Skip to main content

Un beurre exfoliant moussant, ça se peut ça? Oui!

Dans notre livre À fleur de pots, on t’a présenté le concept de « routine de soins minimaliste ». Eh non, Homo sapiens n’a pas évolué pour appliquer mille et un produits sur son visage en vue d’avoir une peau équilibrée, contrairement à ce que tente de nous faire croire l’industrie des cosmétiques.

En réalité, notre peau a besoin de bien peu pour être heureuse : elle a surtout besoin d’être nettoyée régulièrement (avec une huile, un exfoliant, un hydrolat) et d’être nourrie (avec un sérum, un beurre ou une crème).

Les avantages du fait soi-même

Avec le temps, on a appris à simplifier notre routine de soins du visage (toi aussi, probablement!) et ces changements ont apporté plusieurs avantages.

  1. On a épuré notre salle de bain

Thank god. Fini, les armoires qui débordent de bouteilles en tout genre. Jadis, on en avait tellement qu’on n’avait même pas le temps d’utiliser tous les produits qu’elles contenaient. Ça nous donnait presque l’impression de ne pas prendre soin de nous puisqu’en fait, on n’appliquait pas les moult crèmes et produits hors de prix qu’on s’offrait.

  1. On ne fabrique que l’essentiel

Ça fait déjà plusieurs années qu’on a pris la décision d’apprendre à fabriquer nous-mêmes nos cosmétiques. Simplifier notre routine a facilité l’intégration de ce passe-temps (devrait-on dire obsession, haha?). Comme on n’a pas le temps de fabriquer une crème de jour, une crème de nuit, une crème hydratante pour le corps, une crème riche, un baume et un gel, on a limité notre production à l’essentiel en utilisant des matières premières de qualité. Verdict? On apprécie beaucoup plus nos produits et on les utilise réellement! Ce sont nos précieux, haha, on les fabrique et on les utilise avec amour et conscience.

  1. On a appris à prendre soin de nous avec des petits gestes simples

On te fait une confidence : on aime les routines. Pour tout! Une routine pour chaque chose nous permet d’intégrer des gestes dans notre quotidien sans nous sentir dépassées. C’est comme des rituels. Aussi, c’est rassurant de savoir que le matin, notre routine pour le visage ne nous prend que deux minutes. Eau, éponge de konjac, hydrolat, sérum neutre (ou un beurre visage), point final.

exfoliant moussant

Photo: Jacinthe Morin

L’exfoliant comme cosmétique essentiel

Après quelque essais erreurs, on a réalisé que moins on utilisait de produits sur notre peau, mieux elle se portait. Parce que tsé, des fois, trop c’est comme pas assez.

Les journées où on ne se maquille pas, on nettoie notre visage à l’eau ou avec un hydrolat. De plus, on fait un gommage au besoin lorsque notre peau nous le fait sentir (environ une fois par semaine). S’exfolier régulièrement avec un produit doux est très important, car il permet à l’épiderme de se débarrasser des peaux mortes accumulées qui ont tendance à boucher les pores et favoriser les imperfections. L’exfoliation permet donc à la peau du visage de retrouver son éclat, son élasticité, et de se réoxygéner.

Un exfoliant… moussant?

Ben oui toi! Savonneux à part de d’ça. La recette d’exfoliant maison qu’on te présente aujourd’hui est différente de nos recettes habituelles. Il s’agit bien d’un beurre exfoliant, mais auquel on a ajouté un peu de tensioactif pour le rendre moussant et nettoyant au contact de l’eau. Ouhhhh, intéressant, hein?

Non seulement il est de couleur terra cotta (euh wow!), mais il l est composé d’ingrédients clés qui vont permettre de raviver l’éclat de ta peau et de nettoyer tes pores :

  • macérât de mélisse pour une action antibactérienne (apprécié des peaux sujettes aux imperfections)
  • poudre de betterave pour son côté hydratant et riche en vitamine E
  • poudre de curcuma, qui est antioxydante et antibactérienne
  • poudre de pierre ponce fine pour une exfoliation en douceur
  • Sodium cocoyl isethionate (SCI) pour son côté moussant qui empêchera l’effet gras sur la peau
exfoliant moussant

Photo: Jacinthe Morin

Astuces pour réussir son exfoliation

  1. On exfolie le visage le MATIN et non le soir. Puisque la peau se régénère la nuit, c’est donc le matin qu’il faut éliminer les peaux mortes!
  2. On choisit un matin où on a le temps. Il ne sert à rien de s’exfolier sauvagement à la va-vite! On y va en douceur, car plus on agresse la peau, plus elle va produire du sébum et plus elle sera sujette aux imperfections.
  3. On réalise les étapes dans l’ordre : 1) on applique l’exfoliant sur une peau propre en faisant de petits cercles; 2) on applique 2-3 poushd’hydrolat et on frotte pour faire mousser; 3) on rince avec une débarbouillette et 4) on termine avec notre soin nourrissant préféré au choix.

Exfoliant moussant à la mélisse

Tu auras besoin de
Préparation
  1. Dans le mortier, réduire le SCI en poudre fine en prenant soin de porter un masque pour éviter que les poussières volatiles pénètrent les voies respiratoires.
  2. Verser la poudre dans le pot Mason de 250 ml.
  3. Ajouter dans le même pot le beurre de karité, le macérât de mélisse, la poudre de betterave, le curcuma, l’argile blanche et le miel.
  4. Placer le pot au bain-marie, à feu doux, jusqu’à ce que les ingrédients soient bien fondus. Mélanger doucement.
  5. Retirer du feu et placer le mélange au frigo quelques minutes.
  6. Une fois le mélange figé, incorporer la poudre de pierre ponce. Bien mélanger avec une fourchette ou un petit fouet jusqu’à ce que la texture du gommage soit lisse et crémeuse.
  7. Conserver dans le pot avec un couvercle hermétique.

Fabriquer son macérât de mélisse

Pour fabriquer notre exfoliant, tu devras d’abord fabriquer ta propre macération de mélisse. Tu auras besoin de :

Préparation

  1. Ajouter la mélisse et l’huile de tournesol dans un pot Mason de 250 ml.
  2. Verser environ 1 pouce d’eau dans une casserole et porter à ébullition.
  3. Réduire le feu au minimum et y placer le pot Mason, afin d’en faire un bain-marie. On peut déposer une guenille au fond de la casserole pour éviter que le pot gigote avec la chaleur.
  4. Chauffer à feu doux pendant minimum une heure.
  5. Laisser refroidir avant de filtrer.

Les Trappeuses, c’est le projet d’Audrey Woods, Marie Beaupré et Mariane Gaudreau, un projet entièrement féminin qui vise à inspirer les gens, depuis 2014, à adopter des gestes de consommation responsables et à fabriquer leurs produits cosmétiques et ménagers dans une approche minimaliste et à faible impact sur l’environnement. La demande grandissante pour nos ingrédients, notre livre (plus de 30 000 exemplaires vendus à ce jour!), nos recettes (plus de 100 000 visiteurs uniques sur le blogue chaque mois) et nos produits nous a stimulées à franchir ce nouveau cap entrepreneurial: ouvrir une boutique en ligne en 2018, ainsi qu’un pignon sur rue en 2019!

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.