fbpx

Des mottons dans mon baume à lèvres? Des p’tites grenailles dans mon beurre fouetté? C’est quoi ça?

Cette question revient assez souvent. Personne n’aime le beurre de karité granuleux, mais ça arrive, assez souvent en plus! On vous rassure : ça ne change ABSOLUMENT rien à l’efficacité du produit. Les p’tits mottons vont partir au contact de la chaleur de votre peau. On peut les retrouver dans tous les « grades de qualité » du beurre de karité, qu’il soit biologique ou non, raffiné ou non. Eh oui, même dans celui de notre boutique en ligne! Ce n’est pas une question de qualité. C’est une question de chimie!Karité

Les p’tits grumeaux, c’est quoi?

Est-ce un contaminant extérieur? Est-ce que le beurre de karité est devenu rance? Pas du tout! Les p’tites granules sont simplement le résultat d’un changement de température, souvent un refroidissement trop lent, qui cause une cristallisation dans la structure moléculaire du beurre et donc, des p’tits mottons.

Les beurres végétaux (karité, mangue, cacao) ont tous des points de fusion différents. À l’intérieur de chaque beurre, on retrouve différents types d’acides gras, qui ont eux aussi des points de fusion différents. Lorsqu’un beurre est chauffé, les acides gras sont séparés les uns des autres. Si le beurre est refroidi trop lentement (sur le comptoir au lieu du congélo, par exemple) ces fractions peuvent rester séparées, ce qui donne au beurre une texture granuleuse. Le karité est particulièrement sensible à ce phénomène!

Est-ce que ça se corrige?

Oui! Heureusement, avec quelques stratégies, il est possible d’éviter les mottons.

La clé est dans le refroidissement. Il faut que vos produits refroidissent rapidement, et pour ce faire, il faut respecter deux choses :

1. Ne pas surchauffer les beurres

On ne doit jamais surchauffer les beurres, car plus un beurre est chaud, plus il met de temps à refroidir. Plus il met de temps à refroidir, plus on augmente le risque de cristallisation. Pour éviter ça, on fait fondre nos ingrédients en fonction de leur point de fusion. Si vous avez de la cire d’abeille dans la recette, faites d’abord fondre cet ingrédient, puisque son point de fusion est plus élevé et qu’il prendra plus de temps à fondre. Ajoutez ensuite le beurre de karité, et à la toute fin, les huiles végétales ou macérations. Retirez du feu dès que tout est homogène et fondu.

Si vous faites un beurre fouetté karité-huile d’olive, nul besoin d’amener le karité à 60 degrés dans votre bain-marie! Stoppez la chaleur une fois le beurre fondu et les autres ingrédients bien amalgamés.

Les points de fusion des principaux ingrédients cosmétiques :

2. Refroidir rapidement

Pour éviter les grumeaux, le congélateur sera votre meilleur ami. Le réfrigérateur n’est pas interdit, mais les risques de cristallisation seront plus grands (on le rappelle ici : ce n’est pas grave les grumeaux, là, ça n’enlève rien à l’efficacité du produit!).

Combien de temps au congélo?

Cela va varier en fonction des quantités de produits et de la grosseur de vos contenants : entre 15 et 30 minutes, habituellement, c’est suffisant. L’idée est de refroidir vos produits complètement, et rapidement. Pour une grosse quantité, on pourrait peut-être aller jusqu’à une heure. Assurez-vous simplement que tout soit complètement solidifié. Après quoi vous pouvez sortir et conserver vos produits à température pièce, dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

Et les beurres fouettés?

La meilleure façon de fouetter un beurre est d’abord de placer le mélange fondu dans le congélateur pendant environ 10 à 20 minutes, jusqu’à ce que le mélange soit presque solidifié. Puis, à l’aide d’un batteur sur socle ou d’un mélangeur à main, fouettez le mélange pendant environ 15 à 25 minutes.

Wow, plus de grumeaux, alors?

Presque, mais peut-être pas nécessairement. Eh non, plate de même! Tout va dépendre des conditions d’entreposage de votre produit! Si vous habitez au 10e étage d’un bloc-appartements sans air climatisé et que les températures frôlent les 40 degrés en été, votre beurre va fondre à nouveau, et se solidifier lentement lorsque la température va rafraîchir. Il n’est donc pas impossible qu’à long terme, des grumeaux se forment. Même chose si votre baume à lèvres fond au soleil dans votre auto et qu’il fige à nouveau le soir venu.

C’est ça, les produits naturels faits avec des ingrédients bruts! Ça varie, ça change, c’est normal et ce n’est PAS GRAVE. Pour tout de même éviter cela dans la mesure du possible, tenez-les à l’abri de la chaleur et de l’humidité, et si la température dépasse 24 °C, conservez ceux qui contiennent du beurre de karité au réfrigérateur. Votre beurre fouetté ne sera plus aussi fluffy, mais il ne sera pas granuleux. À vous de voir ce que vous préférez!

Avec les produits « standard » du commerce, on nous a habitués à la stabilité. On les achète un peu comme des denrées non périssables, on les laisse des années dans nos armoires et on tient pour acquis qu’ils sont encore « bons ». Et ce n’est pas faux! Ils sont stables. Mais pourquoi ils sont stables aussi longtemps? Ce n’est pas de la magie. C’est parce qu’ils contiennent souvent de nombreux agents de conservation puissants et des ingrédients stabilisateurs… Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je préfère opter pour des ingrédients bruts et naturels un peu plus instables et capricieux, mais tellement plus sains pour nous et la planète!

Sur ce, bonne fabrication!

Marie

Auteur Marie

Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, directrice d'un organisme, intense et résolument grano/sorcière. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : Trouver l'équilibre entre mes valeurs écologiques, notre société de consommation et mon bien-être. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le liniment oléocalcaire. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

Tous les billets de Marie

Rejoindre la discussion 3 commentaires

Répondre

X