Vous nous demandez une recette de cake vaisselle depuis des moiiiiiis. Une recette simple qui ne requiert pas de diplôme en chimie et avec des ingrédients relativement faciles à trouver! La voici, la voilà.

Cake vaisselle des Trappeuses

Photo: Jacinthe Morin

Vous allez voir, laver la vaisselle est presque l’fun avec un cake. Promis!

Tranche de vie

Lors de mon premier voyage au Mexique en 2005, j’ai été frappée de découvrir que les parents de mon ami, où j’étais hébergée, utilisaient un savon solide pour laver leur vaisselle. Un genre de pain de savon bleu vert, dans un plat de plastique sur lequel ils frottaient leur éponge mouillée pour le faire mousser. J’avais trouvé l’invention tellement magique que j’en avais rapporté quelques plats à Montréal. J’ai revu ce produit à quelques autres reprises durant d’autres voyages, mais comme le produit n’était pas « écolo » je n’en ai plus jamais rapporté et ma mémoire a effacé ce pain magique de mon cerveau.

Jusqu’au jour où mon amie Florence-Léa de Chic frigo sans fric, qui revenait d’une tournée en Europe, me montre un petit pot de verre avec une pâte solide à l’intérieur : « Check, ça s’appelle un cake vaisselle. Comme en Amérique latine, mais avec des ingrédients naturels! » Ah ben tabarouette, une version ÉCOLO de mon savon bleu vert mexicain!

Depuis, Florence a développé sa propre recette qu’elle a commercialisée avec nos amis de la Savonnerie des Diligences (un produit fantastique qu’on adore et qu’on vend sur notre boutique d’ailleurs!).

Cake vaisselle Chic frigo sans fric x Savonnerie des Diligences

Photo: Jacinthe Morin

Loin de moi l’idée de faire concurrence à ce merveilleux produit, mais comme vous étiez plusieurs aventureux à vouloir une recette pour en fabriquer à la maison, j’ai cédé à la demande (avec la bénédiction de Florence-Léa, héhé). Je ne vous partage évidemment pas sa recette, mais bien la mienne!

Un cake vaisselle, ça marche comment?

Un savon à vaisselle liquide, comme un shampooing, est majoritairement constitué d’eau à laquelle on ajoute un ou des tensioactifs (un détergent, en d’autres mots) et d’autres ingrédients hydratants, stabilisants, qui donnent de la texture, etc. En gros, l’eau est en quelque sorte un filler, ou un agent de remplissage.

Un cake vaisselle, de la même façon qu’un shampooing solide, c’est un gros bloc de tensioactif(s) et d’ingrédient(s) dégraissant(s) purs. Ici, nous avons utilisé le sodium coco sulfate (SCS) et le sodium cocoyl isethionate (SCI). Comme un cake vaisselle est un concentré (pas dilué dans l’eau comme dans un savon liquide), il est souvent un peu plus cher sur le marché, mais plus économique au final! L’eau est nécessaire pour activer et faire mousser le détergent du produit. Dans le cas du cake vaisselle, on ajoute l’eau qu’au moment de faire la vaisselle avec notre éponge. Brillant, non?

Puisque le produit est solide et donc « sec », nul besoin de lui ajouter un agent de conservation. On a seulement besoin de s’assurer que le produit puisse sécher entre les utilisations (ne pas mettre de couvercle!).

Le sodium coco… quoi?

Le sodium coco sulfate (SCS) et le sodium cocoyl isethionate (SCI), les ingrédient magique du cake, sont des tensioactifs de type anionique d’origine végétale, dérivés de l’huile de noix de coco. Ils sont utilisés dans les shampooings solides et les pains nettoyants pour leurs propriétés moussantes ET dégraissantes. Le SCS est particulièrement détergeant, alors que le SCI, lui, est apprécie surtout pour sa douceur et sa mousse riche et crémeuse.

Le pouvoir moussant des tensioactifs anioniques fait qu’on a besoin de mettre peu de produits sur notre éponge pour répandre le savon sur la vaisselle. En anglais, on parle de lathering property. C’est la même chose avec les shampooings: certains tensioactifs moussent plus que d’autres. Non, ce n’est pas parce qu’un produit ne mousse pas qu’il ne lave pas. À preuve, les poudres utilisées dans le no poo. Mais (!), la mousse aide grandement le produit à se répandre partout. Conséquence: on utilise moins de produit et on passe beaucoup moins vite à travers notre pot/bouteille. Allo les économies!

Cake vaisselle des Trappeuses

Rendement: 200 g ou 250 ml

Dans notre recette, le SCS et le SCI agissent comme agents nettoyants et moussants, l’acide citrique comme régulateur de pH et les cristaux de soude comme dégraissant.

Ingrédients (en grammes)

Ingrédients (en millilitre)

*ATTENTION : le SCS et le SCI sont irritants pour les voies respiratoires à l’état poudreux et les muqueuses. Manipulez doucement pour éviter de faire « voler » la poudre: portez un masque/un foulard pour couvrir votre nez et votre bouche et des lunettes de sécurité. Une fois la recette séchée, elle est entièrement sécuritaire. Pas besoin de faire la vaisselle avec un masque là pouhaha. ;)

Marche à suivre

  1. Mesurer le SCS et le SCI, et les verser dans une petite casserole.
  2. Ajouter l’eau et placer la casserole sur le rond à feu très doux (minimum).
  3. Mélanger doucement à l’aide d’une cuillère en écrasant les cristaux, jusqu’à l’obtention d’une pâte molle et malléable. En se réchauffant, les ingrédients seront plus faciles à mélanger. À noter que les tensioactifs ramollissent, mais ne se dessoudent pas complètement dans l’eau.
  4. Retirer la casserole du feu.
  5. Ajouter l’acide citrique et les cristaux de soude. Bien mélanger jusqu’à consistance homogène.
  6. À l’aide d’une cuillère, remplir un pot Mason de 250 ml à ouverture large ou n’importe quel pot peu profond (vieilles tasses, 2 pots à beurre Riviera, etc.).
  7. Bien écraser à l’aide d’une cuillère pour tasser le cake et en faire un bloc compact.
  8. Laisser sécher et durcir quelques heures.
Cake vaisselle des Trappeuses

Photo: Jacinthe Morin

Conseils d’utilisation

Le luffa

Notre outil préféré pour le cake vaisselle, pour maximiser sa durée de vie, est sans aucun doute l’éponge luffa! Cette courge fibreuse séchée est une des plus belles inventions. Une fois mouillée, on la frotte sur le cake et elle permet de faire une mousse luxuriante.

Pour une GROSSE batch de vaisselle, je frotte normalement mon luffa sur mon cake, un gros maximum 2-3 fois. On s’entend-tu que c’est économique en titi?

Cake vaisselle des Trappeuses

Photo: Jacinthe Morin

Laisser sécher

Une fois la vaisselle terminée, s’il y a de l’eau dans mon contenant à cake, je la verse pour lui permettre de sécher. Un cake mouillé en permanence va fondre plus rapidement.

Et voilà! Vous avez un produit incroyable entre les mains! Il est pratique à apporter en camping! Vous pouvez vous fabriquer de plus petits pots pour apporter avec vous en voyage.

Bonne vaisselle!

F.A.Q

« J’ai juste du SCI (ou du SCS). Est-ce que je suis obligée de mettre les deux ingrédients? »

Non, pas obligé. Par contre, le SCS est plus détergent que le SCI, mais moins crémeux que ce dernier. Le meilleur des mondes c’est d’utiliser les deux conjointement, mais l’un ou l’autre fonctionnera tout de même. En autant que vous ayez 160 g/225 ml de tensioactifs au total.

« Est-ce que je peux mettre des huiles essentielles? »

Oui, mais nous préférons ne pas en mettre. Ce n’est réellement pas nécessaire, sauf pour le plaisir de votre nez. ;) Si vous voulez tout de même en mettre, ajoutez-les à la fin (environ 20 gouttes). Tea tree ou sapin baumier seraient une très bonne option par exemple.

« J’ai entendu dire que le sodium coco sulfate et le sodium cocoyl isethionate n’étaient pas naturels, que c’était du green washing… »

Ah oui! On l’entend et on le lit souvent sur le web. Rassurez-vous, le SCS et le SCI ne sont pas le démon.

On les accuse premièrement d’être des ingrédients synthétiques, parce qu’on ne les retrouve pas naturellement dans l’environnement. News flash : plusieurs ingrédients « naturels » que vous utilisez sont en fait synthétisés en laboratoire (comme le bicarbonate de soude), et plusieurs ingrédients naturels sont toxiques (allo le pétrole!). Cet argument ne vaut donc pas grand-chose.  Oui, un savon saponifié naturellement est plus naturel qu’un tensioactif synthétique, car on utilise que des ingrédients bruts dans sa fabrication. Mais son efficacité est très moyenne pour laver de la vaisselle et il laisse des résidus, surtout quand on a de l’eau dure à la maison.

On critique aussi le SCS en raison de son procédé de fabrication, car il s’agit d’un dérivé du sodium lauryl sulfate (SLS). Y’a rien de parfait. Rendu là, c’est à vous à choisir votre combat et de décider si vous jugez que l’ingrédient n’est pas assez «naturel» pour VOUS. Jusqu’à preuve du contraire, le SCS en lui-même est sécuritaire et coté 1 par Skin Deep (Environmental Working Group). Point.

Le sodium coco sulfate et le sodium cocoyl isethionate permettent de fabriquer des produits solides, doux pour la peau et pour l’environnement une fois relâché dans les cours d’eau. Et surtout, ils nous font épargner la fabrication d’une MULTITUDE de bouteilles de plastique. C’est pourquoi on les adopte!

La boutique en ligne des Trappeuses

Auteur Mariane

Je me décris comme : Émotive, traîneuse, curieuse, engagée et mangeuse compulsive de pizza hawaïenne (végé). Ma devise : (Mieux) vivre et laisser vivre. Littéralement. Mon cheval de bataille écolo : Le végéta*isme, pour l’environnement et l’éthique animale. Mes faiblesses : Le fromage en grains, la ponctualité et l’organisation... Ma recette DIY favorite : Le shampooing sec, toupet oblige. Je jase de quoi sur le blogue? J’aime faire découvrir à nos lecteurs des entreprises locales et écoresponsables (artisans, restaurants, bonnes adresses) et partager des DIY de produits corporels simples.

Tous les billets de Mariane

Rejoindre la discussion 16 commentaires

  • Super recette ! Je n’ai pas trouvé de scs, ils n’en tiennent pas a la coopsco alors j’ai juste mis du SCI et OMG ! sérieux je me trouvais drôle à triper autant, les miettes sur le comptoir mont permises de faire toute ma vaisselle et j’ai pensé à mettre un peu d’eau bouillante dans la casserole pour faire un savon vaisselle express liquide afin de ne pas gaspiller un fragment de ce cake vaisselle super puissant ❣️

  • Marie-Eve Tessier-Collin dit :

    Bonjour :)
    À quel endroit peut-on trouver ces ingrédients facilement ? En pharmacie ?
    (J’habite en Gaspésie, donc nous beaucoup sommes plus limités dans les commerces et ce qui est disponibles en commerces)

    Merci !!

  • Ariane dit :

    Super facile à faire, super efficace, super chouette! Merci les Trappeuses! :-)

  • Marine Lellouche dit :

    Bonsoir les trappeuses,
    Est-ce Celine vous envisageable d’utiliser en complément ou remplacement du tensioactif SLSA ?
    J’entends beaucoup de bien sur ce projet et l’idée qu’il puisse s’ajouter aux recettes sur comme liquide me plait (réutilisable dans d’autres recettes)
    Merci et belle soirée à vous

  • Audrey dit :

    Bonjour ! Est-ce qu’il y a une « date de péremption » une fois le produit fait? Merci :)

    • Marie dit :

      Le produit se conserve longtemps, puisqu’il est solide (sans eau). Plusieurs mois, voir plus d’un an.

      • Caroline Pichette dit :

        Est-ce qu’on doit conserver le produit couvert hermétiquement ? J’ai ai préparé plusieurs pour Noël et certain sont à l’air libre depuis quelques semaines déjà. merci :)

  • Marie-pier Gagnon dit :

    Huile essentielle de citron?! C’est ok vous pensez ?? Pour remplacer l’odeur de mon palmolive au citron qui me rappelle ma grand-mère ☺️

    • Marie dit :

      Il n’Y a aucun élément dans le cake vaiselle qui permet aux huiles essentielles de se solubiliser. Nous ne le recommandons pas…

  • Melanie dit :

    Mon SCI est en gros morceaux est ce que je dois mettre en petites miettes ou dans cette état c’est correct ?

Répondre