was successfully added to your cart.

J’aime penser que je peux sortir de chez moi sans flafla, les cheveux au vent, vagabondant joyeusement dans les rues avec mon visage dénué de ces artifices qui s’achètent à la pharmacie. Dire adieu au rouge à lèvres et au mascara demain matin? Pffff, pas de problème! Abandonner mon cache-cernes? Euh… finalement, on va laisser faire.

S’il est vrai que je me maquille peu, je sors rarement sans cet incontournable ami qui vient à la rescousse de mes nuits d’insomnie et camoufle ces petites veines bleutées que mon teint translucide laisse entrevoir. Je me suis longtemps badigeonné le dessous des yeux avec une version commerciale, mais quand j’ai trouvé LA recette pour le faire moi-même, je n’en ai plus jamais racheté. Dans les dents, multinationales! #vivelediy

Parce que j’aime répandre le bonheur, je vous propose donc ma recette de cache-cernes maison, qui respecte votre peau et est inspirée par l’herboriste Elisabeth Lamarre. Vous ai-je dit qu’elle est économique et vraiment efficace, en plus de durer des mois? Le seul défi, c’est de trouver LA bonne teinte pour nous, et pour ce faire, on doit un peu jouer avec les pigments. Mais si vous avez aimé vos séances de gouache à la maternelle, vous devriez éprouver autant de plaisir que moi à jouer avec de belles couleurs vives… tout ça pour trouver la couleur parfaite qui se fondra à votre teint.

Précision : Les pigments choisis pour cette recette conviennent aux teints clairs, voire pâlots. Pour les peaux plus foncées, je conseillerais d’ajouter de l’argile rouge ou un pigment brun, mais attention, surtout pas une poudre noire comme le charbon activé, qui rendrait le cache-cernes gris. Si quelqu’un a une recette, je serais ravie de la partager puisque je n’ai jamais exploré les teintes plus foncées!

Matériel requis

  • Balance à 0,1 gramme près
  • Spatule en silicone
  • Alcool à friction (pour désinfecter le matériel)
  • Casserole en acier inoxydable
  • Mini cuillère en métal
  • Petit bol pour calculer les ingrédients
  • Petit contenant en plastique rigide ou en verre (pour y mettre le cache-cernes)
  • Ingrédients : beurre de mangue, huile de jojoba, oxyde de zinc, oxydes de fer jaune et orange

Où trouver le matériel?

On peut trouver tout le matériel de fabrication chez Coop Coco ou Noblessence, à Montréal. Les Âmes fleurs offrent également des produits de fabrication sur leur boutique en ligne.

Recette (pour teints clairs)

4 g de beurre de mangue (peut être remplacé par du beurre de karité)

Le beurre de mangue, en plus d’être hydratant, fond au contact de la peau et prévient son vieillissement. Sa texture malléable permet au mélange de bien s’étendre.

4 g d’huile de jojoba

GROS coup de cœur pour l’huile de jojoba, qui est en réalité une cire liquide dont le pH s’apparente à celui de la peau. Elle ne rancit pas et pénètre rapidement l’épiderme. Son coût est relativement élevé, mais comme il en faut une très petite quantité, vous pourrez en faire jusqu’à la fin de votre vie avec un contenant de 250 ml, qui se vend autour de 25 $. Vous pouvez également utiliser l’huile restante comme démaquillant ou dans une recette de sérum pour le visage.

7 g d’oxyde de zinc

On connaît surtout cet ingrédient d’un blanc éclatant pour sa capacité à protéger la peau des rayons UVA et UVB et à soulager les petites fesses irritées des bébés. Son aspect couvrant permet de camoufler les traces de votre dernière nuit blanche (jeu de mot raffiné ici), à condition de le choisir sans nanoparticules.

Oxydes de fer jaune et orange (quantités variables)

Les oxydes de fer sont des pigments minéraux d’origine naturelle. Ils sont disponibles en plusieurs couleurs vibrantes (allez voir la superbe teinte de l’ultramarine pour vous en convaincre). Ce sont ces deux couleurs qui vont donner sa teinte beige au cache-cernes. Petite astuce : les oxydes de fer sont sécuritaires pour la bouche et les yeux et font aussi de très belles ombres à paupières.

Comme ce cache-cernes est sans eau et contient des ingrédients qui se conservent bien, il n’est pas nécessaire de le garder au frigo ou d’y ajouter un conservateur, à condition de respecter les règles d’hygiène de base lors de la fabrication et de l’utilisation.

Étapes

  • Désinfectez tout le matériel avec de l’alcool à friction.
  • Pesez les ingrédients.
  • Faites fondre le beurre de mangue dans la casserole à feu très doux (ou au bain-marie).
  • Ajoutez l’huile de jojoba et l’oxyde de zinc; mélangez jusqu’à une consistance homogène.

Jusque-là, rien de complexe. C’est maintenant le temps de s’amuser avec les couleurs. À vos pigments, les artistes!

  • Ajoutez un peu d’oxyde de fer jaune avec la petite cuillère de métal (j’utilise le format DROP de 0,8 ml).
  • Ajoutez en très petite quantité l’oxyde de fer orange ou rouge et mélanger avec la spatule.
  • LE FUN COMMENCE ICI!
  • Recommencez les deux dernières étapes afin de trouver la bonne couleur, qui doit être légèrement plus claire que celle de votre peau. De mon côté, j’ajoute beaucoup plus de jaune que d’orange. Le piège ici est d’ajouter trop de pigments et d’avoir un cache-cernes trop foncé. Si c’est le cas, rajoutez un peu d’oxyde de zinc. Si le mélange a durci, refaites-le fondre ou ajoutez un peu d’huile de jojoba pour le liquéfier.
  • Transférez le mélange dans un petit pot.

Le cache-cernes va se solidifier et former une pâte qui s’étend facilement (on se rappelle que le beurre de mangue fond au contact de la peau). Vous pouvez utiliser votre doigt (bien propre et sec!) pour le recueillir, mais je préfère prendre un applicateur à ombre à paupières, question de garder les bactéries loin du mélange.

Votre nouveau BFF peut même camoufler les rougeurs et les boutons. Plus besoin d’aller à la pharmacie pour trouver un ami, j’vous dis!

Stéphanie

__________

Crédits photo : Stéphanie Maltais

Sources :

Passeport Santé

Coop Coco

Aroma-Zone

Stéphanie

Auteure Stéphanie

Je me décris comme : Souriante et cynique, curieuse et gourmande.
Ma devise : C’est mieux que rien!
Mon cheval de bataille écolo : Les cosmétiques sécuritaires, l’alimentation sans viande, le suremballage (ça suffit, les pamplemousses emballés dans du plastique!).
Mes faiblesses : Mon côté éparpillé et mon amour pour le papier cellophane.
Ma recette DIY favorite : Ma crème hydratante et mon baume à lèvres au beurre de cacao. Je suis incapable de faire d’autres recettes que celles-là!
Je jase de quoi sur le blogue? De plantes et de maquillage maison, mais sûrement d’autres choses à l’avenir.

Les billets de Stéphanie

Join the discussion 3 Commentaires

  • Lauriane dit :

    Salut! Moi je faisais une version en poudre avec de la fécule de maïs comme base, de l’aile rose et jaune pour le pigment. Je vais la mélanger un mélange de beurre de karité + huile de jojoba, pour voir! L’été, je suis plus bronzée, j’y ajoute un peu de cacao.

  • Chloé Jean dit :

    Bonjour, je ne trouve pas d’oxyde orange chez Coop Coco, puis-je utiliser leur produit appelé « Orange de mars », dans la section des colorants? Merci!

    • Stéphanie dit :

      Bonjour Chloé,

      J’utilise effectivement l’oxyde Orange de mars du Coop Coco. Si tu vois le nom en INCI sur le côté de l’étiquette, ce sera écrit « iron oxide ».

      N’hésite pas si tu as d’autres questions. :)

      Stéphanie

Répondre

X