Voici sans doute une des recettes DIY les plus polyvalentes. Ce baume est définitivement un essentiel de toute armoire de toilette granoécochic. C’est pour cette raison que je le surnomme officiellement le SUPER BAUME! Si vous êtes maniaque comme moi des produits qu’on peut utiliser à toutes les sauces, vous serez servis.

Petites joues fragiles à protéger des grands froids? SUPER BAUME!

Lèvres sèches et gercées? SUPER BAUME!

Peau sèche, à problèmes, eczéma, urticaire, psoriasis en grand besoin de soulagement? SUPER BAUME!

Foufounes de bébé irritées? SUPER BAUME!

Irritations dans n’importe quel pli de bébé? SUPER BAUME!

Mamelons gercés par un début d’allaitement ou une poussée de croissance fulgurante? SUPER BAUME!

P’tits bobos, éraflures, rougeurs, whatever : SUPER BAUME!

Vous n’avez plus de beurre pour vos toasts? SUPER BAUME!… Non, ça, c’est moins recommandé haha! Quoiqu’il soit totalement comestible! ;)

Bon, j’pense que vous comprenez le concept, le super baume se porte à la rescousse de TOUT, ou presque.

Ingrédients

  • 2 c. à table de beurre de karité (possibilité de mettre moitié karité, moitié beurre de cacao ou autre beurre végétal de votre choix, ex. : mangue, avocat, etc.)
  • 2 c. à table d’huile de coco
  • 2. c. à table d’huile de calendula et guimauve (pour la recette, c’est ici!)
  • 1 c. à table de cire d’abeille (possibilité de remplacer par ½ c. à table de cire de candelilla pour une version végane)
  • ¼ c. à thé de vitamine E

Marche à suivre

  1. Dans un pot Mason, mettre tous les ingrédients, sauf la vitamine E. Cette recette rentre parfaitement dans les petits pots de 125 ml.
  2. Mettre le pot dans un chaudron avec un fond d’eau, pour faire un bain-marie. Faire fondre les ingrédients.
  3. Une fois les ingrédients fondus, retirer du feu. Laisser refroidir un petit 2-3 minutes et ajouter la vitamine E.
  4. Faire figer rapidement en mettant le pot au réfrigérateur ou au congélateur*.

*Note : les baumes contenant du beurre de karité prennent parfois une texture granuleuse après quelques jours. Personnellement, ce n’est pas quelque chose qui me dérange et ça ne modifie en rien l’efficacité du produit. Si ça vous embête, voici une méthode qui diminue les risques d’obtenir cette texture. C’est rare que je fais cela, par lâcheté surtout, mais vraiment, c’est super simple, suffit d’y aller par étapes pour faire fondre les ingrédients : 1. Faire fondre d’abord la cire. 2. Ajouter le beurre de karité. 3. Une fois le beurre de karité fondu, ajouter l’huile, laisser chauffer encore un peu, environ 1-2 minutes. Retirer du feu et ajouter la vitamine E. 4. Mettre au réfrigérateur ou au congélateur pour refroidir le baume rapidement.

Voilà! Vous obtiendrez un baume super onctueux et facile à appliquer.

Puisque j’utilise ce baume pour mon mini, je n’y ai pas ajouté d’huiles essentielles. Si vous désirez en mettre, vous pouvez le faire, je vous y autorise haha! Blague à part, je vous suggère de les ajouter à l’étape 3, en même temps que la vitamine E. Au total, environ 30 gouttes d’HE. Pour un petit mélange anti-inflammatoire et antibactérien, vous pourriez mettre par exemple 15 gouttes d’HE de melaleuca et 15 gouttes de lavande.

Utilisations

Pour les mamelons

Un début d’allaitement ou une grosse poussée de croissance peut être assez difficile pour vos mamelons. Ce baume est une alternative fantastique à la lanoline, qui, rappelons-le, est une graisse obtenue par purification et raffinage des sécrétions graisseuses qu’on trouve sur la laine des moutons. Hummm. Puisque la crème que vous mettrez sur vos mamelons sera ni plus ni moins le premier «aliment» que votre bébé va ingérer – à part votre lait -, j’pense qu’une option naturelle est à privilégier. J’ai utilisé ce baume avec succès pour soigner mes gerçures et crevasses lors des premiers jours d’allaitement, avant de réussir à améliorer la prise au sein. Ça marche. Appliquez une fine couche avant, après et entre les tétées. Aussi souvent que nécessaire, en fait. Pas besoin de nettoyer avant la tétée, c’est comestible et sans danger pour bébé. Personnellement, après la tétée de mon mini, j’appliquais mon propre lait, que je laissais sécher, avant de mettre le baume. Super efficace!

Pour les érythèmes fessiers et autres rashes de bébé

Ce baume est compatible avec les couches lavables. Oui, même s’il y a de la cire d’abeille! La majorité des crèmes et baumes compatibles en contiennent. Je pense ici à la crème bobo de Souris verte, Douce mousse, Patratras, aux liniments, etc. Suffit d’en appliquer une fine couche après avoir nettoyé les foufounes de votre coco. En duo avec un liniment, c’est vraiment une arme redoutable contre les fesses rouges! On peut aussi utiliser ce baume pour toutes les autres rougeurs des nourrissons, que ce soit au niveau du (pas de) cou, les aisselles, les aines, etc. Appliquez le baume après avoir bien asséché la zone.

Pour protéger du froid

Le baume est fantastique pour protéger du froid les p’tites joues de toute la famille! Appliquez-en une fine couche avant de sortir dehors. Simple de même.

Pour l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire et autres problèmes de peau

Je ne prétends pas que ce baume va complètement guérir votre problème de peau, mais il va vous soulager, ça, je vous l’assure! Parole de fille qui fait de l’eczéma sur les mains dès qu’elle est fatiguée ou stressée. Ce baume protégera et maintiendra l’hydratation de votre peau, en plus de soulager les démangeaisons.

Pour les lèvres

Bon, j’pense que vous savez comment appliquer un baume à lèvres, pas besoin d’explication, mais je voulais juste vous mentionner que la texture onctueuse et le feeling sur les lèvres sont vraiment parfaits. C’est pas mal mon baume à lèvres favori!

Pour tous les autres usages, vous pouvez l’utiliser autant que désiré sur la peau, les lèvres, les fesses, qu’elles soient rouges, irritées, sèches, gercées, qu’elles piquent, ou simplement qu’elles aient juste envie de se faire crémer. Y’a pas de limite! C’est l’alternative parfaite à la fameuse gelée de pétrole et/ou à l’onguent de type Polysporin, mais en 1000 fois mieux pour vous et la planète. Badigeonnez-vous gaiement!  
Je vous suggère de toujours transporter avec vous une petite quantité du baume dans un plus petit contenant. Je vous jure, c’est vraiment pratique!

Définitivement, un baume tout simple qui en a dedans!

Marie xx

Marie

Auteure Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, biologiste, intense, multitaskeuse x 1000 et #granoécochic. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : La lutte aux pesticides, la qualité de l’eau, la préservation de la biodiversité. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le liniment oléocalcaire. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

Les billets de Marie

Join the discussion 23 Commentaires

  • Lou dit :

    Je suis une fanatique de baume! Celui-là m’a l’air fantastique! Si vous voulez l’up-grader, il suffit d’ajouter un macérât de plantain (oui, oui, la mauvais herbe les gazons, non traités bien sûr) et de camomille. Moi je mets camomille, plantain et calendula dans la même huile de base. Un soin extra, tout usage. 😀 Votre recette est super!

  • Isabelle dit :

    Je me suis fais le même genre de baume tout usage, avec de l’huile d’avocat et de l’huile de coco + beurre de karité + vitamine E. Super efficace! Mais il se liquéfie facilement – genre dans le petit contenant que je traîne avec moi dans mon manteau, dès que je prends le métro, c’est la catastrophe au fond de la poche. Est-ce que l’ingrédient miracle pour éviter ça c’est la cire d’abeille??

  • Cloé dit :

    Par quoi pourrais-je remplacer l’huile de Calendula? Jojoba? Amande douce?

  • Valérie dit :

    Puis-je remplacer la vitamine E par de l’oléorésine de romarin, pour la conservation ??
    Merci

  • Jess dit :

    Bonjour il se conserve combien de temps s’il vous plaît ? Merci

    • Marie dit :

      Bonjour! Les ingrédients utilisés sont très stables et cette recette ne contient aucune phase aqueuse, facilitant sa conservation. Je vous dirais que ce baume peut se conserver jusqu’à 1 an, et même plus, tout dépendant des mesures d’hygiène prises lors de l’élaboration (plan de travail, outils, contenants propres), ainsi que de l’entreposage et de l’utilisation. Pour vous garantir la plus longue durée de vie possible, veillez à bien nettoyer et assécher vos mains avant d’en prendre avec vos doigts, de manière à éviter d’intégrer de l’eau et/ou des bactéries. Pour vérifier si le baume est encore bon, la meilleure méthode est toute simple: vos yeux et vos narines. ;)

      Bonne découverte et merci de votre question!

  • Jessica dit :

    Merci pour votre réponse.par quoi je peux remplacer l’huile de calendula et guimauve ? Je peux juste mettre une huile de calendula déjà prête à l’emploi? puis-je ajouter une fragrance pour apporter une odeur gourmande? Merci d’avance

    • Marie dit :

      Une huile végétale simplement ferait l’affaire, mais une huile de calendula déjà prête, certainement, ça fonctionne aussi! Pour ce qui est des fragrances, je ne suis pas une grande fan, puisque je l’utilise pour bébé ou pour soigner les peaux irrités. Je préfère donc le garder le plus simple possible. Comme mentionné dans le billet, vous pourriez ajouter quelques goûtes d’huiles essentielles, comme la lavande, pour ses propriétés antibactériennes.

  • Catherine dit :

    Je fais une version simplifiée de ceci (huile alimentaire de n’importe quoi – olive, huile d’amandes douce, huile de coco – et cire d’abeille) depuis que mes filles sont petites et que j’en ai eu marre de courir la crème à fesses de l’autre côté de la ville.

    Je m’en sers même comme vernis pour les bricolages en bois de mes enfants (genre cabane à oiseau peinte à la peinture à l’eau qu’on veut mettre dehors – ça marche étonamment bien) et comme cire à chaussures (oui oui!).

  • Soph' dit :

    Bonjour ! J’ai cherché un peu partout des fleurs de calendula et racine de guimauve, c’est assez difficile, sur aromazone ils ont de la fleur de calendula et de la POUDRE de guimauve… Est-ce que du coup je peux faire un macérat de calendula, et mettre directement la poudre de guimauve dans le baume? Ou je peux mettre la poudre de guimauve dans l’huile ?
    Sinon je crois que sur iherb il y en a mais c’est en très grande quantité…

    voilà voilà mon petit dilemme :)
    j’ai hâte de tester ce baume ! merci pour tous vos articles c’est top

    • Marie dit :

      Vous pouvez omettre la guimauve ou la substituer pour une autre plante, comme la consoude, ou le tussilage. La fleur de calendula ajoutera déjà plusieurs bienfaits! Le macérat, c’est un petit plus pour le baume, mais vous pourriez le faire simplement avec une huile végétale :).

  • Eva dit :

    Hello! Je viens de tester votre recette. Je trouve le baume un peu solide :/ est ce parce qu’il était un frigo le temps de durcir? Ou est-ce que j’aurai mis trop de cire? :(
    Merci !

    • Marie dit :

      Les deux raisons sont plausibles! Laissez-lui le temps de reposer à température pièce pour voir sa réelle texture. Il sera effectivement plus ferme s’il est froid.

      Si vous le trouvez trop solide encore, même à température pièce, vous pourriez remettre le tout au bain-marie et ajouter de l’huile, afin de diminuer le ratio de cire. Allez-y doucement. Peut-être une ou deux cuillérés à soupe d’huile, tout au plus. C’est ce qui est fantastique avec la majorité des projets DIY, c’est rarement perdu et vous pouvez réajuster à votre goût! :)

  • Martine dit :

    Je viens de faire la recette et j’ai trop hâte de l’essayer! Pour le visage en hydratant quotidien est-ce que bien aussi?

    Merci pour cette belle recette!

    • Marie dit :

      En raison de la cire, c’est un onguent plus qu’une crème. Le résultat est donc assez gras. Je ne le recommanderais pas pour le visage, à moins d’avoir la peau très sèche et irritée. Ce baume est davantage prévu pour les zones sèches, irritées, rouges (érythème fessier, éraflures, coup de soleil, etc.)

      Merci de votre question!

  • Caroline dit :

    Bonjour
    Est ce possible d’ajouter de l’oxyde de zinc pour guérir les rougeurs déjà installées?
    Merci

    • Marie dit :

      Bonjour Caroline,

      Oui, c’est tout à fait possible! Simplement l’ajouter lorsque les ingrédients sont liquéfiés. Bien mélanger. Lorsque le mélange est en train de durcir, je te recommande de mélanger à nouveau quelques fois, pour éviter que l’oxyde se dépose au fond. Pour les quantités, je ne pourrais pas te faire de suggestion, puisque je ne l’ai jamais fait. Une petite recherche sur internet pourra t’aider là-dessus.

      Tu m’en donneras des nouvelles! :)

Répondre

X