Après un coup de soleil, il est important de laisser la peau reprendre sa température normale avant de commencer à appliquer des soins à base de matières grasses pour la réparer. Une fois la phase incandescente terminée, on veut hydrater et nourrir la peau au maximum avec des ingrédients de choix. On peut donc s’en donner à cœur joie avec les beurres, les crèmes, les onguents, les laits et les huiles nourrissantes et réparatrices.

Petit rappel

Comme toutes les personnes et toutes les peaux sont uniques, il se peut qu’une recette ou un ingrédient convienne à une personne plus qu’à une autre. La peau irritée est imprévisible, aussi il vaut mieux tester un produit sur une petite surface avant de s’en badigeonner allègrement. Et il faut en arrêter l’usage s’il cause des réactions désagréables. Les recettes qui suivent conviennent aux coups de soleil légers et ne devraient pas être utilisées en présence de cloques, si la peau est écorchée ou présente beaucoup d’inflammation, ni en cas de brûlure au deuxième degré. Pour tous les malaises persistants ou brûlures graves, on n’hésite pas à consulter!

Les ingrédients de choix pour réparer et nourrir

Le beurre de karité

Régénérateur, cicatrisant, nourrissant, le karité a toutes les qualités voulues pour les soins après-soleil. Il prévient et soulage l’irritation due à l’exposition au soleil et aide à prolonger le bronzage. Un ingrédient de choix pour réparer la peau magannée!

Les macérâts huileux

Les macérâts de calendula (Calendula officinalis) et de millepertuis (Hypericum perforatum)* sont particulièrement appropriés pour les soins après-soleil. On aime aussi beaucoup les macérâts de :

  • guimauve (Altea officinalis)
  • achillée (Achillea millefolium)
  • camomille allemande (Matricaria recutita)
  • plantain (Plantago major ou Plantago lanceolata)

Ces magnifiques plantes ont toutes des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Il est possible de se procurer des macérâts déjà tout faits, mais il est encore plus satisfaisant de les fabriquer soi-même à l’aide de plantes fraîches ou séchées biologiques!

On peut les personnaliser en y intégrant une ou plusieurs plantes ainsi que l’huile végétale de notre choix.

*Attention! Le millepertuis est possiblement photosensibilisant, ne l’appliquez avant de vous exposer au soleil.

Pour les soins après-soleil, il est préférable de choisir des huiles végétales riches en oméga-3 pour la fabrication de nos macérâts, comme l’huile de chanvre ou l’huile de caméline. Ces deux huiles s’oxydent toutefois facilement, alors on opte pour la macération à froid et on conserve le fruit de notre travail au frigo et/ou on le bonifie avec de la vitamine E (1 % de concentration).

Natacha Rouettenaturopathe ND.A.
La vitamine E

Bien connue pour son effet anti-rancissement dans nos baumes et crèmes, la vitamine E a le même effet antioxydant sur notre peau! On en met une double dose dans nos produits après-soleil pour protéger notre peau des radicaux libres.

L’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula vera ou Lavandula angustifolia)

Comme la lavande aspic, la lavande vraie est anti-inflammatoire, réparatrice et cicatrisante. Elle est dépourvue de toxicité et elle peut être utilisée pendant la grossesse, l’allaitement et sur les enfants sans problème.

L’huile essentielle de bois de Hô (Cimmamomum camphora linaloliferum)

Sa forte teneur en linalol, un analgésique et anti-inflammatoire naturel aussi présent dans la lavande, fait du bois de Hô un ingrédient indispensable pour le soulagement des coups de soleil. On l’utilise beaucoup pour remplacer le bois de rose (Aniba roseadora), qui est malheureusement en voie d’extinction (et dont l’odeur est vraiment pas terrible!).

L’huile essentielle de géranium rosat (Perlagonium graveolens)

Une alliée importante dans tous les soins de peau (et possiblement notre huile essentielle préférée après la lavande vraie!). Son pouvoir cicatrisant est particulièrement intéressant dans les soins après-soleil. Une incontournable pour réparer la peau!

Saviez-vous que l’huile essentielle de géranium rosat est cytoprotectrice, c’est-à-dire qu’elle répare les dommages cellulaires causés par le soleil?

Natacha Rouettenaturopathe ND.A.
Huile soyeuse

Photo : Jacinthe Morin

5
(1)

Huile réparatrice soyeuse

Bien qu’elles n’hydratent pas la peau à proprement parler, les huiles végétales et les acides gras qu’elles contiennent sont d’une aide précieuse pour la nourrir et la réparer. Cette recette peut être personnalisée avec différents types d’huiles végétales/macérâts et d’huiles essentielles. Consultez la suite du billet pour plusieurs suggestions. Cette recette contient une concentration en huiles essentielles de 5 %, ce qui est plus élevé qu’un dosage cosmétique mais reste encore plutôt faible, considérant que la lavande et le bois de Hô sont deux huiles essentielles très douces qui sont bien tolérées par la peau.

  • Temps5 min
  • Rendement100 ml
  • Conservation3 mois à 1 an, selon l’huile végétale choisie
  • PARTICULARITÉS
    • Dosage des huiles essentielles 5 %

Ingrédients

  • 15 ml (1 c. à soupe ou 17 g) de beurre de karité
  • 80 ml de macérât de calendula
  • 3 ml (90 gouttes) d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • 2 ml (60 gouttes) d’huile essentielle de bois de Hô (Cinnamomum camphora linaloliferum)
  • 1 ml (30 gouttes) de vitamine E
  • Bouteille ambrée de 100 ml à vaporisateur

Marche à suivre

1

Faire fondre le beurre de karité au bain-marie et retirer du feu. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger. Verser dans la bouteille.

Pour les enfants de 5 ans et moins, on diminue la quantité d’huiles essentielles de moitié.

Imprimer et partager la recette

Comment as-tu trouvé cette recette? On veut savoir!

Donne ton avis en cliquant sur les coeurs

Avis

Pas d'avis encore. Sois la première personne à voter!

On est vraiment désolé que cette recette ne te convienne pas.

Comment pourrait-on l'améliorer?

Utilisation
Appliquer sur la peau et masser doucement pour faire pénétrer. Éviter le contour des yeux.

Beurre hydratant

Photo : Jacinthe Morin

Beurre hydratant pour peau de homard

Contrairement à l’huile réparatrice, ce beurre hydratant nourrit ET hydrate la peau grâce à la phase aqueuse en suspension qu’il contient (hydrolat et aloès). Faites gaffe de l’utiliser rapidement, car ce type de recette a davantage tendance à suinter et à se déphaser sur le long terme. Ce beurre hydratant ne contient pas de conservateur, alors on le garde au frigo et on se sert avec une spatule de bois ou une cuillère au lieu de saucer nos doigts directement dans l’pot!

  • Temps15 min
  • Rendement75 ml
  • Conservation1 mois au frigo

    Ingrédients

    Marche à suivre

    1

    Désinfecter tout le matériel avec de l’alcool ou de l’eau bouillante et bien se laver les mains.

    2

    Préparer un bain-marie assez grand pour y placer deux contenants.

    3

    Dans le premier contenant, verser l’aloès et l’hydrolat, et dans l’autre, le macérât et la cire.

    4

    Une fois la cire d’abeille fondue, retirer du feu les deux phases.

    5

    Ajouter la vitamine E à la phase graisseuse et laisser refroidir quelques minutes.

    6

    En fouettant vigoureusement, ajouter petit à petit le mélange aqueux dans la phase graisseuse. Une fois que le mélange commence à s’émulsifier, ajouter l’huile essentielle. Fouetter à nouveau… et voilà!

    Imprimer et partager la recette

    Utilisation

    Prélever une bonne quantité de crème avec une spatule et appliquer généreusement sur la peau du corps ou du visage.

    Où acheter les ingrédients?

    Ça tombe bien : on a une boutique en ligne avec TOUT ça : Les Mauvaises Herbes 

    MAGASINER