Il y a de ces recettes qui sont tellement incroyables qu’on voudrait les manger. Cette crème corporelle sapin-géranium en est une. Faut dire que ce qui la rend si incroyable, c’est nul autre que le macérât de sapin baumier qu’elle contient.

Est-ce qu’on vous a déjà dit qu’on ADORE le macérât de sapin et qu’on en met partout?

crème sapin géranium

Photo : Jacinthe Morin

Du macérât de sapin baumier, ça sent quoi? Crois-le ou non, ça sent la barbe à papa, les bonbons, les confiseries. L’odeur du macérât de pousses est complètement différente de celle de l’huile essentielle, qui se rapproche plus de l’odeur de la gomme de sapin.

Et on a découvert que le mix « barbe à papa au litchi et à la lavande » est tout simplement sublime…

Voici donc une petite recette simple, adaptée de notre recette de crème de base, qui arrive à point pour le temps des fêtes. Si tu n’as encore jamais fabriqué de crème, on te conseille fortement de lire notre article d’introduction sur la question, par ici! Il y a plusieurs notions à saisir avant de se lancer dans la fabrication d’émulsions.

Tu nous diras ce que tu en penses!

Crème corporelle sapin et géranium

Outils de fabrication

  • Balance avec précision de 0,01 g
  • Thermomètre à bonbon ou infrarouge
  • Deux contenants résistants à la chaleur (ex. : tasses en pyrex)
  • Petite spatule ou maryse
  • Pied-mélangeur
  • Contenant à pompe ou bocal ambré pour entreposer la crème
  • Chaudron ou grosse poêle pour faire un bain-marie

Ingrédients

Phase A

Phase B

Phase C

*Attention, l’huile essentielle de bergamote est très photosensibilisante. Ne pas s’exposer au soleil 10-12 heures après avoir appliqué l’huile essentielle de bergamote sur la peau.

Marche à suivre

  1. Désinfecter, avec de l’alcool 70 %, ton plan de travail ainsi que tous les instruments et les contenants impliqués dans la fabrication. Cette étape est primordiale.
  2. Dans un pot Mason ou une tasse en pyrex, verser tous les ingrédients de la phase A.
  3. Dans un deuxième contenant résistant à la chaleur, verser les ingrédients de la phase B.
  4. Déposer les deux contenants sur une guenille placée au fond d’une grosse poêle à frire. Ajouter de l’eau dans la poêle de manière à faire un bain-marie. 
  5. À feu moyen, porter la température des deux phases à 85 °C, puis retirer du feu.
  6. Dans un contenant profond et étroit, verser la phase B dans la phase A. Mélanger d’abord avec une fourchette, puis avec le pied-mélangeur pour émulsifier la crème. Mélanger pendant 2-3 minutes.
  7. En brassant doucement à l’aide d’une fourchette, laisser refroidir tranquillement la crème jusqu’à ce qu’elle atteigne entre 35 et 40 °C.
  8. Ajouter les ingrédients de la phase C et brasser afin de tout bien amalgamer.
  9. Verser la crème dans un pot et laisser refroidir complètement avant de mettre le couvercle.

Note : l’odeur de la crème se raffinera au cours des prochaines 24 à 48 heures. Ça prend toujours quelque temps avant que les huiles essentielles se déploient totalement. Attention de ne pas tomber en bas de ta chaise en ouvrant le pot, haha.

Conservation

Conserve ta crème à température pièce et à l’abri de la lumière.

Les Trappeuses

Les Trappeuses, c’est le projet d’Audrey Woods, Marie Beaupré et Mariane Gaudreau (de gauche à droite sur la photo). Un projet entièrement féminin qui vise à inspirer les gens, depuis 2014, à adopter des gestes de consommation responsables et à fabriquer leurs produits cosmétiques et ménagers dans une approche minimaliste et à faible impact sur l’environnement. La demande grandissante pour nos ingrédients, notre livre (près de 20 000 exemplaires vendus en moins d’un an!), nos recettes (plus de 100 000 visiteurs uniques sur le blogue chaque mois) et nos produits nous a stimulé à franchir ce nouveau cap entrepreneurial: ouvrir une boutique en ligne en 2018, ainsi qu’un pignon sur rue en 2019!