Vous aimez les ananas? Vous avez les cheveux frisés ou ondulés? Vous aimez les plantes exotiques? Ce billet est pour vous! Disparates, les éléments de cette proposition, vous me direz. À première vue oui, mais continuez à lire, je vous jure que ça va finir par être cohérent. Haha!

Un ananas qui t’en donne encore plus pour ton argent

Je vous propose une recette HYPER simple de vaporisateur antifrisottis pour cheveux permettant de valoriser vos pelures d’ananas (avant de les mettre au compost). En prime, avec tout achat d’ananas, vous obtenez une plante exotique gratos (oui oui, voir plus loin!). De beaux cheveux, un smoothie qui goûte le soleil et une ambiance tropicale? YES, PLEASE!

plant ananasPas local? Pensez valorisation!

On ne va pas se mettre la tête dans le sable : un ananas, ce n’est pas local. Pantoute (sauf peut-être pour celui que Mariane tente de faire pousser). Comme bien d’autres fruits exotiques qu’on trouve à l’épicerie, d’ailleurs. L’idéal environnemental serait de manger strictement local, évidemment.

Personnellement, il m’arrive d’avoir envie d’un peu de diversité. Un smoothie ananas-persil, ça goûte le ciel, pour vrai. Quand l’appel de l’exotisme est plus fort que ma volonté, plutôt que de m’autoflageller, je retrousse mes manches et j’essaie de trouver moyen de valoriser le fruit au maximum, question de réduire un petit peu l’impact écologique des milliers de kilomètres de transport impliqués dans la concoction de mon smoothie des dieux. Et ce que j’ai découvert à propos des pelures d’ananas m’a «flabbergastée»… Imaginez-vous donc qu’on peut fabriquer un spray antifrisottis avec.

Voici ma petite marche à suivre.

Valorisation d’ananas 101

Étapes :

  1. Coupez la «tête». Plantez-la dans la terre et vous obtiendrez une belle plante exotique gratos (Google vous conseillera là-dessus). Ça fait un maudit cadeau pour vos hôtes, je dis ça de même.
  2. Épluchez l’ananas, conservez les pelures.
  3. Mangez votre délicieux fruit (en cubes, en smoothie, en brochettes, frit, alléluia).
  4. Dans un chaudron, placez les pelures d’ananas et recouvrez-les d’eau.
  5. Portez à ébullition. Laissez mijoter environ 10 minutes. Vous obtiendrez une décoction de pelures d’ananas.
  6. Filtrez la décoction à l’aide d’un tamis ou d’un chinois. Mettez les pelures au compost. Remerciez feu votre ananas pour son beau travail.
  7. Mettez la décoction dans un contenant vaporisateur. C’est simple comme ça!

Conservation

La décoction se conserve au réfrigérateur environ 2 à 3 semaines. L’apparence et l’odeur sont les meilleurs indicateurs pour savoir si elle est passée date. Puisque cette recette donne une bonne quantité, partagez-la ou congelez le surplus pour une utilisation ultérieure.

Utilisation du spray

Appliquez sur les cheveux mouillés, de la racine aux pointes. Voilà! Simple de même! Si désiré, vous pouvez finaliser avec une touche d’huile de coco sur les longueurs.

Contre toute attente (who woulda guessed?!), cette décoction définit les boucles et contrôle les frisottis, donne une tenue légère (sans effet trop crunchy) et rend les cheveux tout doux! Il semblerait que ce soit la bromélaïne, une enzyme présente naturellement dans l’ananas (et toutes les plantes de la famille des broméliacées), qui soit responsable de l’efficacité du spray. Je n’ai pas trouvé de source fiable pour confirmer cela. C’est-tu à cause de l’enzyme? C’est-tu à cause du sucre? C’est-tu une force mystique? Sais pas. Mais le fait est que ça marche. Testé et approuvé! En plus, ça sent bon (faut aimer l’odeur d’ananas, on s’entend…). Adios gel et mousse artificiels!

Un produit coiffant efficace qui sent l’été. Une rage d’ananas comblée. Et une belle plante exotique gratuite dans son salon. Quoi de mieux?

P.-S. Merci à ma maman, c’est elle qui m’a fait découvrir ce super spray! :)

Marie

Author Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, biologiste, intense, multitaskeuse x 1000 et #granoécochic. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : La lutte aux pesticides, la qualité de l’eau, la préservation de la biodiversité. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le liniment oléocalcaire. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

More posts by Marie

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

X