Skip to main content

Tu cherches une alternative plus saine à ta fameuse eau de Javel pour blanchir ta belle literie? Ou quelque chose d’aussi efficace pour détacher que ton Oxyclean? Trois mots : percarbonate de soude.

Les Mauvaises Herbes - Percarbonate de soude

Photo: Marjorie Guindon

Le percarbonate de soude (ou de sodium) est une poudre blanche hyper pratique, qu’on appelle aussi « eau oxygénée solide ». Sa formule chimique est Na2CO3·1.5H2O2. En gros, la formule en question nous informe que cet ingrédient est le résultat d’une réaction entre du carbonate de soude et de l’eau oxygénée.

Il ne faut surtout pas le confondre avec le bicarbonate de soude, les cristaux de soude ou la soude caustique. Ce sont tous des ingrédients complètement différents, avec des utilités et précautions à prendre très différentes aussi.

Pourquoi on l’aime?

  • C’est un agent blanchissant hors pair.
  • Il n’altère pas la couleur.
  • C’est un détachant magique (sang, vin, café, chocolat, gazon, gras, encre… name it!).
  • C’est un désinfectant efficace.
  • Il élimine les moisissures.
  • Il agit comme anti-odeurs.
  • Il a un effet détartrant.
  • Il est écologique.
  • Il est économique.
  • Il peut faire office de nettoyant tout usage (on l’aime aussi dans la cuisine, la salle de bain, pour détacher un tapis, etc.).

C’est ni plus ni moins le meilleur des deux mondes entre l’eau de Javel et l’Oxyclean, sans les effets néfastes sur l’environnement, puisqu’il ne contient ni chlore, ni phosphate, ni conservateur. 

Un pouvoir détachant et blanchissant, mais sans l’effet de décoloration de l’eau de Javel, sans l’odeur de piscine, et sans culpabilité, avec en plus des utilités partout dans la maison? Avoue que ça te tente!

Quelques précautions

Avant de te lancer, il faut tout de même prendre quelques précautions d’usage :

  • Il est préférable d’utiliser des gants lorsqu’on fait du ménage avec du percarbonate de soude.
  • On évite d’inhaler la poudre ou les vapeurs dégagées lorsqu’on le mélange avec de l’eau.
  • Il ne faut JAMAIS entreposer le percarbonate de soude lorsqu’il est mélangé avec de l’eau. Il y a alors dégagement d’oxygène, et si le mélange est mis dans un contenant hermétique, cela pourrait le faire éclater! On conserve cet ingrédient sous forme de poudre seulement, dans un endroit sec.
  • Attention: au contact de l’eau, le percarbonate de soude fait de la belle mousse qui a tendance à gonfler. Pour le trempage, ne remplis pas trop ton récipient d’eau sous peine de débordement!
  • On évite tout contact du percarbonate de soude avec les yeux, ainsi que la peau du visage et du corps.
  • Il faut tenir le produit loin de toute flamme.
  • Il ne faut pas l’avaler, évidemment…
  • Et il faut le tenir hors de portée des enfants.
Percarbonate de soude

Photo: Jacinthe Morin

Maintenant que c’est dit…

On l’utilise comment, ce fameux percarbonate de soude?

Pour blanchir

  • Tes draps/vêtements/textiles sont vraiment jaunis? Opte pour un bon trempage. Remplis un bain ou un grand lavabo (préférablement d’eau bouillante), et ajoute du percarbonate. On peut compter une cuillère soupe par 5 L d’eau. Pour une baignoire standard ayant une capacité de 40-60 L, tu utiliserais donc environ 1/2 tasse de percarbonate. Tu peux laisser tremper toute la nuit tes tissus blancs. Quant à tes vêtements de couleur, s’ils ont besoin d’être lavés en profondeur, tu peux utiliser le percarbonate dans les mêmes proportions, mais laisse-les tremper 1 heure seulement.
  • Entretien : pour garder tes blancs éclatants, ajoute simplement une cuillère à soupe de percarbonate dans ta brassée de lessive.
Percarbonate de soude

Photo: Jacinthe Morin


Pour détacher

  • Tu te bats avec une tache tenace sur un vêtement? Forme une pâte avec du percarbonate et de l’eau. Applique la pâte sur la tache et laisse agir quelques minutes avant de mettre le tissu dans la machine à laver.
  • Pour des taches plus légères (sur les couleurs ou les blancs), ajoute 2 cuillères à soupe à ta brassée de lessive habituelle.
Percarbonate de soude

Photo: Jacinthe Morin

À noter : le percarbonate de soude est particulièrement efficace lorsque l’eau est tiède ou chaude (à des températures de 40 °C à 60 °C). ATTENTION, si tu l’utilises pour nettoyer des serviettes sanitaires lavables, bien les rincer à l’eau froide pour retirer le surplus de sang avant et faire un trempage à l’eau tiède, pas chaude, pour éviter de «cuire» le sang. 

Percarbonate de soude

Photo: Jacinthe Morin

Pour la salle de bain

  • Nettoyer les joints de céramique

On l’aime pour nettoyer les joints de céramique parce qu’il élimine le calcaire et la moisissure! Suffit de faire une pâte, de l’appliquer, de laisser agir un peu et de frotter avec une brosse (astuce : utilise une vieille brosse à dents pour ce genre de corvées!).

  • Nettoyer la toilette

Mets 5 bonnes grosses cuillères à soupe de percarbonate dans la cuvette, laisse agir au moins 15 minutes et frotte.

  • Nettoyer le bain et la douche

Fais une pâte avec un peu d’eau, frotte, laisse agir 10-15 minutes et rince.

Pour la cuisine

  • Frotter les chaudrons/poêlons/casseroles brûlés

Dans le lavabo, saupoudre du percarbonate sur le chaudron brûlé, verse de l’eau bouillante dessus, laisse tremper toute la nuit et nettoie! 

  • Désodoriser une planche de bois

T’sais, quand on coupe des oignons sur une planche de bois, l’odeur s’imprègne dedans. Et si on ne nettoie pas comme il faut, nos fruits coupés ont un p’tit goût moyen. Exit le désagrément : suffit de faire une pâte avec un peu d’eau, on frotte, on laisse agir quelques minutes et on rince.

Bref, le percarbonate, c’est une petite poudre blanche toute simple, mais qui en a dedans. À notre avis, c’est un must dans toutes les maisonnées!

On le trouve où?

En vrac à notre pignon sur rue et sur la boutique en ligne. Cet article t’a donné envie d’en apprendre plus sur les produits ménagers maison, simples, minimalistes et écologiques? Découvre notre livre Remue-ménage: produits ménagers maison, et prépare-toi à être… remué·e!

J'en ai besoin!

Bon ménage!


Je me décris comme : Une maman, amoureuse, féministe, intense et résolument grano/sorcière. Ma devise : Tout, tu-suite, maintenant. Mon cheval de bataille écolo : Trouver l'équilibre entre mes valeurs écologiques, notre société de consommation et mon bien-être. Mes faiblesses : Le sucre et le sel. Autant j’adore mon panier bio, autant j’ai zéro self-control avec les cochonneries. Rien de bon pour ma santé, ni pour l’environnement. J’essaie fort d’arrêter. Ma recette DIY favorite : Le super baume. Tellement polyvalent! Je jase de quoi sur le blogue? Un peu de tout. Quand c’est possible, j’aime ajouter une petite twist scientifique!

10 commentaires

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.