Skip to main content

Un p’tit Baileys maison, version locale, ça te tente?

Si l’été est synonyme de cocktails frais du type Apérol spritz et gin-tonic, l’hiver nous inspire plutôt un goût pour les boissons alcoolisées riches et réconfortantes. Un classique parmi les classiques des drinks hivernaux : la crème irlandaise Baileys. Difficile à détrôner. On l’adore seule, sur glace ou dans notre café du dimanche matin ! Par ailleurs, il existe maintenant plusieurs crèmes alcoolisées locales, comme le fameux Coureur des bois, le Saint-Crème et la Cremaglace.

Si on aime le Baileys et ses dérivés, on aime toutefois moins leurs ingrédients : saveurs artificielles, émulsifiants et… beaucoup de sucre ! C’est pourquoi nous avons élaboré cette version végétalienne qui utilise des ingrédients locaux comme le sirop d’érable, le chaga et le mélilot. On l’a nommé: la crème boréale (crème boréale, crème irlandaide… t’as pogne-tu?)

On peut modifier la quantité de sirop d’érable et de whisky (voire ne pas mettre d’alcool du tout !) pour une liqueur crémeuse réjouissante à souhait.

De rien, là… !

baileys maison

Photo: Jacinthe Morin

Les ingrédients

La crème

Comme c’est une recette plutôt festive, on y va fort et on utilise une bonne crème bien riche et épaisse comme la crème de coco ou le lait de coco « en canne », ou la crème de soya. On aime beaucoup la crème de soya en boîte pour son goût neutre. Pour une version plus légère, on peut prendre un lait végétal comme une boisson d’avoine, d’amande, de noisette ou de cajou – points en extra si elle est préparée maison ! Tu peux apprendre à faire ton propre lait d’avoine ici !

Le chaga

Pour remplacer le cacao et le café de la recette originale, on adore utiliser un ingrédient bien de chez nous : le chaga. Nous te l’avons déjà présenté dans le chagaccino et le chagalat chaud. Sa touche caramélisée et boisée se mélange à merveille avec le whisky et le sirop d’érable.

Pour réaliser une décoction de chaga, on fait chauffer à feu minimum 10 g (1 ½ c. à soupe) de chaga par litre d’eau pendant une heure, et on filtre.

Le whisky

Un des ingrédients incontournables de la crème irlandaise est bien sûr le whisky irlandais ! Parmi les whiskys fabriqués au Québec, on retrouve le St-Laurent Moonshine (Distillerie St-Laurent, les créateurs du gin St-Laurent), le Whisky No2 (Cirka Distilleries, disponible en janvier 2021 dans les SAQ) et le Rosemont Whisky (Distillerie de Montréal). Comme ils sont produits en petite quantité et de haute qualité, il peut être assez onéreux et difficile de se les procurer. On peut toujours se rabattre sur le bon vieux Canadian Club !

Le mélilot

Surnommée « vanille boréale », l’essence de mélilot est fabriquée au Québec par Gourmet sauvage à partir de la minuscule fleur du mélilot blanc. Elle apporte des notes délicates de vanille et d’amande pour parfumer les desserts, c’est une compagne idéale pour les boissons lactées chaudes ou froides et elle vient donc merveilleusement compléter notre crème boréale.

baileys maison

Photo: Jacinthe Morin

Bonne dégustation !

4.7
(7)

Crème boréale

Rendement : 500 ml (tu vas vouloir doubler la recette !)

Préparation : 10 minutes (+1 heure pour la décoction de chaga)

Conservation : 2 semaines au frigo

Ingrédients

  • 250 ml de crème végétale ou de lait végétal
  • 150 ml de décoction de chaga local refroidie
  • 60 ml de whisky canadien au choix
  • 2 c. à soupe de sirop d’érable (ou plus, au goût)
  • 2 c. à thé d’essence de mélilot ou de vanille (facultatif)

Marche à suivre 

Dans une bouteille ou un pot hermétique de 500 ml, verser tous les ingrédients et mélanger vigoureusement. Servir sur glace, dans un café (ne pas le mettre dans un café très chaud pour éviter que ça caille !) ou dans un cocktail.

Santé, et n’oublie pas de boire de manière responsable !

Comment as-tu trouvé cette recette? On veut savoir!

Donne ton avis en cliquant sur les coeurs

Avis

Pas d'avis encore. Sois la première personne à voter!

On est vraiment désolé que cette recette ne te convienne pas.

Comment pourrait-on l'améliorer?

Les Trappeuses

Les Trappeuses, c’est le projet d’Audrey Woods, Marie Beaupré et Mariane Gaudreau, un projet entièrement féminin qui vise à inspirer les gens, depuis 2014, à adopter des gestes de consommation responsables et à fabriquer leurs produits cosmétiques et ménagers dans une approche minimaliste et à faible impact sur l’environnement. La demande grandissante pour nos ingrédients, notre livre (plus de 30 000 exemplaires vendus à ce jour!), nos recettes (plus de 100 000 visiteurs uniques sur le blogue chaque mois) et nos produits nous a stimulées à franchir ce nouveau cap entrepreneurial: ouvrir une boutique en ligne en 2018, ainsi qu’un pignon sur rue en 2019!

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.