonge le temps de préparation de plusieurs minutes. N’importe quel modèle de batteur sur socle devrait faire l’affaire, pourvu qu’il soit le moindrement performant.

Ceci dit, il est bien d’avoir un peu de temps devant soi quand on s’exerce au cas où, pour X raison (détails plus bas), votre pain lèverait moins vite que prévu. Il en va de même si vous faites tout à la mitaine.

Un autre truc pour sauver du temps : Préparer la recette en pot!

On prémesure et met en pot les ingrédients secs. Il ne restera plus qu’à ajouter la levure et les liquides le moment venu.

On sauve ainsi un bon 5-10 minutes de préparation et nettoyage.

*J’ai peu de gadgets dans mes tiroirs de cuisine, mais un entonnoir pour pot Mason, c’est vraiment pratique. Je l’utilise aussi lorsque je vais au marché de vrac. 

Les ingrédients

(Recette détaillée à télécharger disponible plus bas)

  • 1 1/2 tasse de farine de blé entier*
  • 1 tasse de farine non blanchie
  • 2 c. table de miel/sucre*
  • 2 à 3 c. à table de grains (au choix*)
  • 1 c. à thé de sel
  • 2 1/4 c. à thé (ou 1 sachet) de levure à levée rapide
  • 1 tasse de lait *
  • 1 œuf *
  • 2 c. à table d’huile d’olive *

Rendement : 1 pain

*Variations possibles :

  • Farines : Pour d’autres options de farines, voir plus bas où je parle «d’improviser des affaires».
  • Sucre : Pour le miel, bien qu’on conseille habituellement de diminuer la quantité de liquide comme expliqué icije ne le fais pas dans cette recette. Cependant, je l’ajoute après le lait. Je n’ai pas testé la cassonade ni le sirop d’érable.
  • Lait : On peut mettre de l’eau, mais le lait rend la mie plus moelleuse et ajoute des protéines.
  • Œuf : On peut faire sans, mais il rend aussi la mie plus moelleuse.
  • Huile d’olive : Le beurre fondu, l’huile de coco ou autres devraient certainement s’équivaloir.
  • Grains : Je mélange chanvre, chia, lin et j’ajoute parfois des graines de tournesol.

Marche à suivre

  • On met notre four à «réchaud», soit à température très basse, avec la grille de cuisson au centre et un bol d’eau chaude dans le bas.
  • On met notre œuf (si entreposé au frigo) dans une tasse d’eau chaude pour l’amener à température pièce.
  • On fait chauffer notre lait (autour de 120 °F), mais pas pour qu’il soit chaud-bouillant car il pourrait tuer la levure. Comme je n’ai pas de micro-ondes, j’ai du mal à m’avancer sur le temps de cuisson.

 

  • On dépose les ingrédients secs (ou le contenu de notre pot prémesuré) dans le bol de notre batteur.

*On s’entend : on n’empote pas les sucres liquides!

**Si on fait notre propre farine de blé entier (tel qu’illustré plus bas), on entrepose nos pots au congélateur.  

  • On mélange les ingrédients secs à basse vitesse et on intègre la levure, suivie des ingrédients liquides, dans le batteur toujours à l’œuvre.

Le pétrissage

  • On met le batteur en mode haute vitesse (8 pour KitchenAid) pendant 2 minutes.

Voyez la suite en détail dans cette courte vidéo. Y’a qu’à cliquer sur l’image.

La levée

  • On enfourne notre pain et on éteint le four pour ne laisser que la lumière allumée.
  • On programme une minuterie pour 35 minutes.

Le but est que le pain double de volume pour dépasser d’environ un pouce le rebord du moule.

*Il se peut que vous ayez à prolonger de quelques minutes le temps de levée. Les raisons sont développées plus loin.

La cuisson

  • Faire chauffer le four à 350 °F
  • Retirer le bol d’eau et le linge à vaisselle
  • Mettre la minuterie à 15 minutes 

*Si votre four prend du temps à atteindre sa température de croisière, peut-être qu’il vaut mieux attendre le signal sonore avant de mettre la minuterie. Si vous doutez, surveillez la croûte de votre pain au bout de 10-12 minutes. Si elle brunit bien, poursuivez tel qu’indiqué, tandis que si elle est encore pâle, ajoutez un petit 5 minutes. On évite le plus possible d’ouvrir la porte du four et on la referme rapidement afin de ne pas dérégler la température.

*Je n’utilise pas le mode de cuisson par «convection» puisque la ventilation rend la croûte du pain trop sèche à mon goût. 

  • Une fois les 15 minutes écoulées, soit lorsque la croûte devient brun foncé (pas noire!!!), on dépose un papier d’aluminium (une feuille d’environ 20 pouces, repliée sur elle-même pour en doubler l’épaisseur) dont on arrondit les contours de façon à ce qu’il épouse un minimum le dessus du pain.

Je réutilise le même bout de papier depuis un 1 an, alors pas de raison de gaspiller!

  • On termine la cuisson sous le couvert pendant 15 minutes supplémentaires.

Et là, ça sent le bon pain chez vous!

  • À la sortie du four, on laisse décanter un petit 5 minutes.
  • Lorsqu’on tranche, il est pertinent de garder la «croûte» aux deux extrémités pour prolonger la fraîcheur lors de la conservation.

*Bien qu’en théorie votre pain devrait être cuit à point, si jamais en le coupant vous voyez qu’il est encore humide au milieu, renvoyez-le 5-10 minutes au four et rectifiez le tir la prochaine fois.

La conservation

J’ai essayé pleins de trucs (sac papier, tissu, températures variées), de sorte que quand je sais qu’on mangera le pain rapidement, je l’enroule dans un linge à vaisselle épais, sinon le mieux est de le mettre dans un sac de plastique au frigo (qu’on lave et réutilise sans fin).

Pour en savoir plus sur la conservation du pain, cette publication de Consommer durable fait le tour de la question.

Ce qu’on ne sait pas

La majorité des farines de blé «entier» que l’on achète au marché (sauf l’intégrale et certaines moulues sur meule) ne le sont pas vraiment. Entre autres pour des questions de rancissement, on retire le germe et une bonne partie du son du grain, qui sont pourtant les composantes les plus nutritives du blé.

Apprenez-en plus par ici : Passeport Santé. C’est fort intéressant.

Je n’entrerai pas dans l’histoire des dessous pas jojo de l’industrie du blé et de ses impacts sur notre santé (intolérances et allergies, pollution et appauvrissement des sols…), mais je poursuis en ce sens :

Vaut mieux faire sa propre farine

En plus d’être un must pour la santé, ça ne prend que 2 minutes et nous permet d’obtenir un pain plus moelleux et qui s’égraine moins en raison des gras contenus dans le germe.

Quoi acheter :

Comment moudre nos grains :

  • 50 secondes au mélangeur (pour les Blendtec & Vitamix) ou jusqu’à mouture désirée.

Pas besoin d’obtenir une poussière extra fine. Même si vous sentez de mini grains de sable au travers, ça fonctionne quand même. Si vous êtes picky et que vous avez un tamis, amusez-vous, mais pour ma part, je ne vais pas jusque là.

Conservation : 

  • On entrepose la farine restante au congélateur pour prévenir le rancissement.
  • Si on l’ajoute à nos pots prémesurés, on conserve ceux-ci au congélateur.

Truc pour tempérer la farine au moment de la recette :

  • Soit on glisse notre contenant sous l’eau tiède et ensuite chaude, ou bien on passe notre bol à mélanger sous l’eau chaude pour ensuite y mélanger nos ingrédients secs plus longtemps afin qu’ils se réchauffent.

Format familial

Je ne fais toujours qu’un seul pain à la fois, mais j’imagine qu’avec des enfants, un pain par semaine, ce n’est pas assez. Ainsi, en doublant ou triplant la recette et en séparant la pâte à la suite du pétrissage (peut-être pétrir un peu plus longtemps, ceci dit), le résultat sera tout aussi concluant.

Il sera cependant préférable de rester à l’affût du temps de cuisson, puisqu’on devra peut-être le prolonger.

Quand ça donne pas comme sur la photo

Si jamais le résultat est plus mystifiant qu’appétissant, j’ai trouvé sur un blogue culinaire un billet qui résume tout ce qui concerne la confection du pain, tant les ingrédients choisis que les problèmes que l’on peut rencontrer.

Voici donc cette référence : Papilles & Pupilles : Comment faire son pain maison

Improviser des affaires

L’utilisation d’autres types de farines (épeautre, seigle, kamut, quinoa, pois chiches, etc.) influe sur la texture, le goût et la santé. Même chose pour le lait, les œufs, le sucre (liquide) et les corps gras. Il ne faut donc pas avoir peur de faire des tests.

Ceci dit, j’ai vite compris que je devais me raviser et toujours garder une part de farine non blanchie dans ma recette, sans quoi j’avais plus souvent qu’autrement de mauvaises surprises au moment de la levée.

Mais comme on n’a pas toujours l’envie ni le temps d’expérimenter, on s’en tient à des recettes de base. Dans mon cas, c’est celle-là qui gagne :

Recette à télécharger (ou imprimer)

(Cliquez sur la photo et une fois sur la page liée, agrandissez l’image avec la loupe [+] et imprimez.)

 

Faire son pain est une activité culinaire des plus apaisantes et satisfaisantes.

Pour celles et ceux qui prendront le temps, j’attends vos commentaires avec intérêt! :)

Références :

Inspirations :

La recette originale :

http://www.jennycancook.com/recipes/simple-whole-wheat-bread/

La recette sans œuf et avec miel :

http://www.jennycancook.com/recipes/easy-honey-wheat-bread/

Pourquoi mettre un œuf dans une recette de pain :

http://oureverydaylife.com/eggs-vs-oil-bread-dough-39884.html

Ce qui rend le pain plus moelleux :

http://oureverydaylife.com/make-bread-tender-39220.html

Faire 4 pains au lieu d’un seul :

http://www.food.com/recipe/lannettes-90-minute-bread-416818

Autres références :

Remplacer le sucre blanc par nos sucres locaux :

https://www.ricardocuisine.com/chroniques/chimie-alimentaire/514-remplacer-le-sucre-blanc-par-nos-sucres-locaux

Méthodes pour garder le pain frais :

http://www.consommerdurable.com/2012/12/methodes-conserver-pain-frais-congeler-sac-plastique-huche-boite-pomme-rassi-perdu-pudding-recuperer/

Pour en apprendre sur le blé et ses nutriments :

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=ble_nu

Blé complet et rancissement :

 http://www.simpremium.com/informations-farine-ble/la-composition-du-grain-de-ble/

Se procurer du blé dur bio :

 http://lamilanaise.com/product/ble-dur-biologique/

Comment moudre sa farine soi-même :

https://www.youtube.com/watch?v=fQGv7ZJEd3g

Recension d’ingrédients, de problèmes et solutions, etc.) :

http://www.papillesetpupilles.fr/2005/11/comment-faire-son-pain-maison.html/ 

 

Chantal

Author Chantal

Je me décris comme : La partie féminine de Saratoga, écolo, créative, artisane, entrepreneuse, amoureuse des vieux objets, toujours coiffée pareil, souvent naïve. Ma devise : Faut faire quelque chose. Mon cheval de bataille écolo : Recréer un mode de vie plus harmonieux et durable et donner le goût au monde d’embarquer. Mes faiblesses : Le sport, la lecture, me souvenir de ton nom, me souvenir... tout court! Ma recette DIY favorite : Le déo au lait de magnésie et huiles essentielles. Je jase de quoi sur le blogue? De réduction significative des déchets et de comment rendre cette simplicité volontaire facilement applicable au quotidien.

More posts by Chantal

Join the discussion 6 Comments

  • Josianne dit :

    Le vidéo n’est pas disponible!

  • Emilie dit :

    Jai testé et jai adoré !!! Super article merci. : )))))

  • isabelle dit :

    Oh quelle joie!!! Je suis tellement heureuse d’avoir trouvé cette recette-ci! J’ai fait la recette hier soir et ça comble enfants et adultes ce matin! Je fais depuis 1 an mon pain. La technique no knead bread de jim lahey. Il équivaut en goût à une miche de boulangerie. Cette recette-ci est bien plus vite à réaliser et m’évitera d’aller acheter un pain à l’épicerie lors de pénurie. hourrra!!!!! Merci énorme à tout tes conseils, trucs, liens etc.. Je vais retourner les relire. :) MERCI!!!

    • Chantal dit :

      Oh wow. Merci Isabelle!
      Ton commentaire me réjouie beaucoup :)
      Et si jamais tu apportes des changements/touches personnelle à la recette, laisse-nous savoir! Toujours plaisant d’avoir des idées de variantes fructueuses.
      À bientôt!

Leave a Reply