was successfully added to your cart.

Dans mon coin de pays, les brûlots, les maringouins et les mouches à chevreuil sont sortis. Tous en même temps, j’vous l’dis! Et ils sont MÉGA voraces, en plus. Avec le dégel et le regel du printemps bizarre de 2016, les moustiques n’ont pas pu se nourrir adéquatement, comme ils le font normalement. Cela veut donc dire qu’ils sont affamés et qu’on est vraiment un festin ambulant sur lequel ils se garrochent avec encore moins de délicatesse que d’habitude. Avec mon enfant qui demande à aller dehors dès son réveil (6 h du matin!) et qui dormirait à l’extérieur s’il le pouvait, on n’a pas le choix de faire avec et de continuer nos activités estivales comme si les mini prédateurs n’étaient pas là. Le gros hic, c’est qu’on se fait bouffer au centimètre carré. On rentre donc le soir dans la maison tout boursouflés de piqûres, et se gratter est maintenant une activité familiale haha.finger-holding-up

S’il y a bien un allié vert que j’ai rencontré à date dans mon parcours d’apprentie herboriste, c’est le très cher PLANTAIN, aka Plantago major ou Plantago lanceolata (les deux sont interchangeables). Chez moi, j’ai surtout la variété major. Cette herbe, qualifiée de «mauvaise» par de nombreuses personnes, est en fait un véritable trésor de la pharmacie verte. Je pourrais en parler pendant un bon trois jours, mais je perdrais un peu l’essence du pourquoi de ce texte, celle-ci étant de vous offrir une recette super simple d’onguent fait maison qui saura apaiser haut la main les séances de grattage quasi interminables qui se finissent souvent de façon très sanglante (bon, j’en mets un peu).

P.S.: Si jamais vous ressentez un jour  une folle envie de vous gratter, mais que vous n’avez pas avec vous votre onguent magique, vous pouvez aussi appliquer le jus du plantain directement sur vos piqûres. Cueillez quelques feuilles, mâchez-les un tout petit peu pour en extirper le jus médicinal et appliquez directement les feuilles sur vos bobos pour vous soulager illico presto!Plantain

Dans cette recette, je mets en valeur la formidable capacité du plantain à extirper les «poisons» des piqûres, qui causent les démangeaisons bien connues. C’est aussi un excellent vulnéraire, ce qui veut dire qu’en cas de petits bobos typiques des virées à l’extérieur, le plantain sera d’une efficacité incroyable pour désinfecter et aider la réparation des tissus.

Armez-vous d’un petit panier et arpentez les alentours avec les enfants, vous trouverez sans doute du plantain puisqu’il est à peu près partout; la preuve qu’on en a tous besoin!

Ingrédients 

  • ¼ t. (60 ml) de macérât huileux au plantain (à base d’huile d’olive de qualité, pressée à froid et bio si possible)
  • 1 c. à s. (15 ml) de cire d’abeille râpée (épaississant)
  • 1 c. à s. (15 ml) d’argile verte en poudre (apaise les piqûres d’insectes et absorbe leur petit «venin»)
  • 30 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic* – Lavandula latifolia (cicatrisante, antibactérienne, sécuritaire après 3 mois de grossesse, pendant l’allaitement et pour les bébés de plus de 3 mois ainsi que les enfants, mais je vous suggère de consulter le guide de Caroline sur l’utilisation des huiles essentielles pour en savoir plus)

Psst, psst! Vous pouvez ajuster votre recette selon la quantité de macérât huileux et de plantain que vous aurez acheté ou récolté, tout en gardant les proportions de ma recette.

Méthode à chaud pour réaliser le macérât huileux au plantain

Pour fabriquer votre macérât huileux, vous aurez besoin de feuilles de plantain fraîches ou séchées, soit 50 g environ, ce qui correspond à une bonne poignée. J’y vais à peu près, mais vous pourrez ajuster la recette selon la quantité récoltée. Vous aurez également besoin d’huile d’olive de qualité, pressée à froid et, dans le meilleur des mondes, bio.

Si vous choisissez des feuilles de plantain fraîches, faites-les d’abord flétrir à l’ombre et dans un endroit aéré pendant environ 2 jours. L’eau contenue dans les feuilles s’évaporera et permettra une meilleure conservation de l’huile.FullSizeRender

Ensuite, hachez grossièrement les feuilles pour briser les parois cellulaires de la plante et ainsi permettre une meilleure extraction des constituants médicinaux du plantain.

Puis, dans un bain-marie (je vous suggère d’utiliser un pot Mason), mettez les feuilles et couvrez d’huile jusqu’à ce que celle-ci les dépasse d’un pouce à un pouce et demi.plantain_fotor

Chauffez à feu doux (pour ma part, une heure a été suffisante). Fiez-vous à vos sens. Lorsque l’huile sent «l’herbe», qu’elle change légèrement de couleur et que les feuilles de plantain semblent avoir tout donné, c’est fini!

Filtrez dans une tasse en verre graduée pour vous permettre de voir combien de millilitres d’huile vous avez obtenus.

Vous pouvez redonner à la nature les feuilles de plantain ;) ou les mettre au compost.

Procédure pour réaliser l’onguent anti-démangeaisons au plantain tout-puissant

Dans un bain-marie, faites fondre la cire d’abeille.FullSizeRender_44

Une fois la cire fondue, ajoutez l’huile et brassez légèrement avec un petit bâton de bois. Lorsque le mélange est bien homogène, ajoutez l’argile verte (en saupoudrant) et, à la toute fin, l’huile essentielle. Finalement, versez le mélange encore liquide dans un contenant.

Laissez figer et badigeonnez vos piqûres d’insectes!plantain_compressor

Bon été dehors, gang!

Estelle

Auteure Estelle

Je me décris comme : Une mère nature.
Ma devise : «Est-ce que c’est végétalien?» Suivi de : «… et bio?» Haha! je blague… à peine.
Mon cheval de bataille écolo : La nourriture saine et les médecines alternatives avant tout, tout, tout (et le grand bonheur que ça nous apporte!).
Mes faiblesses : Ma poubelle qui, je trouve, se remplit trop vite.
Ma recette DIY favorite : Définitivement mon onguent tout-usage aux plantes guérissantes; il relève du miracle!
Je jase de quoi sur le blogue? Principalement de soins à base de plantes, autant pour les petits que pour les grands.

Les billets de Estelle

Join the discussion 18 Commentaires

  • Frédérique dit :

    Cet onguent peut-il être fabriqué avec de l’argile blanche? Merci!

    • Estelle dit :

      Oui ! Je ne vois pas du tout pourquoi tu ne pourrais pas substituer la verte avec la blanche si c’est celle que tu veux mettre :)

      Estelle

  • Lou dit :

    J’utilise le plantain depuis… la nuit des temps et je confirme que c’est très efficace pour les piqûres de mouches diverses. Merci pour la recette!

  • Hélène dit :

    Est-ce que je peux remplacer la lavande aspic par de la lavande vraie (Lavendula angustifolia vera)? C’est celle que j’ai dans ma pharmacie… Merci!

    • Estelle dit :

      Bonjour Hélène! Oui vous pouvez! J’ai choisi la lavande aspic puisque celle-ci a un effet précis sur les piqûres de moustiques, cependant, vous aurez tout de même les effets très polyvalents de la lavande vraie en plus de ceux du plantain et de l’argile!

      Merci!

  • Valérie T. dit :

    Est-ce que cet onguent pourrait être utilisé pour empêcher les démangeaisons des dermatites/eczéma? J’ai bien de la difficulté à trouver « ZE » crème anti-démangeaison pour mon eczéma.. car quand je commence à me gratter.. ouf.. J’utilise une crème spécialisée pour les peaux supra sèches avec un anti-démangeaison mais c’est pas super naturel.. je recherche un truc pour remplacer.. des idées? :)

    • Woody dit :

      Bonjour Valérie,
      Je me permets de te répondre parce que Estelle, l’auteure du billet, vient d’accoucher (bref, elle est occupée ailleurs haha), mais je me rappelle que pour l’eczéma, elle m’avait déjà conseillé de faire un macérât huileux avec 1 part de calendula, 1 part de racine de consoude, 1 part de feuille de consoude et 1 part de Millepertuis. La calendula (souci) est généralement conseillée pour lutter contre l’eczéma.

      Merci de suivre Les Trappeuses!

      • Marjorie dit :

        Si je peux me permettre de répondre moi aussi pour une crème pour l’eczéma (je n’ai aucune formation mais j’ai l’expérience d’une maman d’un petit garçon qui a de l’eczéma depuis toujours et qui a essayé tellement de sorte de crèmes! ;) ) Alors nous il y a 2 crèmes maison qui ont bien fonctionnés, une avec du beurre de karité, de l’huile d’avocat et de la vit. E (si tu veux les quantités dis-le moi) et récemment ça ne fonctionnait plus (avec l’eczéma il faut régulièrement changer de crème…) Alors maintenant c’est 1/8 t. de cire d’abeille, 1/4 t. d’huile de Calendula, 1 c. à. s. de beurre de mangue et 4 capsules de vit. E.! C,est ce qui fonctionne le mieux présentement!! :)

  • Marjorie dit :

    J’ai fais la recette en suivant les étapes (sans mettre d’huile essentielle par contre) mais en figeant sur le comptoir l’argile verte s’est toute déposée au fond alors j’ai une crème 2 étages :P Comment faire pour que ça reste tout bien mélangé?

    • Marie dit :

      Bonjour Marjorie,

      Je t’ai répondu sur Facebook, mais je vais te l’écrire ici aussi, puisque ça pourrait servir à d’autres.

      Tu peux accélérer le processus de refroidissement en mettant au congélateur quelques temps. Comme cela, l’argile aura moins de temps pour se déposer.

      En refroidissant, tu peux aussi mélanger à quelques reprises afin que l’argile ne se dépose pas au fond.

      Pour corriger le tout, tu peux refaire fondre au bain-marie sans problème.

      J’espère que ça répond à ta question!

      • Marjorie dit :

        Oui merci beaucoup!! :)
        ceci étant dit on l’aime beaucoup jusqu’à date même si l’effet de l’argile verte n’est pas 100% là et qu’on a pas d’huile essentielle!! ;)

  • Marie-Noël dit :

    Bonjour j’aimerais savoir si je peux utiliser de l’huile de chanvre pour faire le macerat huileux de plantain. Merci

  • Julie-anne dit :

    Bonjour!
    Si j’ai juste de l’hydrolat de lavande sous la main , pensez-vous que je pourrais substitué les
    HE par ca?
    Merci!

    • Mariane dit :

      Bonjour! Les hydrolats et les HE n’ont pas la même composition, alors ils ne peuvent pas être substituées malheureusement!

      Mariane

    • Senga dit :

      bonjour! c’est un très bonne idée! l’huile de chanvre! mais je crois que c’est très cher…:-/ bien a vous! :-) merci Les Trappeuses!!! MERCI INFINIMENT ! vos recettes sont MerVeilleuses! <3 :-)

  • celine dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette recette elle m’a empéché de devenir folle ;) .
    Je l’ai utilisée pour calmer des démangeaisons dues à la gale et cela a très bien fonctionné. J’ai juste remplacé l’HE de lavande par du tea tree (car j’ai lu qu’elle tuais les sarcopes de la gale).

    Merci encore

    Céline

    • Senga dit :

      Ohlala Céline :-) merci pour cette idée! effectivement, j’ai eu l’occasion, il y a quelques années de subir une infestation de gale apportée chez moi par une personne pas très bien-veillante…:-( et ce fût horrible a vivre! impossible de fermer l’oeil de la nuit et démangeaisons a devenir folle! sans compter que de savoir tout çà sur soi et même dormir avec ….pfff! galère! excellent merci pour l’idée! <3 :-)

  • Aude dit :

    Bonjour,

    Je te remercie pour ta recette, réalisée ce soir, en réalisant le macérât à la mijoteuse (10h) pour une température mieux maîtrisée que sur mes plaques électriques qui ont tendance à être un peu trop fortes. J’ai rajouté à la préparation quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse, réputé pour calmer, entre autre, les piqûres, et un peu de vitamine E pour une conservation prolongée.
    Je viens d’essayer le résultat sur mes pieds, littéralement dévorés il y a quelques jours par des moustiques tigres (autant dire que rien qu’une chaussette me rend dingue) et là… le bonheur ! Une agréable impression de fraîcheur et des pieds enfin désenflés et sans démangeaisons !
    Mille mercis pour cette fantastique recette, je pense même en refaire pour en offrir à mes amis !

Répondre

X