Pour mon premier billet en tant que collaboratrice, j’ai choisi de vous suggérer trois tactiques de parentage écoresponsable qui vous permettront non seulement de diminuer votre empreinte écologique, mais de faire des économies par la même occasion ($$$)! Avoir un ou des enfants demande déjà beaucoup de temps et d’énergie, alors on ne peut pas changer toutes nos habitudes du jour au lendemain. Il faut se rappeler qu’il n’existe point de « meilleure façon » de faire, car nous vivons tous des réalités différentes.

1. Privilégier les produits réutilisables

couches et lingettes lavableLes couches

Des couches, on en utilise énormément durant la vie d’un enfant. Selon mon expérience, un enfant a besoin en moyenne de six couches par jour, et ce, durant 2,5 ans (quand on est chanceux…). Alors, voyons voir : (365 x 6) 2,5  = 5475  couches qui prennent chacune entre 300 et 500 ans à se décomposer. Pour des raisons écologiques et économiques, les couches lavables sont un excellent choix.  Sur le plan économique, pour une période de 30 mois, les économies réalisées s’élèvent en moyenne à 750$ par enfant. Wawow!

Les couches lavables sont beaucoup plus faciles à utiliser que ce que la croyance populaire laisse paraître. Il existe des feuillets que l’on place dans la couche pour récolter les plus gros cacas cadeaux de nos chers amours. Ces feuillets sont biodégradables et on peut en disposer dans la toilette directement, sans craindre de la boucher.

Il existe différents modèles de couches lavables : en microfibre, en coton, en chanvre, à boutons-pression, à velcro… Idéalement, il faut en essayer deux à trois modèles pour trouver celui ou ceux qui conviennent le mieux,  à vous comme à votre bébé.  Je vous invite à demander conseil aux  spécialistes dans les boutiques, qui sont eux-mêmes des utilisateurs expérimentés ! À Québec, il y a deux boutiques qui sont spécialisées dans la vente de couches lavables, soit l’Écoboutik  et Le Capucin (autrefois nommée La Câlinerie).

L’utilisation de couches lavables demande un peu plus d’engagement et je comprends que ce n’est pas tout le monde qui désire se lancer dans cette aventure. Il existe sur le marché des couches jetables écologiques et sécuritaires pour les fesses de vos bébés, entre autres celles de la compagnie Attitude. Cependant, ces produits sont plus dispendieux que les couches de marques populaires.

Les lingettes

Tant qu’à laver des couches aux deux jours, pourquoi de pas intégrer dans sa routine les lingettes lavables? Il suffit d’utiliser des petites débarbouillettes que l’on plonge dans une solution nettoyante. Côté pratique, on peut stocker le tout dans une boîte de lingettes jetables réutilisée.

Pour l’eau de change, on peut soit se la procurer, soit la fabriquer nous-mêmes. De mon côté, j’aime bien les wipe cubes. Ce sont des petits cubes de solution nettoyante concentrée, qu’on dilue dans l’eau. C’est un produit canadien et son utilisation est facile et simple à intégrer dans son quotidien. J’ai aussi récemment découvert le liniment oléo-calcaire, et j’adore (Les produits de MaYa, BB & Moi)! Sinon, vous pouvez également faire votre eau de change vous-même en utilisant ma petite recette dont la durée de conservation équivaut à environ une semaine.

Eau de change maison

Dans 2 tasses d’eau préalablement bouillie, mettre :

  • 2 c. à s. de savon de castille liquide (celui pour bébé sans huiles essentielles)
  • 2 c. à t. d’huile d’amande douce, ou de l’huile de calendula si vous en avez
  • 1/4 de c. à t. de gel d’aloès (facultatif)

Note: Cette préparation peut aussi être embouteillée dans une bouteille avec pompe moussante afin d’avoir une belle mousse luxurieuse! À ce moment, la recette peut être diminuée de moitié. Les bouteilles à pompe moussante sont très économiques, elles permettent d’utiliser une plus petite quantité de produit à la fois (notre recette dure donc plus longtemps!).

Ce qui m’amène au point suivant…!

2. Faire soi-même ses produits d’hygiène

produits pour bébé DIY

Certains produits sont vraiment rapides et simples à faire soi-même, comme ma recette de poudre pour petites fesses heureuses qu’on peut conserver dans un contenant d’épices du Dollorama.

Poudre à bébé DIY

  • ¼ de t. de fécule de maïs
  • ¼ de t. d’argile blanche

Restez à l’affût, dans les prochains mois, je vous partagerai tout plein d’autres recettes pour garnir votre pharmacie de bébé!

4f671ae2b8ee90908c138b07f6192e30Évidemment, je suis consciente que nous n’avons pas toujours le temps de fabriquer nos produits. Je ne connais aucun parent qui ait réussi à se faire pousser deux autres bras. Haha! Au final, il faut choisir ses « batailles » et surtout, se sentir bien dans nos décisions. C’est tout ce qui compte!

Une alternative aux produits DIY est d’encourager les entreprises écoresponsables, et idéalement locales, qui vendent en gros format ou en vrac. Il existe plusieurs fournisseurs pour ce genre de marché qui ont des points de vente dans la majorité des villes, je pense à Lemieux, Druide et Weleda (j’ai un petit penchant pour la gamme bébé à la mauve blanche bio!).

3. Acheter des vêtements et jouets usagés

vêtements enfants Jusqu’à l’âge d’environ trois ou quatre ans et dépendamment de la courbe de croissance de vos trésors, les vêtements ne sont pas portés très longtemps. Ils restent donc propres et peuvent facilement être donnés ou vendus. Il existe plusieurs friperies pour enfants et groupes sur les réseaux sociaux pour vendre et/ou acheter des trucs usagés. À Québec, il y a entre autres la friperie La Berlue qui achète même vos vêtements (au lieu de les mettre en consigne). Informez-vous dans votre quartier! À Montréal, il y a Minizabies sur Beaubien et Peek a boo sur le Plateau. Par ici pour une liste des friperies pour bébés et enfants du Québec (par régions).

Les  gestes de parents écoresponsables feront éventuellement l’objet d’une série de présentations plus poussées. Je voulais ici vous présenter brièvement certains petits gestes qui peuvent s’insérer dans une routine plus chargée, parce que c’est bien plus plaisant de jouer par terre avec nos enfants lorsqu’on a du temps hehe! :) Le but est de prendre connaissance des alternatives écoresponsables afin de choisir celle(s) qui nous convient (ou qui conviennent) le mieux dans notre quotidien.

Et vous, quelles sont vos habitudes écoresponsables en tant que parents?

 

Crédits photos:

Caroline Parent (Produits Artémis)

https://4enfantsmaisonapas4bras.wordpress.com/2015/03/19/bonjour-tout-le-monde/

Sources:

http://www.mamanpourlavie.com/mieux-consommer/mieux-acheter/318-couches-jetables-ou-lavables.thtml

http://www.davidsuzuki.org/publications/downloads/2012/QueenofGreen-babycare.pdf

Caroline

Écrit par Caroline

Je me décris comme : Moitié sociable, moitié sauvage. Nomade amoureuse de la nature et exploratrice invétérée. Cerveau hyperactif aspirant au mode slow. Ma devise : En a-t-on vraiment besoin? Mon cheval de bataille écolo : Promouvoir une consommation intelligente via une approche globale conscientisée (minimalisme, soins au naturel, réduction des déchets, éthique animale). Mes faiblesses : Ma dépendance au chocolat noir et mon surplus de vêtements. Ma recette DIY favorite : Les produits laitiers végétaux. Je jase de quoi sur le blogue? Notre quotidien est truffé de produits qui sont facilement remplaçables par des produits DIY. Je propose des recettes inspirées de mon quotidien familial.

Les billets de Caroline

Question? Commentaire? 8 Commentaires

  • Alexandra dit :

    Quand on parle d’eau de change, on parle bien d’une solution dans laquelle on trempe la débarbouillette pour nettoyer les fesses de bébé au changement de couche? Cette recette DIY est-elle compatible avec les couches lavables? Est-ce une solution sans rinçage? Finalement, pour la poudre de bébé maison, peut-on mettre de l’argile verte plutôt que de l’argile blanche, si c’est ce que nous avons sous la main?
    Merci!

    • Caroline dit :

      Bonjour,
      effectivement l’eau de change de ma recette est une eau dans laquelle on trempe les débarbouillettes. En fait, la méthode que j’utilisais était de préparer la solution et d’y plonger tout de suite une dizaine de débarbouillettes. Au moment du change, j’en prenais une mais je ne la re-trempais pas dans la solution, afin d’éviter de contaminer les autres débarbouillettes. Oui, c’est compatible avec les couches lavables et aucun rinçage n’est requis!
      Pour la poudre à fesses de bébé, malheureusement non, on ne peut pas substituer l’argile blanche par de la verte car c’est trop fort pour la peau délicate de bébé. La plus douce et appropriée est vraiment la blanche. J’en trouve facilement en boutique d’aliments et produits naturels, normalement c’est assez facile à trouver.
      J’espère que ça répond bien à la question!

  • Valérie dit :

    L’eau de change vous la jetez au bout d’un certain temps ou y a pas de problème à l’utiliser longtemps sans la changer?

    • Caroline dit :

      Bonjour Valérie, il faut la changer toutes les semaines, étant donné qu’il n’y a pas de conservateurs et qu’il y a des risque de prolifération bactérienne.
      Merci et bonne soirée :)

  • Lisa Dugré dit :

    Allo! Faut-il rincer les fesses de bébé après avoir appliqué ton eau de change? Peut-on y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande aspic pour lui ajouter une goutte de fantaisie? Pourquoi bouillir l’eau? Est-ce juste pour bébé de moi s de 3 mois? Merci :)

    • Caroline dit :

      Bonjour Lisa, non vous n’avez pas besoin de rincer les fesses après le nettoyage avec l’eau de change. Si vous voulez ajouter de l’huile essentielle, je suggère plutôt d’en utiliser une qui soit vraiment sécuritaire chez les bébés comme la lavande officinale (lavandula officinalis ou angustifolia), et de la disperser dans l’huile avant de mélanger l’huile à l’eau, étant donné que les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau. D’autre part, Le but de faire bouillir l’eau est d’éliminer les bactéries présentent afin d’assurer une plus grande longévité à l’eau de change (une semaine), peu importe l’âge de bébé :)
      Merci!

  • Stéphanie dit :

    Bonjour!
    Je voudrais faire ma crème à fesse DIY avec huile de coco ..
    Dois-je la faire chauffer et fouetter avant de la mettre en pot?
    Avez vous une recette ☺
    Merci beaucoup !

    • Marie dit :

      Allô Stéphanie! De quelle recette parlez-vous? Désirez-vous simplement appliquer de l’huile de coco sur le fesses en guise de crème? Si c’est le cas (parce que c’est super efficace), pas besoin de rien faire, simplement en mettre! Utilisez de préférence une huile de coco brute biologique.

Mon commentaire