fbpx

Ces temps-ci chez les Trappeuses, on brise les tabous! Marie-Hélène vous a parlé de boutons et d’acné la semaine dernière. J’aborde maintenant un sujet qui attaque lui aussi la pudeur et l’orgueil : les pieds qui puent. Je vous présente donc aujourd’hui fièrement mes recettes de baume et poudre désodorisants pour les pieds qui sentent les p’tits pieds.

***

Sentir mauvais des pieds n’est pas nécessairement synonyme d’une mauvaise hygiène. Une transpiration trop abondante, des souliers de travail qui ne respirent pas et qui sont portés à répétition, le port de bas de nylon et autres tissus synthétiques, etc., peuvent être autant de facteurs qui favorisent l’apparition d’odeurs nauséabondes. Ça nous est tous déjà arrivé, faites pas vos saintes nitouches. De toute façon, tous les pieds sentent un petit « quelque chose » à des degrés variables après une journée à marcher dans des souliers. Et l’hiver qui se ramène avec la gadoue et les bottes humides n’aident pas pantoute.

8406019355_440be74e7f_b

Pourquoi les pieds sentent ce qu’ils sentent?

L’odeur particulière qu’ont les pieds est principalement due à des bactéries, entre autres la Micrococcus. L’expert en microbiologie, santé et hygiène Jason Tetro explique que « ces bactéries possèdent plusieurs enzymes capables de diviser un des composants de la peau morte et des glandes sudoripares, la kératine. Cette protéine, connue comme étant le principal composant des poils et cheveux, est présente sur tout le corps dans les peaux mortes. Quand les bactéries tombent là-dessus et qu’en plus vous transpirez, c’est un peu un buffet à volonté. » Il mentionne que « l’odeur… émane des restes de repas de ces bactéries. Ces dernières produisent plusieurs produits chimiques odorants, mais le traditionnel parfum de chaussette qui sent mauvais est engendré par l’acide isovalérianique. Généralement décrite comme ayant une « odeur de fromage« , cette substance chimique apparaît lorsque les bactéries décomposent la kératine. »

(Update : le pied d’athlète peut également être la cause d’odeur!)

Joie.

En gros, les bactéries survivent sur la peau en se nourrissant des peaux mortes et de transpiration, ce qui crée par la suite cette odeur non désirée. C’est là qu’intervient mon baume pour pieds odorants. Son efficacité repose sur le fait qu’il mène un double combat: il s’attaque à la transpiration tout en étant antibactérien. Vous allez voir. Micrococcus ne pourra pas survivre et vos pieds vont passer inaperçus lors du déchaussement de vos vieilles bottes d’hiver. ;)12655985_10154046764452573_873945066_o

Recette de baume pour pieds fromagés

Ingrédients

  • 2 c. à soupe de cire d’abeille (rend consistant le mélange, sert à épaissir. Option végane : 1 c. à soupe de cire de candelilla)
  • 3 c. à soupe d’huile de ricin (astringente)
  • 3 c. à soupe d’huile de coco (antibactérienne)
  • 1 c. à soupe de fécule de maïs ou de farine d’arrow-root (absorbante)
  • 1 c. à soupe d’argile blanche (bentonite) (assainit, purifie la peau, absorbante)
  • 1 c. à soupe d’oxyde de zinc (astringent doux, antibactérien, forme une barrière contre la  transpiration, en conservant tout de même l’humidité de la peau)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (régule la transpiration, antibactérienne, astringente) *Ne pas utiliser lors de la grossesse
  • 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) (antibactérienne, antiseptique, soigne le pied d’athlète)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier (se marie vraiment bien avec les HE précédentes: sensation de promenade en forêt garantie!)
  • Contenant de 180 ml (3\4 tasse)

Procédure

  • Mélanger les poudres ensemble (fécule, argile et oxyde de zinc), y ajouter les huiles essentielles et réserver dans un bol;
  • Faire fondre la cire au bain-marie;
  • Ajouter l’huile de coco et remuer jusqu’à ce qu’elle soit fondue;
  • Retirer du feu, ajouter l’huile de ricin et mélanger légèrement;
  • Ajouter ensuite les poudres et bien fouetter jusqu’à ce que le tout soit homogène avec un fouet ou une mixette. Le mélange deviendra crémeux.

Application

  • Laver vos pieds avec une débarbouillette et du savon en prenant soin de bien frotter la peau afin de déloger les peaux mortes (ou mieux, exfoliez-vous les pieds avec du marc de café mélangé à un peu d’huile d’olive ou de miel);
  • Une fois que les pieds sont très bien séchés, appliquer avec les doigts une quantité de crème de la grosseur d’un petit pois sur vos pieds en prenant bien soin d’en mettre même jusqu’entre les orteils. Ajuster la quantité au besoin;
  • Attendre un petit 5 minutes avant de mettre vos bas, histoire que la crème ait pénétré la peau.

Ce baume fonctionne vraiment bien : je me suis même rendu compte qu’il est efficace en dessous des bras… HAHA. C’est vrai! Psst, psst, je vais sortir bientôt une recette de déo dans le même genre pour ceux qui ne supportent pas le bicarbonate de soude. À suivre!

Si vous sentez encore la vieille chaussette après avoir utilisé quotidiennement ma recette, le problème se situe potentiellement au niveau de vos bottes…  L’humidité qu’elles renferment peut être l’une des causes des odeurs. Passez-les donc au cash elles aussi! Tant qu’à y être. Je vous conseille de bien les faire sécher, puis saupoudrez-en l’intérieur d’un peu de poudre désodorisante avant de les mettre!poudre

Recette de poudre désodorisante pour bottes d’hiver odorantes

Ingrédients

  • 3 c. à soupe de bicarbonate de soude (déodorant)
  • 3 c. à soupe de fécule de maïs (absorbant)
  • Huiles essentielles : arbre à thé (5 gouttes), origan (5 gouttes) (antibactériennes)

Procédure

  • Mélanger tous les ingrédients dans un petit contenant avec un couvercle troué style salière (Dollarama) et saupoudrer au besoin.

Attention! Mes recettes vous donneront peut-être l’impression de marcher nu-pieds dans la forêt. Ce qui se prend très bien en hiver. Bonne gadoue!

 

Crédit photo:

www.freerepublic.com

Woody

Auteur Woody

Je me décris comme : Passionnée de tout ce qu’offre la nature, amoureuse des artisans et artistes locaux, de mon chum et de la bonne bière. Ma devise : Rire (ou : Mieux vaut prévenir que guérir). Mon cheval de bataille écolo : Acheter le plus local possible, équitable et bio. Mes faiblesses : Très désorganisée, avec une mémoire d’oiseau et pleine de contradictions. Ma recette DIY favorite : Le déo naturel. Je me sens indépendante face aux grandes industries cosmétiques depuis que je le fabrique moi-même. Je jase de quoi sur le blogue? De plein d’affaires, mais surtout de recettes DIY.

Tous les billets de Woody

Rejoindre la discussion 16 commentaires

  • Marianne-Marilou dit :

    Ce sont de fabuleuses recettes, dont je vais prendre le soin de refiler à mon père et mon frère discrètement…

  • Maila dit :

    Coucou et merci pour tes recettes et le partage ?
    C’est très bien fait. Je vais les tester
    Bises et bonne continuation ?

  • Stephanie dit :

    Peut-on omettre ou remplacer l’huile de ricin dans cette recette?

  • L. Fortin dit :

    Bonjour est-ce qu’il y a des alternatives pour les femmes enceintes aux pieds fromagés? ;) Dans la recette du baume, je vois qu’elles ne peuvent utiliser l’he de Sauge sclarée et selon « Ma bible des huiles essentielles » de Daniele Festy l’he de Sapin baumier est à éviter aussi par les femmes enceintes… Merci de votre aide :)

    • Woody dit :

      Bonjour! Je vous suggère d’utiliser les huiles essentielles d’arbre à thé (tea tree ou melaleuca)) ou de lavande qui sont sécuritaires pour la femme enceinte après le troisième trimestre. Notez que pendant le premier trimestre de grossesse, vous ne devez utiliser aucune huile essentielle. Je vous conseille également de lire le billet de Caroline sur l’utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse et l’allaitement, ça pourrait vous être utile (http://lestrappeus.es/huiles-essentielles-bebe-et-famille-friendly/).

  • Louise dit :

    Combien de temps se conserve le baume?

    • Woody dit :

      Bonjour Louise, le baume se conserve plusieurs mois, voire 1 an ou 2 s’il est entreposé dans un endroit frais et à l’abri de la lumière

  • Marguerite dit :

    Merci pour tous ces conseils, il y en avait que je ne connaissais pas encore ! A mon tour de partager un remède naturel, qu’il n’y a pas besoin de concocter soi-même : les semelles en bois de cèdre. Celles-ci absorbent la transpiration et éliminent les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Je pense que c’est une solution idéale lorsqu’on n’a pas beaucoup de temps pour prendre soin de ses pieds.

  • Annie dit :

    Bonjour, J’ai fait la recette du baume pour les pieds fromagés et j’ai substitué l’huile de ricin par de l’huile de coco. Par contre, mon baume est très dure et pas du tout crémeux. Comment suis-je arrivé à ce résultat et comment le rendre plus crémeux? Merci

    • Marie dit :

      L’huile de coco est solide en bas de 24 degrés celsius. L’ajout d’une huile végétale plus liquide permet de rendre le baume plus maléable. Vous pourriez le chauffer à feu très doux (bain-marie) et y ajouter une petite quantité d’huile végétale liquide, comme l’huile de tournesol.

  • Catherine dit :

    Bonjour,
    Si je n’ai pas d’oxyde de zinc, je peux remplacer par quoi?
    Merci!

  • Diane dit :

    Bonjour, Avec cette recette, tout en conservant l’HE de sauge, y-aurait’il une possibilité de mélange d’HE qui aurait une odeur plus estival?

    Merci

Répondre

X