Quand on annonce à sa famille qu’on va se passer de dinde cette année à Noël, les réactions sont rarement enthousiastes dans le camp omnivore. Si vous êtes une personne choyée, la parenté va accueillir cette nouvelle avec optimisme et curiosité. Pour les autres, voici un guide à leur envoyer pour calmer leurs angoisses et les aider à digérer cette nouvelle.

1. N’essayez pas de faire changer la personne d’idée

Dans un repas familial, respecter ce que les autres mangent, ça vaut pour les deux côtés. Manger végé ne signifie pas se priver constamment, même que ça peut être agréable. Oui, oui! Peut-être aurez-vous pitié du nouveau chum végane de votre fille et de ses petits bras en fromage cottage (voir cette vidéo des Appendices), mais je vous assure qu’il n’est pas en phase terminale et que vos rouleaux de prosciuttos et melon ne changeront rien à son état de santé.

Non, mononcle Jacques, je ne vais pas me laisser tenter par tes ribs au sirop, même si ça fait trois fois que tu me les proposes. Merci, tante Suzanne, mais je vais passer mon tour pour le jambon à l’ananas; veux-tu un peu de mon seitan fumé à l’érable par contre.

Phrases à éviter

  • Ah, mais c’est tellement bon, des petites saucisses dans la sauce VH! Tu sais pas ce que tu manques.
  • L’animal est déjà mort, ça va rien changer!
  • T’es certain.e que tu peux pas faire exception, juste pour Noël?

2. Ne déprimez pas

Apprendre que vos p’tits pains farcis ne feront plus le bonheur de votre fils, ça peut être un choc, surtout quand on imagine mal une vie sans viande. Malgré tout, prenez cela comme une occasion de varier votre alimentation ou de faire un geste simple pour l’environnement, et non comme une complication supplémentaire.

Phrases à éviter 

  • J’en reviens pas que tu nous fasses ça en plein temps des Fêtes.
  • Qui va manger mes cretons, maintenant? HEIN?
  • Noël sera plus jamais comme avant (en essuyant une larme).

3. Ne le prenez pas comme une attaque personnelle ou un caprice

Décider d’exclure les produits d’origine animale de son alimentation peut être orienté par plusieurs facteurs, comme l’environnement ou la condition des animaux. Dans tous les cas, il s’agit d’un choix personnel qui n’a rien à voir avec vous. Si votre belle-fille ne prend pas votre rôti de bœuf, ce n’est pas parce qu’elle ne vous aime pas ou qu’elle a envie de vous compliquer la vie (quoique… ça peut arriver!).

Phrases à éviter

  • C’est ça, tu fais exprès pour qu’on change le menu au complet!
  • Tu vas faire de la peine à Mamie, elle a passé la journée à faire son cipâte!
  • Franchement, tu exagères.

Note pour les végés

Si vous prévoyez assister à une soirée chargée en viande, c’est aussi votre devoir d’assurer qu’il y aura de la bouffe pour vous. Ça a l’air évident énoncé ainsi, mais vous ne pouvez pas obliger les gens à cuisiner seulement pour satisfaire votre régime alimentaire. Petit conseil d’une fille qui a déjà amené un bloc de tofu dans une fondue chinoise : proposez d’amener des plats. C’est aussi une belle occasion de faire découvrir de nouvelles saveurs à des gens qui pensent que la levure alimentaire est la même que celle qu’on prend pour faire du pain. #nope

Ne perdez pas espoir : après une décennie de végétarisme et de nombreux soupirs familiaux, mon père cuisine maintenant des végé-burgers et ma mère fait sa propre tourtière sans viande… volontairement. Pis ils aiment ça.

En vous souhaitant un très joyeux temps des Fêtes!

Stéphanie

On vous laisse pas tomber, la parenté! Voici quelques recettes approuvées par les Trappeuses et que vous pouvez cuisiner pour le réveillon. À noter que tout le monde peut en manger, hein!

Idées de recettes

Tourtière au millet de Jean-Philippe

Cette recette est déjà un classique et comblera les palais les plus difficiles.

Tartinade de noix de cajous et champignons

Pour faire changement des pâtés de viandes, voici une tartinade de noix qui accompagnera à merveille les craquelins et les légumes.

Pain de «viande» de Bob le Chef

Ce pain de viande est savoureux et parfaitement adapté à nos hivers rigoureux. De quoi contredire les gens qui pensent que manger végé se limite aux salades vertes.

Pain de viande de Bob le Chef

« Fauxmon » fumé – Recette de Cat

Pour 6 à 10 carottes

Sel de mer

  • 1/3 t. d’huile végétale
  • 2 c. à soupe de sauce tamari
  • 2 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • ½ à 1 c. à thé de fumée liquide (y aller mollo au début et en rajouter au besoin)
  • 1 bonne pincée de feuilles de nori (algues à sushi) réduites en poudre ou en flocons grossiers

1. Faire préchauffer le four à 375°C.

2. Laver les carottes et les peler, puis les placer dans un plat allant au four avec un couvercle (genre Corningware). Saupoudrer d’un peu de sel de mer. Cuire 1h à couvert.

3. Assembler le reste des ingrédients dans le fond d’un pot Mason pour faire la marinade.

4. Lorsqu’elles sont prêtes, laisser refroidir les carottes avant de râper toute la chair à l’économe, en languettes fines sur le sens de la longueur.

5. Déposer les languettes de carottes dans le pot Mason et brasser pour bien enrober de marinade.

6. Laisser mariner 24 h avant de servir avec câpres, oignons rouges, citron, etc.

Image de couverture : https://www.reference.com/pets-animals/can-rabbits-eat-lettuce-1b5dc162f4040248

Auteur Stéphanie

Je me décris comme : Souriante et cynique, curieuse et gourmande. Ma devise : C’est mieux que rien! Mon cheval de bataille écolo : Les cosmétiques sécuritaires, l’alimentation sans viande, le suremballage (ça suffit, les pamplemousses emballés dans du plastique!). Mes faiblesses : Mon côté éparpillé et mon gaspillage alimentaire Ma recette DIY favorite : Ma crème hydratante et mon baume à lèvres au beurre de cacao. Je suis incapable de faire d’autres recettes que celles-là! Je jase de quoi sur le blogue? De plantes et de maquillage maison, mais sûrement d’autres choses à l’avenir. [Stéphanie est aussi propriétaire de l'entreprise de cosmétiques et savons naturels Nuphar : https://www.nupharmtl.com/]

Tous les billets de Stéphanie

Répondre