Skip to main content

Le maskné, quessé ça?

Avec la pandémie de COVID-19, on doit faire face à plusieurs changements dans nos habitudes de vie, entre autres le port du couvre-visage. Ughhhhhhh…

maskné

Photo: Jacinthe Morin

Plusieurs personnes ont remarqué l’impact de celui-ci sur l’état de leur peau; elles voient apparaître des éruptions cutanées aux endroits couverts par le masque : les joues, le nez et le menton. On a même inventé un mot-valise pour décrire ce phénomène : le « maskné », contraction des mots masque et acné.

Masque et acné : pourquoi?

D’abord, voici quelques explications sur ce qui cause l’apparition de problèmes de peau. Trois phénomènes se produisent lors du port du masque :

1. La friction du tissu avec la peau a tendance à l’irriter et causer des rougeurs et de l’inflammation;

2. Le masque emprisonne l’air expiré, la sueur, le sébum, la chaleur et l’humidité. Un cocktail parfait pour le développement de bactéries!;

3. La desquamation naturelle est ralentie. Alors qu’en temps normal la peau « s’exfolie » et se renouvelle d’elle-même, le port du masque entraîne une accumulation de cellules qui bloquent les pores et provoquent l’inflammation.

Tous ces facteurs sont propices à l’apparition de boutons, de bosses ou de points noirs, même chez les personnes qui n’ont jamais eu ces problèmes dans le passé.

Avant de recourir aux crèmes médicamentées et aux traitements esthétiques dispendieux pour dompter ton maskné, on te donne quelques conseils pour améliorer l’apparence de ton visage et son bien-être en général. À toi de voir ce qui convient à ta peau et l’intégrer dans ta routine de soins corporels!

7 astuces pour contrer le maskné

markné

Photo: Jacinthe Morin

1. Bien nettoyer son couvre-visage

Très important: On évite de porter le même couvre-visage deux jours de suite sans l’avoir nettoyé. On privilégie un nettoyage à l’eau chaude pour éliminer le plus de bactéries possible, et on utilise un savon doux pour ne pas irriter la peau davantage, comme un savon à linge pour peau sensible ou un savon de Castille liquide sans parfum.

On préfère les couvre-visages fabriqués avec des tissus naturels plutôt que synthétiques. On oublie le nylon et la rayonne: ça ne respire pas!

Si c’est possible, on laisse respirer sa peau en enlevant le couvre-visage quand la situation le permet : en marchant dehors, dans la voiture, chez soi… Il est aussi important de traîner sur soi un couvre-visage de rechange pour pouvoir le changer après avoir eu chaud ou avoir fait de l’exercice. Un masque humide est beaucoup moins efficace.

Oh, et finalement, ça ne nuit pas non plus de laver ses taies d’oreiller et ses cheveux un peu plus souvent!

2. Nettoyer son visage matin et soir

La peau du visage devrait être propre avant d’être recouverte du couvre-visage. Un petit nettoyage matinal s’impose. Comme toujours, on déconseille de nettoyer le visage avec du savon, même un savon doux. On préfère utiliser une huile végétale non comédogène, un nettoyant biphasé ou simplement une débarbouillette d’eau chaude pour retirer les impuretés en douceur.

On nettoie la peau à nouveau le soir. L’éponge de konjac est une excellente alternative pour se laver le visage sans savon ni produit nettoyant! On utilise de l’eau tiède et on sèche en tapotant doucement avec une serviette, sans frotter. L’idée est de traiter la peau de son visage avec le plus de douceur possible!

3. Éliminer les cellules mortes

Pour éviter que les pores ne se bouchent (l’une des causes du maskné), il est important d’éliminer les cellules mortes avec une exfoliation une ou deux fois par semaine. Il faut toujours y aller avec douceur! On a tendance à croire qu’en s’exfoliant le visage comme si on frottait une tache dans le fond du bain, on améliore l’apparence de la peau, mais c’est tout le contraire!

Toutes les agressions peuvent augmenter les rougeurs et déséquilibrer la production de sébum. La peau du visage est délicate et un peu capricieuse, on l’exfolie toujours avec délicatesse. Pour les adeptes de cosmétiques maison, on préfère utiliser des poudres très fines et non abrasives, comme des flocons d’avoine en poudre, nos poudres de plantes ou notre poudre de pierre ponce extra-fine qui est assez douce pour une exfoliation du visage tout en délicatesse. On aime d’ailleurs ajouter ces poudres à notre base de beurre pour le visage! Simple comme bonjour.

Pour stimuler la circulation sanguine et le renouvellement naturel de l’épiderme, on masse le visage avec des techniques douces. Chez les Mauvaises Herbes, on est fans des massages faciaux inspirés du gua sha, une technique chinoise ancestrale qui consiste à masser le visage avec une pierre plate pour stimuler la circulation sanguine et lymphatique et donner de l’éclat à notre visage. On a remarqué que les pores de notre peau se sont affinés, et que la production de sébum s’est normalisée, ce qui signifie moins de boutons et points noirs, des tissus plus toniques et une apparence réduite des rides fines. L’essayer, c’est l’adopter!

4. Hydrater et nourrir sa peau

On utilise une crème légère et pas trop riche pour nourrir et hydrater sa peau. En appliquant une crème sur le visage avant de mettre le masque, on crée une barrière qui réduit les frottements du tissu sur la peau.

Les hydrolats peuvent aussi s’avérer utiles, en particulier ceux d’hamamélis, de lavande vraie et d’achillée millefeuille, qui ont des propriétés astringentes (resserrent les tissus et les pores), apaisantes (aident à diminuer les rougeurs) et revitalisantes (atténuent les petites imperfections et donnent de l’éclat à la peau).

Parmi les huiles végétales, l’huile de margousier (oui, oui, elle pue, c’est normal!) peut être utile pour prévenir l’apparition de boutons et calmer l’irritation cutanée et l’huile de jojoba est reconnue pour sa capacité à équilibrer la production de sébum. Ces huiles peuvent être incorporées dans une recette de sérum quotidien ou dans une recette de crème hydratante. Pas d’huile de margousier sous la main? Tu peux aussi faire un macérât huileux à partir de feuilles ou de poudre de margousier. C’est par ici pour découvrir comment faire un macérât huileux. Simplissime, tu vas voir!

5. Masque à l’argile

Une fois par semaine, on gâte sa peau avec un masque d’argile! L’argile verte est particulièrement indiquée pour les peaux grasses alors que les peaux sensibles préfèrent l’argile blanche, claire ou rose. On mélange l’argile avec de l’eau et une petite quantité d’huile végétale pour obtenir une pâte qu’on applique sur tout le visage. On laisse le masque en place environ 15 minutes et surtout, on évite qu’il sèche en le mouillant au besoin!

6. Astuce magique : la poudre matifiante

Avant de mettre le couvre-visage, et au besoin durant la journée, on peut appliquer une poudre matifiante, ça permet d’absorber l’excédent de sébum, réduire l’effet luisant de la peau et prévenir l’apparition de nouveaux boutons!

7. Utiliser des huiles essentielles antibactériennes

Pour freiner la prolifération des bactéries, plusieurs huiles essentielles peuvent être salutaires! Parmi nos préférées, il y a le tea tree (Melaleuca alternifolia), le bois de Hô (Cinnamomum camphora linaloliferum) et la lavande aspic (Lavandula latifolia).

maskné

Photo: Jacinthe Morin

Pour éviter d’irriter la peau, on les dilue à une concentration maximale de 2 % dans son sérum ou sa crème pour le visage.

Et voilà! On espère que ces astuces t’aideront à reprendre le contrôle de ton maskné. <3

Les Trappeuses, c’est le projet d’Audrey Woods, Marie Beaupré et Mariane Gaudreau, un projet entièrement féminin qui vise à inspirer les gens, depuis 2014, à adopter des gestes de consommation responsables et à fabriquer leurs produits cosmétiques et ménagers dans une approche minimaliste et à faible impact sur l’environnement. La demande grandissante pour nos ingrédients, notre livre (plus de 30 000 exemplaires vendus à ce jour!), nos recettes (plus de 100 000 visiteurs uniques sur le blogue chaque mois) et nos produits nous a stimulées à franchir ce nouveau cap entrepreneurial: ouvrir une boutique en ligne en 2018, ainsi qu’un pignon sur rue en 2019!

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.