Des amateurs de notre cake vaisselle et de notre crème à récurer dans la salle? On vous présente leur progéniture : le cake à récurer. Haha!

Le cake à récurer, communément appelé pierre d’argile, est hyper pratique, se fabrique en un tournemain et dure vraiment LONGTEMPS.

Traditionnellement, on utilise de l’argile blanche dans la recette, ce qui donne une pierre blanche. Mais j’avais envie de fabriquer une pierre plus locale, alors j’ai opté pour l’argile grise du Kamouraska. Elle est collectée à la main dans le Kamouraska par des gens extraordinaires. On a de magnifiques ressources ici. Encourageons l’économie locale!

À part la différence de couleur, ça donne le même résultat, et je vous jure que c’est tout aussi efficace.

Recette de cake à récurer du terroir

Quantité : variable

Ça va dépendre de la mesure que vous choisissez! Pour ma recette, une part = 45 ml, ce qui donne juste assez de préparation pour remplir un ramequin.

Conservation : indéfiniment

Tant qu’on laisse bien sécher le cake entre les utilisations.

Ingrédients

  • 1 part d’argile grise du Kamouraska* (ou d’argile blanche, ou ce que vous avez sous la main)
  • 1 part de poudre de pierre ponce (ou une part supplémentaire d’argile)
  • 1 part de bicarbonate de soude
  • 1 part de savon liquide (ex. : savon de Castille liquide ou savon noir ménager liquide idéalement)

*Pour une autre option d’argile locale, je vous suggère l’argile claire canadienne, qui donnera un résultat plus blanc! Elle provient des Prairies.

Marche à suivre

  1. Dans un bol, mélanger les poudres.
  2. Ajouter le savon liquide et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
  3. Verser dans un ramequin, une tasse, un pot Mason de 250 ml à ouverture large… n’importe quel contenant qui va faciliter l’utilisation.
  4. Laisser sécher 48 à 72 h, ou jusqu’à ce que le cake soit bien ferme. On peut le compresser à quelques reprises durant la période de séchage. Possible que la pierre d’argile craque, mais ce n’est pas grave! :)

Comment on l’utilise?

On frotte tout simplement une éponge, un luffa ou une brosse humides sur le dessus, pour ensuite récurer ce qui a besoin d’être récuré!

Le cake à récurer, pour une maison spic’n’span

On nettoie quoi avec ça? Qu’est-ce qu’on ne nettoie pas, plutôt! Haha! Les usages sont quasi infinis. On l’utilise partout où on utiliserait une crème à récurer. On l’emploie pour frotter :

  • le fond du lavabo
  • la robinetterie
  • une plaque en vitrocéramique
  • le fond de la douche, du bain
  • les joints de céramique…
  • n’importe quoi, vraiment!

Vous m’en donnerez des nouvelles! :)

Auteur Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, intense et résolument grano/sorcière. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : Trouver l'équilibre entre mes valeurs écologiques, notre société de consommation et mon bien-être. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le super baume. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

Tous les billets de Marie