Skip to main content

Elle est de retour! Notre trousse de semences pour les soins de la peau et ses quatre plantes qui ne demandent qu’à être transformées en produits cosmétiques pour les petits et les grands.

  • Calendula (Calendula officinalis)
  • Guimauve (Althaea officinalis)
  • Camomille allemande (Matricaria recutita)
  • Grand plantain (Plantago major)
trousse soins de la peau

Photo : Jacinthe Morin

Rien de tel que cultiver ses propres plantes médicinales pour réaliser à quel point elles sont précieuses! Imagine toute la fierté de tenir entre tes mains un onguent ou une crème fabriqués avec une plante dont tu as pris soin de la graine à la fleur. Pour te faciliter la tâche, on te propose dans notre trousse quatre plantes généreuses et peu capricieuses. Un minimum d’entretien et d’amour t’assurera une récolte fructueuse et satisfaisante.

Ce sont quatre plantes réputées pour leurs propriétés anti-inflammatoires, calmantes, revitalisantes et régénératrices qu’on utilise de mille et une façons dans les soins de la peau du visage, du corps et même des cheveux.

Elles sont non seulement bénéfiques pour la peau, mais elles ont aussi des propriétés thérapeutiques lorsque prises de façon interne! Bien que ce soient des plantes assez douces et inoffensives, on conseille toujours de faire des recherches et de consulter un·e herboriste ou naturopathe diplômé·e pour un usage interne en cas de problème de santé, prise de médicament(s) ou grossesse!

soins de la peau

Photo : Jacinthe Morin

Calendula

Le calendula (eh oui, on dit « le »!) est une plante utilisée depuis longtemps dans les soins de la peau, autant pour les soins maison que dans les produits de luxe! La fleur est tout indiquée dans les produits destinés aux peaux sensibles ou irritées grâce à ses vertus anti-inflammatoires, revitalisantes, apaisantes et cicatrisantes. Le calendula est assez délicat pour les peaux des enfants et des bébés. Un must!

calendula

Photo : Jacinthe Morin

Sa culture

On sème le calendula directement en terre entre avril et juin. Il germe rapidement, entre 5 et 10 jours après avoir été semé, mais demande jusqu’à 10 semaines avant de commencer sa floraison. Il se plaira aussi bien en terre qu’en pot mais il a besoin de soleil pour s’épanouir. Bien que le calendula soit une plante annuelle, il se ressème spontanément et fleurit du début de l’été jusqu’aux premières gelées. Il demande peu d’entretien, tolère tous les types de sols et égaye tous les jardins! Il est très utile dans les potagers, où il éloigne les insectes nuisibles des légumes.

Récolte

Comme la plupart des fleurs, le calendula se cueille rapidement après l’éclosion. Ce sont surtout les pétales qui sont utilisés, alors on peut laisser de côté les cœurs. On emploie les pétales frais ou on les fait sécher dans un endroit sombre et sec.

Utilisation

On l’apprécie particulièrement sous forme de macérât huileux pour confectionner nos onguents. Il s’utilise aussi dans les soins de la peau du visage et des cheveux.

On se sert plus rarement du calendula en usage interne, mais son infusion peut aider à soulager l’inflammation du tube digestif.

En cuisine, on peut utiliser les pétales de calendula dans une salade, comme garniture de desserts ou préparer des câpres avec les boutons des fleurs avant leur éclosion.

Astuce : Fais macérer des pétales de calendula dans du miel non pasteurisé pour obtenir un miel parfumé, aussi utile pour sucrer le thé que pour préparer un masque facial express.

Précautions d’usage

On évite l’usage interne durant la grossesse et avec la prise d’anxiolytiques, de calmants ou de sédatifs.

calendula

Photo : Jacinthe Morin

Guimauve

La guimauve n’est pas seulement une confiserie qu’on adore faire rôtir sur un feu en camping, c’est d’abord et avant tout une plante médicinale extraordinaire pour les soins de la peau! Ses fleurs mauves en trompettes et ses grandes feuilles douces comme de la fourrure la rendent unique. C’est surtout sa racine qui est utilisée en cosmétique et en soins de santé, car elle est facile à conserver une fois séchée. Toutefois, les fleurs ont aussi des propriétés non négligeables. La racine de guimauve est riche en mucilage, une substance qui se développe lorsque la racine est en contact avec de l’eau. C’est une sorte de gelée naturelle émolliente, c’est-à-dire qu’elle adoucit la peau et les muqueuses.

Sa culture

La guimauve peut se semer directement en terre en mai ou en juin, après les risques de gel mais pendant que le sol est encore froid, et la germination demande 10 à 30 jours. La guimauve aime le soleil et les sols humides. Elle fleurit de juillet à septembre. Contrairement à ses trois compagnes de la trousse, la guimauve doit être plantée en terre et n’apprécie pas de vivre en pot.

guimauve

Photo : Jacinthe Morin

Récolte

La racine est prête à l’emploi dès la deuxième année de vie du plant. On la cueille à l’automne, après que les feuilles soient mortes, préférablement aussi après la pluie pour que le sol soit plus facile à travailler. La racine doit être bien nettoyée et séchée avant d’être transformée. Les fleurs se cueillent au début de l’été et s’utilisent immédiatement après la récolte car elles sont très fragiles.

Utilisation

On l’emploie dans les soins de la peau du visage, du corps et des cheveux (c’est d’ailleurs la vedette de notre démêlant!). La poudre de racine de guimauve peut être intégrée dans les shampooings solides et pains de rasage.

On peut la glisser dans les sirops, les glycérés et les teintures. Elle est à prendre en cas de toux sèche : elle saura diminuer l’inflammation des voies respiratoires irritées. La fleur se consomme en infusion et possède des propriétés semblables à celles de la racine.

Astuce : Si tu n’as jamais essayé le glycéré de racine de guimauve, c’est le moment! Combine la racine de guimauve séchée avec 3 parts de glycérine végétale pour 1 part d’eau de source ou d’eau distillée, et laisse macérer 3 semaines avant de filtrer. Ça goûte le bonbon!

Précautions d’emploi

La guimauve, lorsque prise par voie interne, pourrait en théorie ralentir l’absorption de médicaments, aussi nous recommandons d’espacer la prise de guimauve de la prise de médication d’au moins 2 heures.

Camomille allemande

Cette mini-marguerite est bien connue des insomniaques. Très parfumée, son infusion est idéale pour calmer le stress et aider à induire le sommeil chez les adultes, les enfants, les bébés et même nos amis canins! Elle calme les spasmes du tube digestif et les spasmes utérins.

C’est une plante anti-inflammatoire majeure : elle vient au secours des peaux irritées, rouges ou tiraillées, et est excellente pour soulager les yeux fatigués. On peut l’intégrer dans les soins de la peau et les soins des cheveux, en particulier des cheveux blonds.

camomille

Photo : Jacinthe Morin

On l’appelle aussi la camomille matricaire (ou matricaire tout court). Il ne faut pas la confondre avec la camomille romaine (Chamaemelum nobile anciennement connue sous le nom de Anthemis nobilis) oet encore moins avec la grande camomille (Tanacetum partenium) dont les propriétés (et le goût!) diffèrent assez.

Sa culture

La camomille se sème directement à l’extérieur en mai ou en juin, ou alors à l’automne. Elle germe rapidement : entre 0 et 15 jours sont nécessaires. Elle se cultive bien en terre, en pot ou en jardinière, tant qu’elle profite du plein soleil. Elle est très généreuse de ses fleurs, en plus de se ressemer spontanément.

Floraison et récolte

La camomille fleurit à foison de juillet jusqu’aux gels. À l’instar du plantain, la camomille a beaucoup plus de valeur thérapeutique lorsqu’elle est fraîchement cueillie. On récolte seulement les fleurs et on les transforme rapidement selon nos besoins.

Il est quand même possible de faire sécher les fleurs, toutefois, elles doivent être utilisées dans les 6 mois. On les fait sécher à plat plutôt que suspendues pour qu’elles demeurent intactes.

Utilisation

Le macérât huileux de camomille est très polyvalent et fort utile pour calmer l’irritation cutanée des enfants et des bébés, il s’utilise pur sur la peau ou transformé en onguent, en beurre ou en crème. Les peaux matures l’apprécient aussi, il donne de l’éclat au teint et peut aider à soulager l’eczéma, la couperose et la rosacée.

Pour consommer la camomille en boisson, on peut la faire infuser dans l’eau pour une tisane classique, ou dans le lait végétal, comme dans notre recette de latté lunaire à la rose et à la camomille.

Les fleurs fraîches de camomille peuvent agrémenter une salade, se glisser dans un smoothie ou parfumer un dessert.

Astuce : Laisse infuser une quinzaine de fleurs de camomille fraîches dans une bouteille de vin blanc sec pendant une nuit. Filtre et savoure un verre de vin parfumé à la camomille!

Précautions d’utilisation

Léger risque d’allergie. Éviter de combiner la camomille avec des anticoagulants. La prise de camomille en interne est déconseillée sur le long terme durant la grossesse.

Plantain

Il y a de fortes chances que tu connaisses déjà le plantain sans le savoir! On le retrouve partout, à la campagne et en ville, dans les champs, les plates-bandes et même les craques de trottoir, et ce, sur presque tous les continents! Comme il est assez délicat de récolter des feuilles de plantain n’importe où à cause des pesticides et de la pollution des voitures, le faire pousser soi-même est la meilleure façon de s’assurer de sa qualité.

Les feuilles de plantain sont reconnues pour réduire l’inflammation et accélérer la régénération des tissus. On les utilise notamment pour soulager les piqûres d’insectes, les brûlures superficielles et les petites coupures ou écorchures.

plantain

Photo : Jacinthe Morin

En interne, le plantain aide à diminuer l’inflammation du tube digestif ainsi que du système respiratoire et à accélérer le renouvellement des muqueuses. Les personnes qui souffrent de maladies inflammatoires de l’intestin l’apprécient beaucoup, car il peut aider à calmer la douleur et les diarrhées. L’infusion de plantain aide à soulager les symptômes des allergies respiratoires et de l’asthme.

Sa culture

Le plantain germera mieux au froid, il est donc préférable de le semer à l’automne, en surface, toutefois il est aussi possible de le semer à la fin du printemps ou de partir les semis à l’intérieur, 6 à 8 semaines avant le dernier gel. Le plantain peut prendre jusqu’à 60 jours avant de germer, mais une fois qu’il est lancé, rien ne peut l’arrêter! C’est une plante très robuste qui ne demande pratiquement pas d’entretien : on voit bien comment le plantain urbain survit même en étant piétiné allègrement par les passants.

Récolte

Idéalement, on récolte les feuilles avant que les plants ne commencent à fleurir, bien que les feuilles matures soient encore utiles plus tard en saison. Les feuilles fraîches ont des propriétés beaucoup plus concentrées, il convient donc de transformer la plante rapidement après la récolte.

Utilisation

La façon la plus rapide d’utiliser les feuilles de plantain en cas d’urgence est d’en mâcher quelques-unes pour les réduire en pâte et d’appliquer celle-ci directement sur la blessure.

Bien sûr, le plantain se prête à des recettes plus élaborées : teinture, vinaigre, infusion, sirop, et macération huileuse pour confectionner crèmes, beurres corporels et onguents. Le macérât de plantain pur peut s’appliquer sur la peau pour calmer l’irritation chez les adultes, les enfants et les bébés.

On utilise d’ailleurs le vinaigre de plantain dans notre recette de calamine maison, et le macérât huileux dans notre onguent anti-démangeaisons (un incontournable en camping) ainsi que dans notre sirop contre la toux, dont c’est l’ingrédient vedette.

Les jeunes feuilles de plantain sont comestibles et très riches en minéraux! On peut les consommer crues en les intégrant dans une salade ou les faire cuire comme on le ferait avec les épinards.

Astuce : Glisse une poignée de jeunes feuilles de plantain fraîches dans un pesto pour ensuite garnir des pâtes, une pizza ou une trempette! Les feuilles de plantain ont curieusement un goût de champignon qui se marie à merveille avec les plats d’inspiration italienne.

Précautions d’emploi

On l’évite par précaution durant la grossesse, car le plantain en interne a possiblement des propriétés utérotoniques.

Sources

www.passeportsante.net

www.altheaprovence.com

www.promessedefleurs.com

www.theherbalacademy.com

www.gardeningknowhow.com

www.practicalselfreliance.com

www. naturalmedicines.therapeuticresearch.com

Les Trappeuses

Les Trappeuses, c’est le projet d’Audrey Woods, Marie Beaupré et Mariane Gaudreau (de gauche à droite sur la photo). Un projet entièrement féminin qui vise à inspirer les gens, depuis 2014, à adopter des gestes de consommation responsables et à fabriquer leurs produits cosmétiques et ménagers dans une approche minimaliste et à faible impact sur l’environnement. La demande grandissante pour nos ingrédients, notre livre (près de 20 000 exemplaires vendus en moins d’un an!), nos recettes (plus de 100 000 visiteurs uniques sur le blogue chaque mois) et nos produits nous a stimulé à franchir ce nouveau cap entrepreneurial: ouvrir une boutique en ligne en 2018, ainsi qu’un pignon sur rue en 2019!