Le beau temps est là! Et avec le soleil vient aussi l’envie de s’en protéger naturellement. Avant de décider de vous lancer dans la fabrication d’une protection solaire maison, nous trouvions important de faire le point sur différents éléments, afin de vous permettre de prendre une décision éclairée (tadum-tsi).

Est-ce que je devrais faire moi-même ma protection solaire?

Avant de commencer, mettons les choses au clair : les coups de soleil, ce n’est pas bon pour nous. Ça augmente les risques de cancer de la peau. Faut pas niaiser avec ça.

Considérant cela, est-ce qu’on devrait fabriquer notre propre écran solaire?

Nous trouvions important que vous soyez conscient.es que la fabrication maison d’un écran solaire est très critiquée par de nombreuses personnes et professionnels de la santé, comme Le Pharmachien, Lionel Ripoll, Lara McKenzie, et plusieurs autres. On vous invite à prendre connaissance de leur avis sur la chose pour vous aider à prendre votre décision.

On s’est demandé sérieusement si nous devions laisser en ligne notre recette de beurre solaire. Mais on a regardé la réalité en face : si les gens n’utilisent pas notre recette, ils vont se tourner ailleurs, vers une des 247 890 autres recettes disponibles sur le web qui ne présentent pas les pour, mais surtout les contre.

Pourquoi vouloir fabriquer son écran solaire?

Soyons honnêtes, sur le marché, les protections solaires naturelles coûtent un bras (pis une jambe). Et il suffit d’en appliquer en quantité minimale (chose qu’on fait rarement, soit dit en passant, que la protection soit naturelle ou pas) pour réaliser qu’on risque de débourser plusieurs centaines de dollars rien que pour ce produit durant la saison.

Écran solaire maison

Photo: Jacinthe Morin

Donc, plutôt que de se tourner vers des produits moins chers, mais contenant souvent des perturbateurs endocriniens et autres ingrédients moyens, ou des microparticules dommageables pour l’environnement, de nombreuses personnes en viennent à la conclusion qu’une recette maison est une alternative envisageable.

Faisons un petit calcul rapide. Selon les recommandations officielles, il faudrait 35 ml (ou 7 c. à thé) de protection solaire pour recouvrir le corps d’un adulte, et ce, à chaque application, soit aux 2 heures, peu importe le FPS.

Admettons que vous passiez une journée entière à l’extérieur, disons 10 heures, vous auriez besoin d’appliquer 175 ml de protection solaire au cours de cette journée. Comme un tube d’écran solaire varie souvent entre 150 et 200 ml, cela revient à dire que vous utiliseriez un tube complet ce jour-là. 

Considérant le prix des protections solaires naturelles du commerce, qui varie entre 15 et 40 $, il vous en coûterait en moyenne 350 $ pour 14 jours passés au grand air. Pour un adulte. Imaginez pour les familles! Outch. On comprend donc rapidement l’attrait qu’exercent sur les consommateurs les recettes de protections solaires maison.

Puisque notre recette a une belle visibilité sur le web, on a préféré la conserver, tout en nous assurant de vous fournir les informations nécessaires pour que vous, chers lecteurs et lectrices, puissiez prendre une décision en toute connaissance de cause.

Quand ne PAS utiliser un écran solaire maison?

N’utilisez PAS d’écran solaire fait maison à moins que vous ne soyiez à l’aise à 100 % avec l’idée ainsi qu’avec les risques que cela comporte.

Simple de même.

C’est votre choix, et vous êtes responsables de votre propre sécurité.

Bien que nous utilisions avec succès cette recette depuis plusieurs années sur nous-mêmes, nos ami.e.s et les membres de nos familles (quand on en applique correctement et suffisamment, on ne brûle pas), reste qu’aucun test n’a été fait en laboratoire pour valider son efficacité

Ce fait, en soi, est majeur. Et vous devez prendre pleinement conscience de ce que cela implique.

Les crèmes et beurres solaires maison n’offrent aucune garantie de protection, puisque les méthodes de fabrication, d’entreposage et d’application peuvent réduire l’efficacité du filtre minéral, en plus de n’avoir aucune garantie d’efficacité à la base.

On ne contrôle ni comment vous fabriquez vos propres produits, ni comment vous les entreposez, ni comment vous les appliquez sur votre peau.

De plus, selon certaines études, l’oxyde de zinc pourrait s’agglomérer et faire en sorte que la protection soit inégale au sein du produit. Chose qui ne se voit pas à l’œil nu.

Comment une protection solaire est-elle homologuée au Canada?

Un produit qui passe par toutes les étapes pour obtenir sa certification PSN (produit de santé naturel) de Santé Canada ainsi qu’un FPS doit d’abord :
  • Être fabriqué dans un laboratoire détenant un permis de fabrication de produits de santé naturelle (PSN) octroyé par Santé Canada;
  • Faire l’objet d’une étude clinique dans un laboratoire certifié afin de 1) tester si le produit offre une protection à large spectre ou non (test in vitro) et 2) mesurer, sur des humains, le temps d’exposition et établir le facteur de protection solaire (test in vivo);
  • Être soumis à des tests de stabilité, et ce, tant en ce qui concerne la dispersion de l’oxyde de zinc et/ou du dioxyde de titane que la durée de conservation du produit.

On s’entend pour dire qu’on ne peut aucunement reproduire ces tests à la maison.

Je comprends tout ça, je veux tout de même fabriquer ma protection solaire!

Quelques petits trucs importants à prendre en compte si vous décidez de vous lancer :
  1. L’oxyde de zinc ne se dissout pas dans les huiles. Il faut donc le garder en suspension de manière homogène dans la base de beurre. Pour ce faire, assurez-vous que l’oxyde de zinc ne se dépose pas au fond du contenant. Comment? En mélangeant à quelques reprises durant le refroidissement (idéalement avec un batteur sur socle).
  2. Appliquez l’écran solaire aux 2 heures ou après chaque baignade ou période d’effort physique. Les protections maison ne sont pas hydrofuges.
  3. Favorisez un ensemble de stratégies pour vous protéger du soleil : évitez de vous exposer entre 11 h et 15 h, portez des vêtements couvrants et un chapeau à large bord.
  4. Notre recommandation est la même pour tous les produits : testez d’abord la protection maison sur une petite partie de la peau avant de l’appliquer sur tout votre corps et de fous faire bronzer les quatre fers en l’air.
  5. Au printemps, notre peau n’est plus habituée au soleil. Même avec une protection solaire (commerciale ou non!), exposez-vous-y de manière graduelle pour éviter de brûler.
  6. Mettez suffisamment de produit pour couvrir toute la peau. Ne vous gênez pas sur la quantité! Le petit film blanc sur la peau, c’est normal. C’est ça, un écran minéral. Faut se lier d’amitié avec le film blanc. C’est ce qui vous protège. Pour vous donner une idée de quantité, on dit habituellement qu’il faut mettre l’équivalent d’environ un shooter de produit (7 c. à soupe, ou 35 ml) pour se crémer le corps au complet, et ce, à chaque application! Donc, après une journée au soleil (disons 10 heures), vous devriez avoir appliqué l’équivalent d’au moins 175 ml de protection. Oui, autant que ça.
Voilà, ça fait le tour! Profitez bien du beau temps!

Sources

Rabais éclair de 16% sur la boutique! 

Obtenez 16% de rabais sur notre boutique en ligne ou en magasin jusqu'à vendredi soir 23h59*!
Code promo: LARUCHEFESTIVE16